https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

Objectif DRI pour Korian

0 295

PARIS, 16 septembre (TICsanté) - Le groupe spécialisé dans la prise en charge de la dépendance Korian se lance dans le déploiement du dossier résident informatisé (DRI) à l’ensemble de ses établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), à partir de mi-janvier 2010. Précisions d’Anne Belliardo, directrice d’un établissement de 125 lits en Ardèche et responsable de ce projet, dans un entretien accordé à TICsanté.

Le groupe Korian a signé un accord de partenariat avec Solware en juin dernier, pour doter ses établissements d’un outil de "prise en soins" global. Les deux sociétés ont pour volonté commune de développer la version groupe du progiciel Easy.soins. Il s’agit d’un projet mené en co-développement avec la DSI du groupe Korian, indique Anne Belliardo.

L’utilisation d’Easy.soins est architecturée autour d’une base de données unique pour tous les établissements du groupe. Initialement, Korian souhaitait mettre en oeuvre un outil commun à l’ensemble de ses établissements (sanitaires et médico-sociaux), l’idée étant d’informatiser le dossier médical du résident. De janvier à juin 2007, des réflexions sont alors engagées mais finalement, le projet est scindé en deux, à partir de septembre 2007, précise-t-elle. L'objectif est de mettre en oeuvre un DRI pour les maisons de retraite et un DPI (dossier patient informatisé) pour les cliniques gériatriques, explique-t-elle.

Le projet DRI a nécessité un an et demi de préparation avec la mise en production du progiciel (de septembre 2008 à septembre 2009) sur 3 établissements pilotes basés dans la région de Lyon, de taille, d’infrastructure technique et de type de connexion différents, non informatisés. Trois autres établissements, déjà informatisés, leur ont été associés afin de les "parrainer", informe la responsable du projet. Au préalable, environ 30% des établissements du groupe étaient informatisés mais peu d'entre eux utilisaient réellement l’outil. Les établissements pilotes testant le progiciel ont ainsi permis la rédaction d’un "cahier des charges" constituant un "baromètre" pour le déploiement national, indique la directrice d'établissement.

Par ailleurs, "une étude des écarts" a été réalisée et est actuellement livrée à Solware, afin d'analyser "quels sont les écarts entre ce qu’il y a et ce que l’on rêverait d’avoir", mentionne-t-elle. Le progiciel devait être déployé dans sa version groupe à l’ensemble des Ehpad pour l’automne 2009, mais le sera finalement qu’à partir de janvier 2010 dans une version améliorée (selon les besoins exprimés) et devrait durer 18 ou 20 mois, annonce-t-elle. "Si le projet a pris du retard (3 mois), c’est en raison des besoins de développement de l'outil", signale Anne Belliardo. En attendant, le travail sur les fonctionnalités du progiciel se poursuit avec des audits réalisés auprès de plusieurs établissements. Le niveau de paramétrage de l’outil, commun à l’ensemble des établissements, est également en train d’être défini.

La diffusion du DRI est prévue en 3 phases afin que Solware développe en parallèle les fonctionnalités demandées. La première phase consistera à déployer le progiciel dans les 120 établissements avec les premières fonctionnalités considérées comme "essentielles" (gestion des risques, agenda, prescription, gestion des tâches des équipes, plan de soins individualisé du résident...). Les fonctionnalités qui devraient ensuite être intégrées, concernent la partie hébergement, hôtellerie et restauration. Elles devraient offrir la possibilité de gérer les régimes et les repas des résidents. Sur la partie animation, les professionnels auront la possibilité de savoir qui participe et à quelle fréquence, souligne-t-elle. Les deuxième et troisième phases seront relatives à la montée en charge progressive de la version en termes de fonctionnalités.

Ce calendrier de déploiement laisse ainsi du temps au prestataire pour développer les fonctionnalités souhaitées, estime-t-elle. Le projet devrait se poursuivre jusqu’à fin 2013. Parmi les priorités demandées: l’interfaçage entre Easy.soins et le logiciel de facturation (développé en interne par la DSI du groupe et commun à l’ensemble des établissements).

L’installation d’Easy.soins va permettre au groupe Korian de gérer de façon informatique et centralisée les dossiers médicaux et soins des résidents. Korian se met sur le créneau de la prise en charge globale. "Notre volonté étant que 100% du personnel soit intégré à l’outil", informe Anne Belliardo. L’homme d’entretien peut, par exemple, avec la fonction "tâches à accomplir" savoir dans quelle chambre il doit changer une ampoule (...). Le progiciel assure en outre l’échange d’informations de l’établissement sur le taux de chute des résidents ou sur l’activité des établissements. Un important travail de la DSI du groupe a été réalisé afin d’obtenir un système performant en termes de statistiques, souligne la directrice d'établissement. Un accès au logiciel depuis l’extérieur est également possible grâce à la technologie web, autorisant le médecin à se connecter depuis son cabinet médical.

Autre volonté du groupe: lutter contre les prescriptions téléphoniques. "Nous souhaitons avoir une traçabilité", déclare Anne Belliardo. Les laboratoires peuvent accéder à l’outil et se connecter pour le partage de l’information administrative. Ils pourront ensuite intégrer les résultats d’analyse dans l’outil. Il est également question que la pharmacie ait un accès par la suite. Easy.soins se veut un logiciel "ouvert" avec l’ensemble des praticiens, ainsi que sur l’extérieur. "Notre volonté est d’assurer la sécurité et la traçabilité, avec un outil commun et fiable", déclare-t-elle.

Interrogé sur le montant du budget global de l'opération DRI, le groupe Korian n'a pas souhaité le communiquer./eg/ajr

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

La CAIH ouvre deux marchés sur l'interopérabilité et l'hébergement de données

LYON (TICsanté) - La Centrale d'achat de l'informatique hospitalière (CAIH) a attribué ces derniers mois deux nouveaux marchés sur les logiciels d'interopérabilité et les prestations, services et fournitures relatives à l'hébergement de données de santé (HDS), détaillés à TICsanté par un porte-parole de la centrale.

0 797

Systèmes d'information

Le groupe Ramsay-Générale de santé victime d'une cyberattaque

PARIS (TICsanté) - Ramsay-Générale de santé (RGdS) a fait l'objet depuis le 10 août d'une cyberattaque qui touche ses 120 établissements de santé en France, a appris APMnews (site du groupe APM International dont fait partie TICsanté), auprès du groupe de cliniques.

0 827

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
5 + 3 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • VPH 2020

    Du 24/08/2020 au 28/08/2020

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • JournĂ©e En avant la e-santĂ© 2020

    Le 22/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021

https://vph2020.sciencesconf.org