https://vieviewer.com/
https://openbi.org/covid19-suivi-du-covid-19/

Systèmes d'information

Interop'Santé livre ses recommandations pour l'interopérabilité de la prescription/dispensation du médicament

0 182

PARIS, 24 mai 2017 (TICsanté) - L'association Interop'Santé a formulé ses recommandations sur les standards à adopter pour assurer l'interopérabilité entre les logiciels d'aide à la prescription hospitaliers (LAP-H) et les logiciels d'aide à la dispensation des pharmacies à usage intérieur (LAD-PUI) dans un livre blanc présenté lors de la Paris Healthcare Week.

L'association Interop'Santé, créée en 2009, procède du regroupement de plusieurs organisations qui oeuvrent pour la standardisation des échanges informatiques dans le domaine de la santé: HL7 France (Health Level 7), HPRIM (Harmoniser et promouvoir l'informatique médicale) et IHE (Integrating the Healthcare Enterprise).

La Haute autorité de santé (HAS) avait proposé en janvier 2016 au comité d'organisation de l'association d'établir "l'état de l'art et les recommandations" relatives à l'interopérabilité entre les LAP-H et les LAD-PUI, dans le contexte de certification des LAD, rendue obligatoire à compter du 1er janvier 2018 par la loi de modernisation de notre système de santé (voir dépêche du 28 avril 2015).

Les LAD des officinaux et les LAP des médecins de ville et hospitaliers sont déjà soumis à certification, rappelle-t-on.

Dans son livre blanc élaboré à partir d'une consultation des acteurs concernés (pharmaciens, associations et syndicat de pharmaciens des établissements de soins, fournisseurs de bases de données médicamenteuses et éditeurs), Interop'Santé étudie les différents standards et normes qui pourraient être utilisés pour rendre interopérable l'identification du médicament et la transmission de la dose maximum par 24h.

L'association recommande le recours au standard PN13-SIPh pour que le calcul de la dose maximale par 24h puisse "se faire indifféremment au niveau du LAP ou du LAD et aboutir au même résultat".

Elle explique le choix de ce standard par son "large déploiement" dans les établissements de soins actuellement. Elle souligne toutefois qu'il "ne bénéficie pas aujourd'hui d'une procédure de contrôle sur le mode de la plateforme de test d'interopérabilité Gazelle d'IHE-services" et recommande de développer une telle procédure pour permettre l'auditabilité des interfaces des logiciels.

Interop'Santé note que le standard FHIR répond aussi au besoin d'interopérabilité sur le calcul de la dose maximale, mais "n'a pas atteint pour l'instant, dans ce domaine, un niveau de maturité suffisant pour être implémenté en l'état".

Pour l'identification du médicament, Interop'Santé explique que le code UCD (Unité commune de dispensation) apporte un "niveau minimal d'interopérabilité" mais "ne répond ni aux besoins des professionnels, ni aux exigences de la prescription en dénomination commune".

L'association relève qu'au niveau international, le modèle ISO IDMP répond à ces besoins, mais qu'au niveau national, "c'est le référentiel d'interopérabilité sémantique du standard PN13-SIPh qui fait référence".

Interop'Santé compte près de 170 adhérents éditeurs, intégrateurs, consultants, utilisateurs des systèmes d'information de santé et représentants des pouvoirs publics, d'organisations de standardisation et de sociétés savantes.

Accéder au livre blanc "Evaluation des normes et standards pour sécuriser la dispensation intra-hospitalière"

rm/ab

La Rédaction
redaction@ticsante.com

https://www.sanofi.fr/fr/nous-contacter

En bref

Nouveaux représentants français dans les organisations de standardisation HL7 et IHE

L'association Interop'santé, qui œuvre pour la standardisation des échanges informatiques dans le domaine de la santé, a annoncé le 30 janvier l'élection de nouveaux représentants français au sein des organisations internationales HL7 (Health Level 7) et IHE (Integrating the Healthcare Enterprise).

0 256

Acteurs

Paris Healthcare Week 2019: le salon HIT fait la part belle aux start-up

PARIS (TICsanté) - Du 21 au 23 mai dans le cadre de la Paris Healthcare Week, le salon Health-IT (HIT) revient avec un programme musclé qui s'articulera autour de deux villages thématiques "start-up" et "e-santé Grades", il accueillera aussi son deuxième "HIT Summit" et récompensera les sociétés d'e-santé les plus innovantes dans le cadre de ses premiers "HIT Innovations Trophées".

0 666

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
5 + 6 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • 3e colloque sur l'imagerie à l'heure de l'IA

    Le 22/04/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 12/05/2020

  • SIDO 2020

    Du 12/05/2020 au 13/05/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 26/05/2020 au 28/05/2020

  • 12e colloque données de santé en vie réelle

    Le 16/06/2020

  • HealthTech Innovation Days

    Du 22/06/2020 au 23/06/2020