https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
http://vieviewer.com/

Acteurs

CES 2019: La Poste annonce de nouveaux partenariats pour "casser le plafond de verre de l'e-santé"

0 319

LAS VEGAS (Nevada) (TICsanté) - La Poste a présenté au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas l'assistant digital Adel, développé avec le groupe Elsan, et a annoncé de nouveaux partenariats avec des acteurs de santé pour "casser le plafond de verre de l'e-santé", a expliqué à TICsanté David de Amorim, directeur de l'innovation de Docapost, filiale du groupe dédiée au numérique.

Les sites d'information du groupe APM international couvrent le CES en direct de Las Vegas. Suivez l'actu santé de l'événement sur APMnews et sur nos sites spécialisés et leurs comptes Twitter TICsanté et TICpharma.

Déjà hébergeur du dossier pharmaceutique (DP) depuis 2013 (lire dépêche du 29 avril 2013), Docapost entend "devenir un acteur de référence dans l'e-santé" en multipliant les partenariats avec des "structures de référence au niveau national", afin de doter les patients d'outils digitaux et "simplifier" leur relation avec les équipes soignantes, a expliqué David de Amorim.

Après avoir présenté lors de la précédente édition du CES son application mobile La Poste eSanté, servant à la fois de carnet de santé numérique et d'outil de suivi des patients hospitalisés (lire dépêche du 08 janvier 2018), la filiale a signé en mai 2018 un partenariat avec le groupe de cliniques Elsan (lire dépêche du dépêche du30 mai 2018).

La première concrétisation de ce partenariat, présentée cette année à Las Vegas, est l'application mobile Adel, décrite comme un assistant connecté permettant aux patients d'accéder à des informations personnalisées avant, pendant et après une hospitalisation (informations d'admission, descriptif du déroulé de l'intervention, suivi post-opératoire via des questionnaires) et de communiquer avec l'équipe médicale.

L'objectif affiché par Elsan et Docapost est d'équiper un million de patients hospitalisés dans le groupe de cliniques d'ici 2020, selon un calendrier progressif de déploiement. Proposée gratuitement aux patients, la première version d'Adel sera disponible au premier trimestre 2019 dans les cliniques Elsan à Bordeaux, Vannes et Nantes.

Une version ultérieure de l'application devrait permettre de collecter des données de santé avec des dispositifs médicaux connectés.

Toujours dans la logique de nouer des alliances "ambitieuses" avec les acteurs de santé au niveau national, La Poste a annoncé à Las Vegas un nouveau partenariat avec le groupe de laboratoires de biologie médicale Cerba.

Il s'agira ici d'interfacer progressivement les systèmes d'information de plus de 400 laboratoires du groupe avec l'application La Poste eSanté, pour permettre aux patients utilisateurs de l'outil de "recevoir, stocker et historiser leurs résultats d'analyses biologiques" directement dans l'application.

Ces services doivent permettre aux usages de l'e-santé de "changer d'échelle" car ils concernent potentiellement "des millions" de patients, a souligné David de Amorim, mettant en avant la présence d'Elsan et de Cerba sur l'ensemble du territoire.

Il n'a pas souhaité communiquer le nombre d'utilisateurs actuels de l'application La Poste eSanté.

Suivi des patients en chirurgie bariatrique avec l'IHU de Strasbourg

En parallèle à ces projets nationaux, le groupe La Poste continue à nouer des liens avec certaines "pépites" dans les territoires, a mis en avant le directeur de l'innovation de Docapost.

Le dernier exemple en date est un partenariat avec l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Strasbourg dans le suivi des patients en chirurgie bariatrique.

Le projet consiste à doter les patients souffrant d'hyper-obésité d'une valise contenant plusieurs objets connectés (balance, oxymètre, thermomètre, bracelet d'activité, tensiomètre) et d'une application mobile permettant le suivi des données médicales générées. Les professionnels de santé chargés de la prise en charge pourront être alertés en cas de données inquiétantes via un "espace numérique de santé" accessible en ligne.

Une étude clinique doit débuter en janvier auprès d'une trentaine de patients pour évaluer l'efficacité du dispositif.

Il s'agit du premier projet mis en oeuvre dans le cadre de la plateforme régionale d'innovation en e-santé (PRieSM) créée et soutenue financièrement par l'agence régionale de santé (ARS) Grand Est, le groupement de coopération sanitaire (GCS) Alsace e-santé, l'Eurométropole strasbourgeoise, l'IHU, les hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) et l'Institut de recherche contre les cancers de l'appareil digestif (Ircad). D'autres projets devraient suivre en oncologie et dans le suivi du diabète, a indiqué David de Amorim.

"Ces services ont vocation à fournir une plateforme régionale qui vise un bassin de deux à trois millions de personnes potentiellement concernées à horizon cinq à 10 ans", a-t-il précisé.

Démarche d'évaluation scientifique

Reconnaissant que "beaucoup d'initiatives e-santé ont une portée finalement assez limitée", notamment à cause de problèmes de modèle économique, David de Amorim a expliqué que la première réponse apportée par La Poste était de "solvabiliser le marché en lui donnant une taille critique" par cette stratégie de partenariats.

Il a également noté l'impératif de "travailler systématiquement avec les acteurs de santé" en tant que "tiers de confiance" dans le numérique pour que les outils digitaux soient construits "avec et pour les professionnels", et ainsi éviter "l'effet gadget".

Il a enfin pointé l'intérêt de "valider la performance médicale d'un certain nombre de protocoles, en vue éventuellement d'une prise en charge". "Mais là, les cycles sont beaucoup plus longs, et il ne faut pas pour autant manquer l'opportunité de développer dès maintenant des services concrets", a-t-il appuyé.

Le recours à l'application mobile La Poste eSanté pour améliorer le suivi à distance des patients est actuellement en cours d'évaluation dans plusieurs établissements de santé.

A l'hôpital Bichat (AP-HP, Paris), l'appli est évaluée dans le suivi d'une quarantaine de patients ayant bénéficié d'une transplantation pulmonaire. L'étude devrait aboutir à des résultats "d'ici deux ans", a estimé David de Amorim.

Une autre étude portant sur le suivi des patients sous radiothérapie a débuté à l'Institut Rafaël à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). L'application mobile y est d'ores et déjà proposée à l'ensemble des patients.

Raphael Moreaux
raphael.moreaux@apmnews.com

https://aznetwork.eu/nos-offres/

E-santé

CES 2019: la santé connectée aura une place de choix à Las Vegas

PARIS (TICsanté) - La santé connectée fera partie des secteurs phares du millésime 2019 du Consumer Electronics Show (CES), le salon international de la tech, qui se tiendra du mardi 8 au vendredi 11 janvier à Las Vegas (Nevada).

0 441

Politique

L'AP-HP déploie des "coffres-forts numériques" pour faciliter l'accès aux soins et aux droits

PARIS, 29 novembre 2018 (TICsanté) - L'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) a annoncé le 21 novembre les premiers déploiements de "coffres-forts numériques" à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière afin de proposer aux patients "les plus vulnérables" de conserver leurs documents administratifs sous forme dématérialisée et faciliter l'accès aux soins et aux droits.

0 234

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
https://www.evolucare.com/articles/CP_Axapa.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=axapa

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Sommet European AI for Health

    Le 05/09/2019

  • 7èmes Rencontres du progrès médical

    Le 10/09/2019

  • Université des déserts médicaux et numériques

    Du 20/09/2019 au 21/09/2019

  • Catel Paris 2019

    Le 03/10/2019