https://vieviewer.com/
https://www.enovacom.fr/notre-offre/

Politique

La présidente du Collège de la HAS se dit "troublée" par l'évaluation des algorithmes en médecine

0 409

LA DEFENSE (Hauts-de-Seine), 16 décembre 2016 (TICsanté) - La présidente du Collège de la Haute autorité de santé (HAS), Agnès Buzyn, s'est dite "troublée" par l'évaluation des algorithmes issus des progrès du big data en médecine, à l'occasion d'une table ronde organisée le 12 décembre lors de la journée PharmaCité à la Grande arche de la Défense.

Agnès Buzyn a participĂ© Ă  l'Ă©vènement organisĂ© par le Leem (Les entreprises du mĂ©dicament) pour une table ronde intitulĂ©e "Demain, tous mĂ©decins, tous experts de la santĂ© ?" et visant Ă  dĂ©crire "la rĂ©volution sociĂ©tale" que traverse le système de santĂ©.

Invitée à s'exprimer sur la place des technologies numériques dans cette révolution, la présidente du Collège de la HAS a jugé qu'il y avait "un énorme espoir dans ce que vont pouvoir nous apporter les big data en termes de connaissances et d'adaptation aux situations individuelles".

"On voit fleurir tout un tas d'algorithmes qui sont proposés en France ou à l'étranger pour la prise en charge de telle ou telle maladie", a-t-elle constaté, avant d'expliquer pourquoi ces opérations informatiques étaient un sujet de préoccupation pour la HAS.

"Parce que les algorithmes, on pense que sous prétexte qu'ils sortent d'une formule mathématique, ils sont bons. Le problème c'est quand on observe trois algorithmes différents sur la même maladie et qu'ils n'identifient pas les mêmes patients à haut risque et ne proposent pas les mêmes solutions", a-t-elle poursuivi.

Rappelant "le grand écart permanent" que doit réaliser la HAS pour répondre à la demande d'innovation et d'accès aux progrès par les patients tout en garantissant que cette innovation est sans danger supplémentaire, Agnès Buzyn s'est interrogée sur "la façon dont une agence de régulation doit juger l'apport pour le malade des progrès issus du big data".

Elle a estimé que la réponse à cette question n'était "pas simple" et que l'évaluation des algorithmes constituait "pour aujourd'hui et pour demain", un "challenge" pour la HAS.

rm/ab/

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Soins psychiatriques sans consentement: un logiciel gratuit d’aide à la rédaction du certificat initial

LILLE (TICsanté) - La Fédération régionale de recherche en psychiatrie et santé mentale (F2RSM Psy) Hauts-de-France propose gratuitement un logiciel d'aide à la rédaction du certificat médical initial, nécessaire dans le cadre de soins psychiatriques sans consentement, annonce-t-elle dans un communiqué diffusé le 27 novembre.

0 713

Acteurs

Posos lève 2 millions d'euros pour développer sa solution d'IA contre le mésusage des médicaments

PARIS (TICsanté) - La start-up française Posos, qui propose un outil faisant appel à l'intelligence artificielle (IA) pour répondre aux questions des professionnels de santé sur les médicaments, a levé 2 millions d'euros pour poursuivre ses développements, a-t-elle annoncé le 15 octobre dans un communiqué.

0 741
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
8 + 6 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://www.cegi.fr/nos-solutions/

Les offres APMjob.com

https://exed.mines-paristech.fr/formations/certificat-management-hospitalier-et-du-secteur-de-la-sante/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021