https://www.nehs-digital.com

Systèmes d'information

Rencontre de l'Asip avec les industriels: des Ă©changes constructifs sur les grands chantiers

0 517

PARIS, 26 juin (TICsanté) - L'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip) a organisé jeudi une rencontre avec les industriels du secteur de l’informatique de santé. L’occasion d’échanger sur les grands chantiers de la feuille de route pour les industriels mais pas seulement. Précisions de Jean-Yves Robin, directeur du GIP-DMP, chef de projet mission de préfiguration Asip et futur directeur, dans un entretien accordé à TICsanté.

Cette rencontre, qui s’est tenue à Paris, a rassemblé les industriels autour des enjeux majeurs de la relance des systèmes d’information partagés de santé dans une "ambiance extrêmement constructive, attentive et positive", indique Jean-Yves Robin. Environ 170 personnes ont assisté à cette réunion de travail provenant de plus d’une centaine de sociétés, ce qui représente un "bon panel de l’offre industrielle du secteur de la santé" et montre que le sujet continue d'intéresser malgré les difficultés rencontrées, souligne-t-il. Selon Jean-Yves Robin, le sentiment qui se dégage aujourd’hui est que le climat est plutôt apaisé et qu’il n’y a pas de défiance de part et d’autre mais "une envie commune de se mettre au travail".

L’objectif principal de cette réunion de travail était de faire du "reporting" auprès des industriels, c'est-à-dire un point sur les travaux engagés 6 mois plus tard et les actions conduites après les annonces de relance du DMP et des SI partagés de santé. Il s’agit concrètement de "donner aux industriels de la visibilité sur nos projets pour qu’il puisse réfléchir, se positionner et s’organiser", mentionne Jean-Yves Robin. "Notre volonté est également de pouvoir répondre à leurs questions et recueillir leurs suggestions sur différents sujets", précise-t-il.

La première version du cadre d’interopérabilité qui s’applique aux SIS a été présentée à cette occasion et est publiée depuis jeudi sur le site du GIP-DMP. Jean-François Parguet, directeur de l'architecture et de la sécurité au groupement d'intérêt public chargé du dossier médical personnel (GIP-DMP), l'avait annoncé lors du congrès HIT.

C’est une version V0.0.1 du cadre d’interopérabilité des SIS, soumise à la concertation des industriels (ouverte du 25 juin au 25 septembre) et des acteurs contribuant à la standardisation de l’interopérabilité dans le domaine de la santé, explique Jean-Yves Robin. La version du mois de septembre servira d’annexe à l’appel d’offres pour l'hébergeur national unique du DMP, qui sera le premier grand système à utiliser le cadre d’interopérabilité et mettre en oeuvre les règles définies préalablement. D’autres systèmes devront aussi bien évidemment l’utiliser, souligne-t-il. La finalisation du cadre d’interopérabilité est prévue au 1er semestre 2010 afin d'obtenir une version stable "définitive" mise en production mi-2010, informe-t-il.

Au cours de cette journée, l’Asip est également revenue sur le cadre de l’agrément des hébergeurs de données de santé, afin d’expliquer aux industriels le dispositif qui est aujourd’hui opérationnel puisque les dossiers sont actuellement en cours d’examen, rappelle Jean-Yves Robin.

Concernant l’identifiant national de santé (INS), "nous n’avons pas changé de stratégie, nous avons simplement avancé sur la finalisation de la méthode des spécifications", déclare-t-il. Il a été précisé aux industriels le moment où il sera disponible, de quelle façon il fallait l’intégrer dans les solutions et l’expérimenter dans le cadre des projets ayant bénéficié d'un refinancement dans les différentes régions, indique-t-il. Rappelons que la trajectoire pour l'INS s'effectue en deux étapes, avec tout d’abord la mise à disposition d’un identifiant national de santé calculé (INS-C), lequel sera appliqué localement dans chacun des systèmes de santé qui en aura besoin, puis la mise en place de l'INS-A "sûr et définitif", prévu pour 2010, 2011 et 2012, en fonction des calendriers des systèmes qui se mettront en oeuvre. Echéancier annoncé par Jean-François Parguet, lors des 13èmes journées francophones d’informatique médicale en avril dernier.

De manière concrète, le planning pour l’INS (sous réserves) est le suivant: l'Asip fournira les spécifications de l'INS au mois de septembre et réalisera quelques tests et retours en fin d’année. L’INS sera ensuite déployé à partir de janvier avec les éditeurs concernés dans le cadre des appels à projet, qui sont refinancés par l'Agence dans une semaine. L'idée est de relancer des projets dès à présent avec la contrainte d’intégrer le cadre d’interopérabilité. Le but étant de faire converger ces projets vers la cible. "On publie le cadre d’interopérabilité, on met en place l’INS et d'ici le 1er semestre 2010, il sera possible de tester le tout grandeur nature avec des dossiers régionaux, avant de les faire converger vers le DMP national à la fin 2010", informe-t-il.

Sept projets en région ont été refinancés par l'Asip. Ils concernent les dossiers médicaux de type dossier médical partagé pour les régions Aquitaine, Franche-Comté, Languedoc-Roussillon, Picardie et Rhône-Alpes. D'autres, plus centrés vers la messagerie et son usage avec les échanges entre professionnels, sont également refinancés pour les régions Bretagne et Ile-de-France. Ils sont refinancés sur une enveloppe globale de 8,5 millions d’euros, précise Jean-Yves Robin à TICsanté. Six autres projets sont également prolongés, mais ne font pas l’objet d'un financement car la tranche précédente n'a pas encore été achevée. Enfin, 5 projets sont clôturés, soit en raison de certaines difficultés, soit parce que des travaux n'ont pas été vraiment initiés du fait d'incertitudes, en particulier au niveau national, affirme-t-il.

Les questions des industriels, au cours de cette rencontre, ont notamment porté sur le dispositif d’agrément des hébergeurs de données de santé car ce dernier est complexe et le texte qui en fait référence manque de clarté, admet-il. Une foire aux questions est d’ailleurs mise en œuvre sur le site du GIP-DMP, rappelle-t-il.

Des rencontres inter-régionales seront organisées par l’Asip le 9 juillet prochain, de 9h30 à 17h30 à Paris./eg/ajr

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

MĂ©dico-social: l'Anap et l'ATIH changent de rĂ´les par rapport au tableau de bord de la performance

PARIS (TICsanté) - "La totalité de la gestion des campagnes annuelles" du tableau de bord de la performance que doivent remplir les établissements et services médico-sociaux (ESMS) est désormais confiée à l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH), et non plus à l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap), ont annoncé les deux agences dans un communiqué commun fin mars.

Systèmes d'information

Un arrêté autorise l'expérimentation du Répertoire partagé des professionnels intervenant dans le système de santé élargi

PARIS (TICsanté) - Un arrêté publié fin mars au Journal officiel autorise l'Agence du numérique en santé (ANS) à conduire l'expérimentation du Répertoire partagé des professionnels intervenant dans le système de santé élargi (RPPS+) pendant 18 mois.

0 116

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

https://www.santexpo.com/exposer/participer-au-salon/?utm_campaign=TICSANTE&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE