https://www.nehs-digital.com/santexpo/
https://www.nuance.com/fr-fr/healthcare/campaign/report/quality-of-care.html?cid=7010W000002LDh6QAG&utm_campaign=EHM-WL-20210222-KPI_FR_WP&utm_medium=Display&utm_source=Tic_Santé

En bref

MeSoigner expérimente l'e-ordonnance en Dordogne

0 583

La start-up MeSoigner, spécialiste des logiciels e-santé à destination des pharmaciens, a annoncé le 26 avril tester l'e-ordonnance "à circuit ouvert" au sein du pôle santé de Bergerac (Dordogne), en partenariat avec la région Nouvelle-Aquitaine.

Le 9 mars dans le cadre de la transformation numérique du système de santé entamée par le gouvernement, Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, annonçait la dématérialisation prochaine de l'intégralité des prescriptions médicales.

A court terme donc, l'ordonnance papier sera remplacée par une prescription électronique, totalement sécurisée entre le médecin et le pharmacien. Anticipant la généralisation de l'e-ordonnance, MeSoigner a testé cette dématérialisation en "circuit ouvert", c'est-à-dire sur les différents logiciels métiers des pharmaciens et médecins.

Via leur outil Medifeed*, connecté au logiciel métier du médecin et du pharmacien, l'e-ordonnance est prescrite. Un duplicata est remis au patient s'il n'est pas équipé de l'application MeSoigner. Le pharmacien peut également, après le passage du patient, préciser dans la base de données sécurisée le statut de l'ordonnance: totalement délivrée, partiellement, à renouveler...

Gain de temps pour les médecins et pharmaciens, le succès de la prescription électronique "passera obligatoirement par le pharmacien et les établissements de santé", a estimé la start-up dans un communiqué.

Néanmoins, la mesure ne séduit pas encore tous les patients. MeSoigner a en effet mené une enquête locale sur le sujet, à Bergerac auprès de 50 patients du pôle santé, entre septembre 2017 et janvier 2018.

Ainsi, si 33% des personnes interrogées préfèrent l'ordonnance papier et accueillent avec hostilité la dématérialisation de l'ordonnance, 40% optent pour une double solution: papier et électronique et 27% saluent la prescription 100% électronique.

/wz/ab

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

En bref

H4D, l'université et le CHU d'Angers s'allient autour de la "télésémiologie"

La société de télémédecine H4D a annoncé début février un partenariat avec l'université et le CHU d'Angers pour "former les futurs médecins à la télémédecine et valider par des études scientifiques des procédures de télésémiologie", ce qui représenterait "une première en France et en Europe".

En bref

La Région Auvergne-Rhône-Alpes lance un programme de formation à l'IA pour les paramédicaux

Le 1er mars s'est tenue à Lyon la première session de formation aux usages de l’intelligence artificielle (IA) à destination des instituts paramédicaux d'Auvergne-Rhône-Alpes, a fait savoir la Région dans un communiqué.

0 122

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
2 + 3 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SANTEXPO LIVE

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021