https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

Hacking Health Camp de Strasbourg: un hackathon santé aux "résultats visibles en deux ans"

0 140

STRASBOURG, 9 mars 2017 (TICsanté) - Organisateur de la quatrième édition du Hacking Health Camp qui aura lieu à Strasbourg du 17 au 19 mars, Sébastien Letélié a souligné dans un entretien à TICsanté "l'efficacité" de ces hackathons en santé, décrivant "des résultats visibles en deux ans" en termes de créations d'entreprises dans le domaine de l'e-santé.

"Le Hacking Health Camp, ça marche !". Après trois éditions organisées à Strasbourg (voir dépêche du 1er avril 2016), Sébastien Letélié l'assure: "J'ai vu au moins une dizaine de porteurs de projets issus du hackathon créer leur entreprise, trouver des financements et commencer à faire du chiffre d'affaires".

Le CEO de la société de services dédiée à l'innovation santé Health Factory a cité l'exemple du projet MedSpher', monté lors de l'édition 2014 du Hacking Health Camp afin de créer un réseau social pour les médecins et internes en médecine, et qui a abouti au développement de l'application MedPics, récompensée en 2017 par un Trophée de la santé mobile (voir dépêche du 31 janvier 2017).

Le projet de réseau d'experts vétérinaires Wizzvet, présenté la même année à Strasbourg, a lui aussi abouti à la création d'une entreprise et à une levée de fonds de plus de 800.000 euros réalisée en juin 2016.

Parmi les entreprises créées figurent aussi KeyDiag, système d'information d'aide à la génération de compte rendu de radio et lauréat du prix Medtronic du Hacking Health Camp en 2016, KineLive, plateforme de suivi des patients en rééducation et lauréat du prix Roche, ou encore la start-up Emy qui développe une sonde de rééducation périnéale connectée à une application mobile.

"Le rôle du hackathon est de donner une impulsion, de faire se rencontrer des acteurs de santé, des industriels, des développeurs, et de leur mettre le pied à l'étrier", a souligné Sébastien Letélié.

Cette année, le quatrième opus du Hacking Health aura lieu au sein de l'Institut de recherche contre les cancers de l'appareil digestif (Ircad), dans un format resserré à trois jours au lieu de quatre.

La première journée sera dédiée à des conférences et ateliers thématiques sur "le futur de la santé", avec les interventions programmées de Lucien Engelen, directeur d'un centre de recherche sur la santé à l'université Radboud de Nimègue aux Pays-Bas, de Jurgi Camblong, CEO de l'entreprise Sophie Genetics spécialisée dans le traitement des données de santé, ou encore de Stéphane Billon, directeur associé chez Kamedis Conseil.

Le hackathon à proprement parler aura lieu sur deux jours avec déjà une trentaine de défis proposés sur la plateforme de l'évènement.

Le nombre de prix attribués par le jury aux meilleurs projets a été réduit. Deux "prix sponsors" seront remis: le laboratoire Lilly récompensera un projet dans la thématique "Le patient acteur de sa prise en charge", et l'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé) sur le thème "Interopérabilité avec le système de soins".

L'accélérateur parisien La Javaness, l'incubateur alsacien Semia, l'association Alsace Business Angels et le syndicat des médecins libéraux (SML) remettront par ailleurs quatre prix d'accompagnement des projets. Le SML proposera notamment au gagnant de tester son application au sein de son réseau de médecins.

Le "meilleur potentiel de réussite", la "meilleure innovation santé" et la meilleure solution pour les patients" ainsi qu'un "prix des coachs" complèteront le palmarès.

Inscrire l'innovation sur la durée

Au-delà de l'impulsion donnée sur ces trois jours à Strasbourg, Sébastien Letélié a mis en place avec sa société Health Factory une structure de soutien à l'innovation sur le plus long terme.

C'est le sens de l'initiative des "Défis santé numérique", lancée par le pôle de compétitivité alsacien Alsace BioValley et Health Factory dans le cadre du programme des investissements d'avenir (PIA) (voir dépêche du 16 février 2017).

Ces défis sont définis par les grands acteurs de la santé (groupes industriels, assureurs, organismes publics, établissements de santé, associations de patients) pour résoudre des problématiques médicales. Les start-up ou PME proposant des solutions innovantes pour y répondre pourront ensuite être intégrées dans des consortiums avec les porteurs du défi.

"Il s'agit de dire aux grandes entreprises du secteur que le soutien à l'innovation ne peut pas se limiter à quelques jours par an au moment du Hacking Health Camp. Avec ces défis, on démarre des processus de plus long terme en réunissant plusieurs industriels qui décident de prendre à bras-le-corps une problématique", a expliqué Sébastien Letélié.

Un marché "tenu par la sécurité sociale"

Dynamique, l'innovation française en termes d'e-santé peine toutefois à trouver des financements, et un modèle économique pérenne. Sébastien Letélié a regretté auprès de TICsanté que le marché de la santé en France ne soit pas encore prêt à accueillir ces innovations.

"Toutes les start-up qui s'internationalisent arrivent à décoller parce que les marchés étrangers leur permettent de prendre de l'ampleur, contrairement à la France où ce marché est complètement tenu par la sécurité sociale", a-t-il relevé.

Il a jugé que la règlementation française constituait "un point fort" car elle permet aux entreprises qui s'installent en France d'être certaines de respecter un haut niveau d'exigence. Mais "les modèles économiques sont durs à trouver car le marché n'est pas du tout libéré", a-t-il martelé.

"C'est dommage que la sécurité sociale ne soit pas présente dans nos hackathons et ne s'investisse pas davantage dans l'innovation, parce que c'est bien elle qui a l'argent et la capacité à donner de l'air aux projets e-santé", a-t-il poursuivi. Une critique en forme d'invitation pour un cinquième opus du Hacking Health Camp à Strasbourg.

En savoir plus sur le Hacking Health Camp organisé du 17 au 20 mars à Strasbourg sur le site officiel de l'évènement

rm/ab

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.axigate-france.fr/welcome.html

E-santé

Grand Est: une plateforme régionale en e-santé pour expérimenter et stimuler l’innovation

STRASBOURG (TICsanté) - Imaginée en 2017 à Strasbourg, la Plateforme régionale d’innovation en e-santé mutualisée (PRIeSM) promeut l’expérimentation de solutions innovantes en santé basées sur les données des patients et "fait se rencontrer tous les acteurs de l’e-santé", a expliqué le 22 mars Gaston Steiner, directeur délégué à l’e-santé des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), chargé du pilotage de la plateforme.

0 428

E-santé

Hacking Health Camp 2019: une édition placée sous le signe de la digitalisation du système de santé en Europe

STRASBOURG (TICsanté) - Pour la 6e édition du Hacking Health Camp de Strasbourg, l'un des plus grands hackathons européens dans le domaine de la santé, réunira du 22 au 24 mars des développeurs informatiques, professionnels de santé, industriels et designers pour plancher sur la digitalisation du système de santé en France et plus largement en Europe.

0 396

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 8 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
http://imaging.evolucare.com/Evolucare_aux_JFR_1.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=jfr2019

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • E-Health World Monaco

    Du 15/10/2019 au 17/10/2019

  • 4èmes Rencontres hospitalo-universitaires de santé connectée

    Le 17/10/2019

  • 2ème SOPHI.A Summit

    Du 20/11/2019 au 22/11/2019