https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

"La DSI commune entre Poitiers et Châtellerault est un accélérateur pour la convergence informatique" (Alain Lamy)

0 336

POITIERS, 12 décembre 2018 (TICsanté) - La direction commune actée le 1er novembre entre le CHU de Poitiers et le groupe hospitalier Nord-Vienne (GHNV) est "un accélérateur pour la convergence informatique, notamment concernant le déploiement de la plateforme de partage des données Hôpitaux86* prévu à la rentrée 2019", a expliqué à TICsanté Alain Lamy, le DSI commun des deux structures.

Actée lors des conseils de surveillance du GHNV le 5 octobre et celui du CHU de Poitiers le 18 octobre, cette direction commune a notamment pour objectifs de "maintenir une offre de soins de qualité dans les agglomérations de Châtellerault et de Loudun", "mieux structurer la graduation et la coordination des parcours de soins au sein du département de la Vienne", et "rétablir l'équilibre budgétaire du GHNV", expliquait l'agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine en mai dernier.

Pour rappel, le GHT de la Vienne (GHT 86) réunit le CHU de Poitiers, établissement support, le groupe hospitalier Nord-Vienne (Châtellerault, Loudun), quatre établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendants (Ehpad) publics (Les Capucines, Théodore Arnault, Les Châtaigniers, La Brunetterie), un établissement de soins de suite et de réadaptation (La Colline ensoleillée) et un établissement spécialisé en psychiatrie (le CH Laborit à Poitiers).

Si d'un point de vue informatique, cette direction commune a obligé à "se structurer différemment", le DSI commun, Alain Lamy, a tempéré: "Ce rapprochement avait déjà été anticipé puisque nous avions obligation au 1er janvier 2018 d'opérer une convergence informatique dans les GHT et nous avions donc mutualisé les fonctions achat et informatique".

Du côté du schéma directeur des systèmes d'information (SDSI), "la réflexion" est lancée. "Nous avons rédigé un SDSI commun aux établissements de Châtellerault (GHNV) et Poitiers mais le CH Laborit n'a adhéré au GHT qu'en juillet 2018 donc il n'est pas encore intégré au SDSI, nous y travaillons", a précisé le DSI.

Le choix du DPI "pas encore tranché"

La question des logiciels doit également être tranchée mais la tâche s'avère difficile pour le DSI commun, car il y a "peu de logiciels communs aux deux établissements parmi les logiciels spécialisés", a-t-il expliqué.

Du côté des SI administratifs, "nous ne pouvons pas fonctionner avec deux SI différents, dans la perspective de cette direction commune, nous allons accélérer la convergence vers un seul SI administratif pour avoir un alignement des applicatifs et des bases de données".

Même problématique s'agissant des SI médicaux pour lesquels Alain Lamy souhaite une concertation avec les équipes médicales pour qu'elles puissent "travailler dans de bonnes conditions et accéder facilement aux données".

Pour cela, le DSI mise "pour l'instant" sur son portail Ideolink* développé par Maincare qui fait office d'interface et "permet de continuer à travailler sans mettre à plat les applicatifs".

Le déploiement d'un dossier patient informatisé (DPI) unique figure également au menu des travaux informatiques de la nouvelle DSI de Poitiers-Châtellerault.

Là encore, Alain Lamy a souligné que "le choix du nouveau DPI n'est pas tranché".

"Il faut aligner le choix du logiciel entre les deux établissements pour donner aux équipes médicales des moyens d'action et pour cela, nous menons un travail de réflexion avec elles", a-t-il indiqué.

La plateforme Hôpitaux86* déployée "en début d'année"

En attendant, Alain Lamy apprend "à mieux connaître les équipes" et "travaille à [leur] organisation" avec elles. "Il y a encore des éléments à construire, nous travaillons sur les compétences qui peuvent être mutualisées et à celles qui sont spécifiques à chaque établissement."

Pour le DSI, la mise en place de la direction commune est "sinon un facilitateur, au moins un accélérateur pour la convergence informatique". Un coup de pouce intéressant alors que la DSI se concentre actuellement sur "trois chantiers prioritaires".

En premier lieu, le déploiement de la plateforme de partage des données entre les établissements de santé, les médecins de ville et les patients dans la Vienne: Hôpitaux86*.

Accessible aux professionnels de santé "depuis juillet", la plateforme doit être ouverte aux usagers "en début d'année", a précisé le DSI. "C'est un chantier prioritaire, cette plateforme est une première en France et nous sommes concentrés sur sa mise en place", a-t-il complété.

Cette plateforme permet de gérer l'identité du patient au niveau du GHT avec la création notamment d'une identito-vigilance de territoire, les données médicales des dossiers patients sont partagées en temps réel entre le CHU (environ 1.900 lits et places) et le GHNV (environ 700 lits et places) via un espace inter-hospitalier ad hoc.

Hôpitaux86* propose aussi plusieurs fonctionnalités pour "renforcer la collaboration" entre les professionnels de santé de l'hôpital et ceux de la ville. Les médecins libéraux peuvent accéder au dossier de leur patient, si celui-ci a donné son autorisation, et accéder aux comptes rendus de consultation, opératoires, d'imagerie, avec l'image elle-même, aux résultats de laboratoires, ou encore à la lettre de sortie.

Outre le déploiement de cette plateforme, la direction informatique des établissements de la Vienne travaille également à "la mise en place des cartes CPS sur [les] établissements pour sécuriser les accès informatiques des professionnels" et à la "virtualisation des postes de travail dans le domaine des infrastructures", a expliqué Alain Lamy.

wz/nc

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Acteurs

Le détecteur de radioactivité connecté Rium se déploie à l'hôpital

PARIS (TICsanté) - Initialement conçu pour la radioprotection des personnels des centrales nucléaires, le détecteur de radioactivité connecté Rium de la start-up Icohup, qui permet de suivre en temps réel les données d'exposition aux radiations, séduit aussi plusieurs établissements de santé, a expliqué à TICsanté Louis Moreau, cofondateur d'Icohup.

0 335

Systèmes d'information

La mise en œuvre du programme Hop'EN détaillée par instruction

PARIS (TICsanté) - Les modalités de mise en œuvre du programme Hop'EN, qui constitue la "nouvelle feuille de route nationale des systèmes d'information hospitaliers" pour la période 2018-2022, ont été précisées dans une instruction de la direction générale de l'offre de soins (DGOS) mise en ligne le 15 février.

0 624

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
6 + 8 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • CyberCamp Santé

    Le 05/02/2020

  • Hacking Health Camp 2020

    Du 20/03/2020 au 22/03/2020

  • 8e congrès de l'Apssis

    Du 31/03/2020 au 02/04/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 12/05/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 26/05/2020 au 28/05/2020