https://www.nehs-digital.com

Systèmes d'information

GHT Rouen Coeur de Seine : une plateforme d'Ă©change et partage en attendant la convergence des SI

0 522

PARIS, 19 mai 2017 (TICsanté) - Le groupement hospitalier de territoire (GHT) Rouen Coeur de Seine va réunir ses professionnels de santé, la médecine de ville et ses patients dans une plateforme d'échange et partage, préalable à la convergence des systèmes d'information (SI), a témoigné le directeur des systèmes d'information (DSI) du CHU de Rouen le 16 mai lors de la Paris Healthcare Week.

Georges Huchard, DSI du CHU de Rouen, a présenté ce projet lors d'un "agora e-santé" organisé par l'éditeur Maincare, fournisseur de la plateforme déployée au sein de GHT.

La convergence des systèmes d'information hospitaliers est un enjeu majeur dans la mise en oeuvre des GHT, et celui de Rouen Coeur de Seine ne fait pas exception, a expliqué Georges Huchard. "Mais très vite, nous nous sommes rendu compte que certaines convergences ne seraient pas possibles immédiatement et qu'il nous faudrait viser une trajectoire intermédiaire", a-t-il témoigné.

GHT de près de 6.000 lits, avec un budget de 600 millions d'euros, Rouen Coeur de Seine se concentre autour du CHU de Rouen, mais compte aussi des établissements de soins de suite et de réadaptation (SSR) ainsi que des Ehpad "éparpillés" sur le territoire. "Nous avons l'avantage de ne pas avoir à faire converger de dossiers patients MCO [médecine-chirurgie-obstétrique]", a-t-il précisé.

Dans le cadre du GHT, "on nous demande d'avoir assez rapidement la mĂŞme application partout, sur la plupart des outils". Mais "cela n'est pas complĂ©tement faisable", puisqu'Ă  l'Ă©chelle des Ă©tablissements, ce n'est dĂ©jĂ  pas toujours le cas : "la rĂ©animation est par exemple rarement sur le mĂŞme dossier patient que le MCO".

Afin d'assurer une prise en charge coordonnée des patients, concomitamment et dans l'ensemble des établissements membres du GHT, il a donc été décidé d'installer une plateforme d'échanges et de partage, en parallèle du plan d'action de convergence des SIH, d'une réorganisation des secrétariats médicaux et des transports patients. La mise en oeuvre de cette plateforme a été décidé d'autant plus rapidement que "c'était déjà quelque chose que l'on nous demandait au sein du CHU".

Le CHU, principal lieu de production de donnĂ©es du GHT (imagerie, laboratoire de biologie mĂ©dicale…) avait "dĂ©jĂ  appris Ă  envoyer des informations Ă  l'extĂ©rieur", mĂŞme si cela se faisait principalement au format papier. "Cette plateforme consiste Ă  passer Ă  l'Ă©chelle supĂ©rieure", a rĂ©sumĂ© le DSI.

A chaque séjour dans un établissement, un certain nombre de données -la communauté médicale du GHT travaille à définir quelles sont celles qui devront être partagées- seront envoyées sur la plateforme: lettre de sortie, résultats de biologie et d'imagerie, formulaires de pré-admission et de paiement, etc.

Cette plateforme sera déployée par lots à partir de la rentrée 2017. "C'est une démarche exponentielle, avec un développement agile qui permettra de livrer des choses rapidement pour étayer la démarche projet".

Elle sera ouverte aux patients, ainsi qu'à la médecine de ville. Elle a aussi vocation à être synchronisée avec les projets menés au niveau régional, notamment le projet de télé-AVC (accidents vasculaires cérébraux) et le dispositif Domoplaies.

/mb/ab/

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

MĂ©dico-social: l'Anap et l'ATIH changent de rĂ´les par rapport au tableau de bord de la performance

PARIS (TICsanté) - "La totalité de la gestion des campagnes annuelles" du tableau de bord de la performance que doivent remplir les établissements et services médico-sociaux (ESMS) est désormais confiée à l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH), et non plus à l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap), ont annoncé les deux agences dans un communiqué commun fin mars.

0 120

Systèmes d'information

Un arrêté autorise l'expérimentation du Répertoire partagé des professionnels intervenant dans le système de santé élargi

PARIS (TICsanté) - Un arrêté publié fin mars au Journal officiel autorise l'Agence du numérique en santé (ANS) à conduire l'expérimentation du Répertoire partagé des professionnels intervenant dans le système de santé élargi (RPPS+) pendant 18 mois.

0 158

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
6 + 1 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

https://www.santexpo.com/exposer/participer-au-salon/?utm_campaign=TICSANTE&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE