https://www.nehs-digital.com

E-santé

Téléassistance en soins de plaies: l’expérience de nos voisins francophones

1 493

PARIS, 5 octobre (TICsanté) – Renald Lemieux, directeur de l’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé au centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS, Québec), a présenté le projet de téléassistance en soins de plaies entrepris dans 3 régions du Québec, à l’occasion d’une réunion de travail franco-québécoise organisée par le réseau de compétences en télésanté Catel, fin septembre.

Le projet de téléassistance en soins de plaies est développé à l’intérieur des activités du réseau universitaire de santé intégré (RUIS) de l’université de Sherbrooke (Udes). Ce réseau dessert la population de 3 régions: l’Estrie, une partie du Centre du Québec et la Montérégie. Le projet bénéficie d’un financement tripartite (ministère, région et établissements), indique Renald Lemieux.

Face à une pénurie de spécialistes en soins de plaies et à l’augmentation continuelle du nombre de plaies chroniques, des réflexions ont été menées afin de mettre en place un système permettant d’augmenter l’accessibilité aux services de santé spécialisés à distance de la population et de briser l’isolement des professionnels de santé des régions.

Il a alors été décidé de mettre en oeuvre un système de communication audiovisuel portatif permettant aux infirmières "expertes" ou aux médecins de voir les plaies des patients à distance en temps réel et de pouvoir ensuite renseigner les infirmières "ressources" de chaque centre de santé et de services sociaux (CSSS) sur le plan du traitement adéquat et sécuritaire à établir. A leur tour, celles-ci forment et soutiennent les infirmières soignantes sur le terrain, explique Renald Lemieux.

C’est le système de la société Audisoft Technologies qui a été retenu. Il permet la transmission d’images en temps réel, de façon unidirectionnelle et du son de manière bidirectionnelle. Au préalable, les informations relatives aux plaies étaient communiquées par téléphone sans possibilité pour les infirmières spécialisées de visualiser les plaies, mentionne-t-il.

Ce projet de téléassistance en soins de plaies repose sur 3 éléments différents. Il a en effet fallu consolider le réseau clinique d’infirmières expertes et ressources en soins de plaies. 90 infirmières ressources ont d'ailleurs été formées et elles seront à terme plus de 4.000, précise Renald Lemieux. En outre, un cadre de référence normalisant la pratique en soins de plaies a été élaboré, informe-t-il. Il contient le rôle et les responsabilités de chacun; des plans standardisés de soins et de traitements infirmiers ainsi que des fiches de référence et des brochures d’enseignement. Enfin, des "cliniques virtuelles" en soins de plaies ont été organisées. C’est par le biais de ces cliniques que les infirmières expertes assistent à distance les infirmières ressources des CSSS.

Ce projet a été initié afin d’assurer aux patients des soins et des services accessibles et continus, déclare Renald Lemieux. Il s’agit de leur apporter une qualité et une sécurité des soins et d’uniformiser les pratiques cliniques. La téléassistance en soins de plaies permet d’éviter aux patients de devoir se déplacer dans un centre spécialisé pour se faire soigner. Par ailleurs, l’expertise infirmière est développée et valorisée dans chaque établissement.

Le projet a bénéficié d’un contexte plutôt favorable grâce à la loi 90 du gouvernement du Québec, qui attribue à l’infirmière la responsabilité de déterminer le plan de traitement relatif aux plaies et de prodiguer les soins et les traitements qui y sont associés, révèle Renald Lemieux.

Il est par ailleurs très important d’adopter une organisation rigoureuse, estime-t-il. Une cellule de communication a été constituée afin de permettre des échanges de connaissances et l’élaboration d’outils. Elle se réunit en moyenne deux fois par semaine, informe-t-il, tout en soulignant l’implication des professionnels de santé sur le projet.

Cette expérience de téléassistance en soins de plaies présente de multiples avantages pour les patients comme pour les professionnels de santé. Elle pourrait par la suite se généraliser à d’autres régions du Québec, voire même se développer en France, où le contexte est similaire, pouvant conduire à des collaborations en termes de télésanté entre les deux pays./eg/ajr

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Les bornes numériques du GH Paris Saint-Joseph permettent à une part importante des patients d'être "complètement autonomes"

PARIS (TICsanté) - Le groupe hospitalier (GH) Paris Saint-Joseph a mis en place des bornes numériques facilitant suffisamment le parcours des patients pour qu'une grande partie d'entre eux soient autonomes, ont soutenu Christophe Nicolaï, directeur des systèmes d'information (DSI) et Bernadette Dureau, DRH et directrice des projets de l'établissement.

0 233

E-santé

La sérialisation inscrite dans les bonnes pratiques de dispensation dans les pharmacies (JO)

PARIS (TICsanté) - Un arrêté publié fin février au Journal officiel inscrit la "lutte contre la falsification des médicaments", rendue possible grâce au dispositif de sérialisation, dans les bonnes pratiques de dispensation dans les pharmacies.

0 254

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (1)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
1 + 2 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

https://www.santexpo.com/exposer/participer-au-salon/?utm_campaign=TICSANTE&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE