Une opération de maintenance est prévue vendredi 14 Aout 2020 entre 12h30 et 13h00. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

Installation du premier TEP-scan de type numérique au CHU de Dijon

0 291

DIJON, 28 septembre 2017 (TICsanté) - Le CHU de Dijon et le centre Georges-François Leclerc (CGFL) ont co-acquis un TEP-scan Discovery MI* développé par GE Healthcare muni d'un détecteur de type numérique, le premier de ce type à être installé dans un hôpital français.

La technologie TEP-scan combine l'imagerie anatomique du scanner et l'imagerie fonctionnelle de la tomographie à émissions de positons (TEP). Le couplage avec un détecteur de type numérique permet d'améliorer la "détectabilité et la fiabilité des mesures", a déclaré GE Healthcare interrogé par TecHopital à l'occasion de cette première installation dans un établissement français.

Ainsi, l'appareil Discovery MI* permet "de détecter des lésions deux fois plus petites qu'avec un TEP-scan de type analogique", a précisé le fabricant.

L'utilisation d'un TEP-scan consiste à injecter par intraveineuse au patient un traceur légèrement radioactif dont on détecte le rayonnement une fois capté par l'organe ou la cible à examiner.

Le système de détection extrêmement sensible perçoit les rayons gamma émis par le traceur et convertit ces derniers en photons lumineux.

Ensuite, ces photons lumineux sont à leur tour détectés avant d'être transformés en signal électrique puis traités par un ordinateur qui recompose des vues en coupe ou des vues en 3 dimensions.

L'évolution majeure du TEP-scan Discovery MI* consiste en une amélioration des photomultiplicateurs chargés de convertir l'énergie lumineuse en signal électrique. Ces derniers ont été remplacés par des détecteurs plus précis qui augmentent les performances de diagnostic en mesurant de très petites quantités de lumière. Il s'agit ici de photomultiplicateurs au silicium (SIPM).

Cette très haute sensibilité améliore le diagnostic en augmentant la précision, le confort mais également la sécurité en diminuant la quantité de radioactivité injectée dans l'organisme ainsi que la durée de réalisation de l'examen.

De multiples applications

Que ce soit en neurologie, en cardiologie ou dans le cas des maladies inflammatoires, les applications du TEP-scan numérique sont multiples.

Elles sont particulièrement intéressantes en cancérologie puisque la forte sensibilité de l'appareil favorise un diagnostic précoce de petites lésions tumorales. Elles rendent compte des changements métaboliques de la tumeur avant même qu'il ne soit possible de les observer à l'oeil nu ou au scanner.

A l'inverse, si malgré la chimiothérapie, les cellules s'avèrent toujours très actives, cela signifie que le traitement est inefficace et qu'il doit être changé.

En neurologie, l'appareil facilite le diagnostic de l'épilepsie, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson et des pathologies vasculaires cérébrales. Il facilite également le diagnostic de la maladie d'Alzheimer en mettant en évidence la présence de plaques amyloïdes.

En cardiologie, le TEP-scan est utilisé pour évaluer l'apport sanguin vers le myocarde. Il permet également d'estimer la viabilité du muscle cardiaque après un infarctus et de déceler des maladies cardiaques.

Cofinancement du CHU et du CGFL

Le centre Georges-François Leclerc (CGFL) et le CHU de Dijon coopèrent dans le cadre d'un groupement de coopération sanitaire (GCS) dénommé "Institut régional universitaire de cancérologie de Bourgogne" (GCS IRUCB).

Le coĂ»t total de l'investissement, ayant permis d'acquĂ©rir cet appareil et rĂ©aliser les travaux d'extension du service de mĂ©decine nuclĂ©aire, est de 4,5 millions €.

Il est entièrement "partagé et équitable", a indiqué Alain Lalié, directeur général adjoint du CGFL. Les deux structures ayant entièrement autofinancé cet achat à 50%.

Le coĂ»t annuel de fonctionnement de l'appareil est de 1,7 million € et couvre les charges du personnel, l'amortissement de l'investissement et les dĂ©penses de consommables.

Une convention a été signée entre le CHU et le CGFL. "Nous partageons la moitié des dépenses mais également la moitié des recettes", a précisé Alain Lalié. "L'équipement installé en juillet a pu réaliser ses premiers examens à partir du 1er août. Entre 10 et 15 personnes bénéficient chaque jour de cette nouvelle technique de diagnostic", a-t-il ajouté.

La numérisation des TEP-scan, une tendance

Le secteur de l'imagerie médicale mise de plus en plus sur le numérique pour concevoir des équipements qui permettent d'augmenter la précision de l'image et de réduire les doses de produit de contraste injectées ainsi que le temps de l'examen médical.

Le groupe Philips a lancé il y a 3 ans aux Etats-Unis le premier TEP-Scan "100% numérique" intitulé Vereos* et doté d'une technologie brevetée de comptage de photon numérique lui permettant de se passer du signal analogique.

Une soixantaine d'exemplaires de Vereos* ont été vendus dans le monde, et un appareil est actuellement en cours d'installation au CHU de Nancy, a-t-on appris auprès du constructeur. Il devrait être prêt à accueillir ses premiers patients au mois d'octobre.

Entre 2.500 et 3.000 examens sont réalisés en moyenne chaque année sur un TEP-scan, précise le communiqué de GE Healthcare.

gdl-rm/ab

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

La CAIH ouvre deux marchés sur l'interopérabilité et l'hébergement de données

LYON (TICsanté) - La Centrale d'achat de l'informatique hospitalière (CAIH) a attribué ces derniers mois deux nouveaux marchés sur les logiciels d'interopérabilité et les prestations, services et fournitures relatives à l'hébergement de données de santé (HDS), détaillés à TICsanté par un porte-parole de la centrale.

0 784

Systèmes d'information

Le groupe Ramsay-Générale de santé victime d'une cyberattaque

PARIS (TICsanté) - Ramsay-Générale de santé (RGdS) a fait l'objet depuis le 10 août d'une cyberattaque qui touche ses 120 établissements de santé en France, a appris APMnews (site du groupe APM International dont fait partie TICsanté), auprès du groupe de cliniques.

0 814

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
6 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • VPH 2020

    Du 24/08/2020 au 28/08/2020

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • JournĂ©e En avant la e-santĂ© 2020

    Le 22/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021

https://vph2020.sciencesconf.org