https://vieviewer.com/
https://openbi.org/covid19-suivi-du-covid-19/

E-santé

Insuffisance cardiaque: le télésuivi offre "un soutien psychologique déterminant" (Aspic)

0 179

CASTRES (Tarn), 13 juillet 2016 (TICsanté) - Le président de l'Association pour les patients insuffisants cardiaques (Aspic), Jean Léonard, a témoigné lors de l'Université d'été de l'e-santé organisée du 5 au 7 juillet à Castres du caractère "déterminant" du programme de télésuivi de l'insuffisance cardiaque Cordiva pour apporter un "soutien psychologique" aux patients.

Le dispositif Cordiva (Alere) enregistre quotidiennement le poids et plusieurs informations sur l'état des patients pour un suivi à distance de l'insuffisance cardiaque par des infirmières qui contactent les participants au programme par téléphone toutes les trois semaines afin de faire de l'éducation à la santé, et détecter une dégradation de leur état de santé, rappelle-t-on.

Il fait l'objet en France de deux études intitulées Osicat (Optimisation de la surveillance ambulatoire des insuffisants cardiaques par télécardiologie) et Pimps (Plateforme interactive médecins patients santé) afin d'évaluer son apport médical pour les patients (voir dépêches du 14 août 2015 et du 29 octobre 2014).

Témoignant lors d'une table ronde organisée lors de l'Université d'été de l'e-santé sur les apports du programme Cordiva, Jean Léonard a souligné que "la relation permanente" avec les infirmières via des appels téléphoniques pouvait "aider de façon significative à reprendre le moral".

Il a rappelé les conséquences de l'insuffisance cardiaque sur les patients en termes de contraintes alimentaires, de prise de médicaments, de fatigue et d'hygiène de vie qualifiant la maladie d'"épuisante physiquement et moralement".

"On s'aperçoit de la part très importante de l'écoute et de l'état de confiance qui se crée à travers la ligne téléphonique", a soutenu Viviane Centaure, infirmière responsable du centre de suivi Cordiva, intervenant lors de la table ronde.

"On s'est rendu compte que beaucoup de personnes étaient coupées socialement, notamment du fait du problème de l'alimentation sans sel", a-t-elle cité à titre d'exemple.

Evoquant les "instants dédiés" aux patients tous les mois, Viviane Centaure a assuré que "la technologie n'est là que pour aider l'être humain".

"Nous sommes là pour écouter, impulser, motiver", a-t-elle poursuivi. Pour ce faire, les infirmières du programme bénéficient d'une formation par un psychologue afin de travailler sur les tenants psychologiques de la motivation.

"L'association du technologique et de l'humain est fondamentale", a assuré Michel Verhasselt, directeur des affaires publiques d'Alere, s'exprimant lui aussi lors de la table ronde, dans le cadre de la 10ème édition de l'Université d'été de l'e-santé placée sous le signe de "l'humanisme numérique" (voir dépêche du 10 juin 2016).

Le dispositif Cordiva a d'ores et déjà fait ses preuves en Allemagne où une étude a montré qu'il avait permis de réduire d'environ 45% la mortalité chez les malades télésuivis par rapport à ceux qui ne l'étaient pas, a-t-il rappelé.

Les études Osicat et Pimps ont pour objectif de démontrer cette efficacité en France et d'engager un processus de prise en charge du programme par l'assurance maladie, bien que la société Alere dispose déjà d'un grand nombre de données cliniques, médico-économiques et sociologiques sur l'impact du programme Cordiva en Allemagne.

Les résultats de l'étude Osicat, dont la phase d'inclusion des patients vient d'être achevée, sont attendus dans les 12 à 18 mois, a-t-on appris. Les autorités françaises pourraient toutefois ne pas attendre ces résultats avant d'arbitrer sur une potentielle prise en charge du coût du programme.

"Un processus d'évaluation par les autorités de santé françaises est déjà lancé", a assuré à TICsanté une source proche du dossier.

rm/ab

La Rédaction
redaction@ticsante.com

https://www.sanofi.fr/fr/nous-contacter

En bref

Le CH de Douai retient Maincare IC comme "plateforme de gestion populationnelle"

Le centre hospitalier (CH) de Douai (Nord) a choisi de déployer le logiciel Maincare IC (Maincare Solutions) comme dossier patient informatisé (DPI) multi-établissement et "plateforme de gestion populationnelle", a annoncé l'éditeur dans un communiqué diffusé le 1er juillet.

0 473

Acteurs

La FHF valide une méthode d'analyse de données dans une logique de responsabilité populationnelle

PARIS (TICsanté) - La Fédération hospitalière de France (FHF) a présenté fin mai lors de la Paris Healthcare Week une méthode d'analyse de données permettant d'identifier dans l'Hexagone des "territoires de santé" et d'y cibler des populations de patients souffrant d'insuffisance cardiaque ou du diabète afin de mieux répondre à leurs besoins de santé dans une logique de responsabilité populationnelle.

0 494

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
8 + 1 =
http://www.canyon.fr/
https://www.enovacom.fr/plan-blanc-et-situation-sanitaire-exceptionnelle-sse

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • HealthTech Innovation Days

    Du 22/06/2020 au 23/06/2020

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 13/04/2021