https://www.nehs-digital.com

Politique

L'assurance maladie ouvre ses interfaces de programmation Ă  deux cas d'usage

0 677

STRASBOURG, le 3 avril 2018 (TICsanté) - A l'occasion de la 5ème édition du Hacking Health Camp, la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) a dévoilé lors d'un atelier, ses interfaces de programmation (API) qui sont désormais ouvertes à deux cas d'usage pour "simplifier les parcours utilisateurs."

Du 22 au 25 mars, s'est tenu à Strasbourg le Hacking Health Camp, l'un des plus grands hackathons santé européens.

A cette occasion, plusieurs ateliers ont été animés dans les locaux de la faculté de médecine de la capitale alsacienne.

L'un d'entre eux Ă©tait menĂ© par trois reprĂ©sentants de la Cnam: Sandrine Lorne (directrice du programme stratĂ©gique "portail assurĂ© et outils gestion relation clients multicanal"), Jean-François Girod (responsable du dĂ©partement fabrication) et Emmanuel Gomez (‎responsable des coaching santĂ© et applications SantĂ© tabac, Asthm'activ, Activ'dos).

La présentation intitulée "Les APIs d'Ameli, votre app en lien avec le store de l'assurance maladie" revenait sur les dernières évolutions du portail "Compte Ameli" et l'ouverture des interfaces de programmation de la Cnam pour deux cas d'usage bien précis: la pré-inscription hospitalière et la souscription d'une complémentaire santé.

Sandrine Lorne, directrice du programme "portail assurés" de la Cnam s'est d'emblée félicitée de "l'avance sur le digital" qu'avait son service public et elle a précisé que "80% des démarches sont faites en ligne".

L'assurance maladie dénombre aussi "plus de 22 millions de contacts par mois" sur son site Ameli.fr. Pour rappel, l'adhésion au compte Ameli reste facultative et Sandrine Lorne a également salué la "démarche volontaire" des assurés sociaux.

Ameli rallie France Connect

"Aujourd'hui 80% des contacts de l'assurance maladie se font de manière digitale et nous comptons aussi 10 millions de téléchargements alors notre souci est de permettre une expérience digitale claire, simple et fluide."

Pour cela, l'assurance maladie a choisi d'intégrer la plateforme digitale de l'Etat: France Connect.

"Nous aurions pu rester dans notre monde de l'assurance maladie mais nous avons choisi de participer à l'expérience France Connect qui offre une identité numérique à tous les citoyens", a expliqué Sandrine Lorne.

Concrètement, il s'agit ici de mettre Ă  disposition de France Connect les 27,5 millions d'identitĂ©s Ă©lectroniques de la Cnam, ainsi l'usager n'aura qu'Ă  se connecter sur France Connect, choisir son fournisseur d'identitĂ© (impĂ´ts, assurance maladie, La Poste…) et il pourra alors accĂ©der Ă  tous les autres sites de la plateforme sans avoir Ă  s'identifier.

"C'est le principe du 'connu une fois', comme lorsque vous allez sur un site et que vous passez par Google ou Facebook pour vous connecter", avait expliqué en amont Sébastien Letélié, président de Health Factory et organisateur du Hacking Health Camp.

Par ailleurs, Sandrine Lorne a également indiqué "réfléchir à un espace d'échange et de confiance pour notamment permettre aux assurés d'enrichir leur dossier médical partagé (DMP) en toute sécurité."

Ainsi, l'assurance maladie entend devenir une "plateforme d'intermédiation" et donner la possibilité au patient de compléter son DMP seul et facilement.

Le DMP -qui doit être généralisé en octobre prochain- (voir dépêche du 9 février 2018) est en jachère depuis son instauration par la loi du 13 août 2004 relative à l'assurance maladie. Le transfert du DMP à l'assurance maladie sous forme de "dossier médical partagé", et non plus "personnel", a été acté par la loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016, à compter du 1er janvier 2017, rappelle-t-on (voir dépêche du 6 juillet 2016).

L'ouverture des API Ă  deux cas d'usage

Responsable du département fabrication de la Cnam, en charge de la plateforme Ameli, Jean-François Girod a détaillé "l'ouverture" des interfaces de programmation (API) de la Cnam.

"Nous cherchons à sortir de notre monde fermé pour faciliter les parcours utilisateurs et permettre aux patients d'avoir des parcours fluides, sans avoir à fournir des pièces justificatives en tout genre", a-t-il expliqué.

Cette ouverture des API répond à deux usages bien précis: effectuer des pré-inscriptions hospitalières et souscrire à une complémentaire santé.

S'agissant des pré-inscriptions hospitalières, Jean-François Girod a expliqué vouloir "faire gagner du temps aux patients". Avec cette interface, "l'hôpital pourra mettre à disposition une pré-inscription hospitalière en ligne, au travers d'une application web ou mobile", a-t-il ajouté. Pour l'heure la Cnam ne collabore qu'avec l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Concrètement, le représentant de l'assurance maladie a précisé: "vous pourrez vous connecter via France Connect ou consentir à ce que l'application se connecte à l'API pour recueillir les données administratives. Pour cela, il faudra donc cliquer sur 'accepter' et l'application récupérera toutes les infos, une fois pour toute."

Pour le volet "souscription à une complémentaire santé", la Cnam travaille actuellement avec la start-up d'insurtech Alan et le groupe de prévoyance Harmonie Mutuelle.

Aujourd'hui pour souscrire à une mutuelle, il faut joindre une attestation de droits sociaux qu'il faut aller télécharger sur le site Ameli.fr et joindre par voie électronique ou postale. Cette fois, l'assurance maladie propose aux assurés sociaux de laisser les sociétés mutualistes "se servir elles-mêmes sur l'API."

Pour cela, là encore, il suffira de donner son autorisation en un clic pour permettre à Alan ou Harmonie Mutuelle d'accéder à l'API de la Cnam et récupérer les attestations de droits des assurés.

Cette ouverture sera effective "fin juin" pour l'AP-HP, Alan et Harmonie Mutuelle et sa généralisation à d'autres cas d'usage est prévue pour la fin de l'année.

"Dans le monde de la santé, il y a besoin de partager et d'échanger de la donnée entre patients, professionnels de santé et acteurs du domaine de la santé. Les dispositifs e-santé et notamment les logiciels patients pour lesquels les résultats sont prometteurs se développent et il y a tout intérêt à ce que le patient puisse avec ses données alimenter ces logiciels dont le DMP."

"Nous assurerons alors la sécurité et nous vérifierons que l'utilisateur a bien donné son autorisation via des certificats de consentement que nous renouvellerons régulièrement."

En attendant, l'assurance maladie, qui a déjà organisé trois hackathons, entend continuer à ouvrir ses bases de données "pour favoriser l'innovation et développer les usages", a expliqué Emmanuel Gomez, le "Monsieur apps" de la Cnam. Elle peut aussi compter sur le fonds national pour l'innovation du système de santé (FISS) instauré par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 (LFSS) d'un montant de 20 millions d'euros.

wz/san/

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

En bref

Données de santé: l'ATIH lance un appel à manifestation d'intérêt

L'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (ATIH) a lancé le 1er avril un appel à manifestation d’intérêt (AMI) destiné aux "équipes académiques" (universités et centres de recherche) pour "des projets sur la définition et la mise en œuvre d’indicateurs de qualité et de sécurité des soins, la télésanté et le financement au parcours".

0 113

Acteurs

Le GIE Sesam-Vitale détaille la feuille de route de l'application carte Vitale

LE MANS (TICsanté) - Le groupement d'intérêt économique (GIE) Sesam-Vitale a détaillé la feuille de route de l'application carte Vitale, anciennement appelée e-carte Vitale, pour les établissements de santé et professionnels libéraux, le 30 mars lors d'une conférence en ligne destinée aux éditeurs, à laquelle TICsanté a pu assister.

0 203

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
2 + 2 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

https://www.santexpo.com/exposer/participer-au-salon/?utm_campaign=TICSANTE&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE