https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://www.medica-tradefair.com/

Systèmes d'information

Le GHT Moselle-Est ne pourra pas financer son schéma directeur du système d'information

0 132

(Par Geoffroy LANG)

SARREGUEMINES (Moselle), 27 février 2018 (TICsanté) - Le directeur du CH de Sarreguemines, Jean-Claude Kneib, a expliqué dans un entretien accordé à APMnews que les établissements de son groupement hospitalier de territoire (GHT) ne possédaient pas la capacité de financement suffisante pour mettre en oeuvre un système d'information convergent.

L'agence régionale de santé (ARS) Grand Est a déjà approuvé le schéma directeur du système d'information (SDSI) du GHT Moselle-Est, qui rassemble le CH de Sarreguemines, établissement support, le centre hospitalier intercommunal (Chic) Unisanté de Forbach et Saint-Avold et le CHS de Sarreguemines.

Ce SDSI, qui doit s'appliquer dans les 5 ans à venir, comporte 22 projets pour mettre en oeuvre "une numérisation complète des échanges de données médicales et administratives entre les 3 établissements", a annoncé Jean-Claude Kneib lors de ses voeux aux personnels de l'hôpital Robert-Pax (Sarreguemines).

"La mise en place de ces nouvelles organisations a un coût que nous pouvons estimer à près de 2 millions d'euros pour les 3 établissements", a-t-il ajouté, en précisant que les capacités d'investissement ne permettaient pas sa mise en oeuvre "sans un accompagnement financier très significatif de la part de l'ARS".

"La réussite du GHT est à ce prix et ces dépenses ne doivent pas venir obérer les moyens d'investissement dont nous disposons pour nos investissements courants", a insisté Jean-Claude Kneib.

Les finances du CH de Sarreguemines sont grevées depuis près de 10 ans par la construction de l'hôpital Robert-Pax qui a généré une dette conséquente. Celle-ci s'élève aujourd'hui à près de 84 millions d'euros.

Si le CH de Sarreguemines avait enregistré un excédent budgétaire de 365.000 € en 2016, le directeur de l'établissement a annoncé à APMnews que le déficit s'élevait à 1,216 million € pour l'exercice 2017 (résultats consolidés). Le CHS de Sarreguemines, dont Jean-Claude Kneib exerce aussi la direction, a enregistré un déficit de 304.000 €, soit près de 150.000 € de moins que le déficit annoncé par le directeur lors de ses voeux.

"Nous avons un taux de marge brute d'exploitation de près de 6%, ce qui est insuffisant pour financer tous les investissements dont nous avons besoin", a-t-il indiqué à APMnews.

"La pente déficitaire s'est installée dès le début de l'année 2017 avec un recul significatif de l'activité médicale, alors qu'elle était en progression constante chaque année depuis 2009", a expliqué Jean-Claude Kneib.

Une baisse d'activité en 2017

Le CH de Sarreguemines a notamment connu une baisse de 7% pour les séjours en hospitalisation complète, qui n'a été que partiellement compensée par la hausse de 3% de l'activité ambulatoire.

Le secteur ambulatoire a été porté par une forte hausse de l'activité de l'hôpital de jour (+10%), tandis que la chirurgie ambulatoire a connu une activité stable (+1,8%). L'hospitalisation à domicile (HAD) a progressé de 5% en 2017.

"Le développement de l'activité ambulatoire et de l'hospitalisation à domicile est exemplaire et correspond aux attentes des patients. Mais les recettes qui y sont associées sont plus faibles que les recettes issues de la facturation de l'hospitalisation complète", a souligné Jean-Claude Kneib lors de ses voeux, avant de pointer la baisse tarifaire des actes et des séjours hospitaliers.

Pour faire face à cette chute de recettes, le CH de Sarreguemines a entrepris de réorganiser son activité au sein de son site principal, l'hôpital Robert-Pax. "Nous avons décidé de regrouper les services qui pouvaient créer entre eux des synergies. Le week-end dernier, nous avons déjà déménagé le service d'ortho-traumatologie et l'urologie va suivre", a rapporté le directeur à APMnews.

"On réduit de 13 lits notre capacitaire, parce que la bascule ambulatoire nous permet de le faire et parce que les actions que nous conduisons sur l'IP-DMS [l'indice de performance - durée moyenne de séjour] sont plutôt positives", a-t-il ajouté. Le CH de Sarreguemines a vu son IP-DMS passer de 1,2 à 1,1 en 2016 et ambitionne d'atteindre la moyenne nationale d'ici fin 2018.

Malgré ces gains d'efficience, le directeur du CH de Sarreguemines estime que son établissement et le Chic ne seront pas en mesure de financer leur schéma SDSI.

"Ce sont 2 millions d'investissements, principalement pour des logiciels, et nous n'avons pas aujourd'hui la capacité d'autofinancement nécessaire pour les financer", a assuré Jean-Claude Kneib.

"Nous espérons que nous aurons un accompagnement, dans le cadre d'appel à projet du ministère [des solidarités et de la santé] ou d'aides ponctuelles", a-t-il insisté.

Le CHS de Sarreguemines a déployé un dossier patient informatisé complet avec le logiciel Cortex* (Capcir) depuis "une dizaine d'années" et le CH procède actuellement à l'informatisation complète de ses services de chirurgie, "à la fois du dossier médical et de la prescription", avec le logiciel Corpus* (Capcir).

gl/sl/ab

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

"La DSI commune entre Poitiers et Châtellerault est un accélérateur pour la convergence informatique" (Alain Lamy)

POITIERS, 12 décembre 2018 (TICsanté) - La direction commune actée le 1er novembre entre le CHU de Poitiers et le groupe hospitalier Nord-Vienne (GHNV) est "un accélérateur pour la convergence informatique, notamment concernant le déploiement de la plateforme de partage des données Hôpitaux86* prévu à la rentrée 2019", a expliqué à TICsanté Alain Lamy, le DSI commun des deux structures.

0 230

Systèmes d'information

Le Resah signe de nouveaux accords-cadres sur l'informatique des GHT

PARIS, 24 octobre 2018 (TICsanté) - Le Réseau des acheteurs hospitaliers (Resah) a annoncé le 16 octobre l'attribution de cinq nouveaux accords-cadres relatifs aux "matériels d'infrastructures informatiques et prestations associées" afin d'accompagner les groupements hospitaliers de territoire (GHT) dans la mise en oeuvre de leur schéma directeur du système d'information (SDSI).

0 299

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 8 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
http://imaging.evolucare.com/Evolucare_aux_JFR_1.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=jfr2019

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • E-Health World Monaco

    Du 15/10/2019 au 17/10/2019

  • 4èmes Rencontres hospitalo-universitaires de santé connectée

    Le 17/10/2019

  • 2ème SOPHI.A Summit

    Du 20/11/2019 au 22/11/2019