https://vieviewer.com/

Politique

Hospi Diag: un outil "unique" pour l'analyse de la performance qui "doit encore Ă©voluer" (Anap)

0 253

(Par Raphaël MOREAUX, à la 2ème journée nationale Hospi Diag)

PARIS, 4 mai 2017 (TICsanté) - L'interface Hospi Diag, permettant de fournir en accès libre des données sur la performance des établissements de santé, est un "outil unique dans le paysage de la santé" qui "doit encore évoluer" pour mieux répondre aux attentes des établissements, a jugé Sophie Martinon, directrice générale de l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap), à l'occasion d'une journée nationale consacrée à Hospi Diag le 27 avril.

L'outil Hospi Diag a été créé en 2010 à partir d'un travail collectif rassemblant plusieurs experts d'instances nationales compétentes, l'Anap, l'Agence technique de l'informatisation hospitalière (ATIH), la Haute autorité de santé (HAS), l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et la direction générale de l'offre de soins (DGOS), rappelle-t-on (voir dépêche du 11 mai 2010).

Il comprend 69 indicateurs de performance de chaque établissement (activité, qualité, organisation, ressources humaines, finances, etc.) et synthétise les données pertinentes issues de 12 bases de données nationales comme le programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI) ou la statistique annuelle des établissements (SAE).

Sophie Martinon a souligné en introduction de la deuxième journée nationale Hospi Diag organisée à Paris "le chemin parcouru" depuis la création de l'outil "conçu comme un support de dialogue, notamment de gestion, entre les établissements et les agences régionales de santé".

Elle a estimé qu'Hospi Diag avait permis le "décloisonnement des cultures administrative, médicale et économique" autour de la performance des établissements.

Au-delà des 1.350 établissements publics, privés et privés à intérêt collectif, sur le champ médecine, chirurgie, obstétrique (MCO), il est aujourd'hui utilisé par l'assurance maladie et les différents corps d'inspection et de contrôle.

"Tout ce chemin fait d'Hospi Diag un outil dont nous sommes très fiers", a déclaré Sophie Martinon, soulignant toutefois les "défis qui nous attendent" pour "le rendre plus proche des besoins" et "en développer les usages".

L'interface doit pouvoir être utilisée "dans le dialogue interne au sein de l'établissement entre les services et les directions", mais aussi "au sein de regroupements" comme les groupements hospitaliers de territoire (GHT), a-t-elle noté. Elle a rappelé sur ce point qu'une nouvelle fonctionnalité de "simulation des regroupements d'établissements" avait été mise à disposition en 2016.

Les établissements de santé et médico-sociaux ont aussi la possibilité depuis quelques mois de croiser différents indicateurs de performance, d'identifier des parts de marché et de les représenter graphiquement sur une carte, a-t-elle poursuivi. Des modules d'e-learning pour une meilleure prise en main de l'outil ont aussi été ouverts.

Sophie Martinon a indiqué qu'une "réflexion" était "engagée" sur la possibilité d'une mise à disposition de l'outil en situation de mobilité, sur une tablette ou un smartphone. Ces évolutions sont notamment discutées avec le club des utilisateurs de l'outil, a-t-elle précisé.

Améliorer la disponibilité et la fiabilité des données

Intervenant à la suite de Sophie Martinon, le directeur général de l'ATIH, Housseyni Holla, a noté que des améliorations de l'outil étaient aussi attendues en termes de disponibilité et de fiabilité des données.

Les délais de mise à jour des données, actuellement d'un an, "nécessitent d'être raccourcis dans la mesure du possible", a-t-il reconnu. L'Anap et l'ATIH étudient actuellement la "pertinence" d'une mise à disposition des données "avant la validation des données brutes", a-t-il confié. Cette amélioration, "voulue par l'ensemble des utilisateurs", pourrait être proposée au comité de pilotage d'Hospi Diag.

Housseyni Holla a rappelé que la fiabilité des données d'Hospi Diag reposait "essentiellement sur la fiabilité des relais sources", et donc sur les établissements qui en sont les producteurs.

Il appartient à l'ATIH "de vous aider et d'assurer la coordination entre différents organismes de collecte pour éviter les redondances dans les demandes d'informations", a-t-il adressé aux personnels des établissements présents à Paris pour la journée nationale Hospi Diag.

Il a ajouté que l'Anap et l'ATIH allaient "s'atteler à faire évoluer l'ergonomie d'Hospi Diag" pour une plus grande attractivité de l'outil.

Le Dr Francis Fellinger, conseiller général des établissements de santé à l'Inspection générale des affaires sociales (Igas), invité à témoigner de l'utilisation d'Hospi Diag par l'inspection, a partagé le constat de la direction générale de l'ATIH sur les limites en termes de "vitesse d'actualisation" et de "hiérarchisation des données".

Il a mis en avant la nécessaire évolution d'Hospi Diag vers des données relatives aux parcours de soins. "Hospi Diag est pour le moment exclusivement hospitalier; or tout l'intérêt de la construction des parcours est d'analyser ce qui se passe en amont et en aval de l'hôpital", a-t-il noté.

rm/fb/ab

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Le directeur général du CHU de Nice déplore un investissement beaucoup trop faible dans les systèmes d'information hospitaliers

MARSEILLE (TICsanté) - Charles Guépratte, directeur général du CHU de Nice, a déploré le 5 septembre un faible niveau d'investissement consacré au numérique dans le monde hospitalier, en ouverture des Universités d'été de l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap), à Marseille.

0 562

Politique

Le gouvernement veut développer la télémédecine en milieu carcéral

PARIS (TICsanté) - Le développement de la télémédecine en milieu carcéral est inscrit sur la feuille de route "santé des personnes placées sous main de justice" 2019-2022 présentée le 2 juillet par la ministre de la justice, Nicole Belloubet, et la secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Christelle Dubos.

0 732
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
6 + 9 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021