Une opération de maintenance est prévue jeudi 22 Avril 2021 entre 13h15 et 13h45. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

https://www.nehs-digital.com

Systèmes d'information

La Nouvelle-Zélande: un pays précurseur en matière de SIS

0 465

PARIS, 12 juin (TICsanté) - L’agence de développement économique du gouvernement de Nouvelle-Zélande (New Zealand Trade Enterprise) a organisé une conférence-débat sur le thème "Territoire de santé et système d’information" en marge du congrès européen des Systèmes d’Information de santé HIT, fin mai à Paris. L'occasion pour Ariane Gonzales, conseiller économique de Nouvelle-Zélande en France, d'évoquer l’expérience de ce pays de l'Océanie en matière de SI et d’utilisation des NTIC dans le domaine de la santé.

La Nouvelle-Zélande (dont la population dépasse à peine les 4 millions d’habitants, est à 72% européenne et dispersée sur le territoire), a depuis de longues années encouragé l’innovation informatique au niveau de la santé, déclare Ariane Gonzales. Ce pays fait face aux mêmes défis que la France en termes de politique de santé, affirme-t-elle. En effet, la population est vieillissante et le nombre de maladies chroniques (liées aux modes de vie) significatif. Poursuivant un objectif d’amélioration de l’accès aux soins, la Nouvelle-Zélande doit "trouver de nouveaux moyens pour fournir de meilleurs soins à prix réduits", mentionne-t-elle. Ce pays cherche donc des financements, souhaite gérer les coûts et assurer une continuité des soins, développe-t-elle.

La Nouvelle-Zélande a très tôt adopté les nouvelles technologies. Il y a plus de 20 ans, le répertoire national de la santé (National Health Index, NHI) a été créé pour permettre le transfert des informations cliniques entre les différentes agences et le rapprochement des données à des fins de contrôle, de recherche et d’élaboration de comptes-rendus. Se sont ensuite développés le répertoire des professionnels de santé (Health Practitioner Index), ainsi que des réseaux de santé nationaux associant hôpitaux, laboratoires, services de radiologie et médecins généralistes. 90% des cabinets médicaux et 100% des laboratoires médicaux communiquent quotidiennement au travers de réseaux sécurisés de données de santé, informe Ariane Gonzales. Dès 1976, les néo-zélandais adoptent un numéro identifiant unique et informatisé à partir de 1992, des pôles de compétitivité (à but non lucratif) sont créés et en 1999, un système d’intranet santé se met en place, cite-t-elle.

La Nouvelle-Zélande est aujourd’hui un pays reconnu à l’international pour "le caractère innovant de ses réalisations dans le domaine de la santé et des technologies", assure Ariane Gonzales. Ce pays s’illustre avec des programmes dans des secteurs spécifiques, tels que la gestion des maladies chroniques. "Le secteur de la santé néo-zélandais maîtrise parfaitement la technologie, ce qui lui permet d’être plus efficace et d’obtenir sans cesse de meilleurs résultats", estime-t-elle.

"Le ministère de la santé privilégie la collaboration aux niveaux local, régional et national, afin d'élaborer des solutions innovantes et de développer un système cohérent et efficace", explique Ariane Gonzales. Le nombre de sociétés de technologies de l’information appliquées à la santé est estimé entre 150 et 200. Des entreprises nationales sont devenues des leaders mondiaux, tels que Orion Health (technologie d'intégration et de flux de travaux cliniques) ou Winscribe (dictée numérique), souligne-t-elle.

Les NTIC sont aujourd'hui largement utilisées, constate Ariane Gonzales. L’attitude est également très positive à l’égard des nouvelles technologies, observe-t-elle. De fait, 95% des cabinets de médecine générale utilisent un logiciel de gestion de cabinet médical (pour la salle d’attente, la facturation...), 99% des pharmacies néo-zélandaises sont informatisées et plus de 98% des médecins généralistes utilisent un logiciel à des fins cliniques, pour créer des ordonnances et enregistrer les données liées aux visites médicales des patients, énumère-t-elle.

Le système de santé néo-zélandais encourage l’innovation informatique sur le plan de la santé, ainsi que l’approche collaborative entre dirigeants politiques, prestataires de soins de santé et le secteur de l’informatique. Ce système est financé par les prestations sociales et les paiements à l'acte. Il intègre en son sein des organismes à la fois publics et privés, ainsi que des organisations non gouvernementales, qui travaillent ensemble au financement et à la prestation des soins de santé./eg/ajr

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Victime d'une cyberattaque, la Fondation Hopale ferme son centre de vaccination Covid-19 jusqu'au 20 avril

BERCK (Pas-de-Calais) (TICsanté)) - La Fondation Hopale subit actuellement une attaque informatique qui l'oblige à fermer son centre de vaccination contre le Covid-19 de Berck jusqu'au mardi 20 avril, a-t-elle fait savoir dans un communiqué publié sur son site internet le 16 avril.

Systèmes d'information

MĂ©dico-social: l'Anap et l'ATIH changent de rĂ´les par rapport au tableau de bord de la performance

PARIS (TICsanté) - "La totalité de la gestion des campagnes annuelles" du tableau de bord de la performance que doivent remplir les établissements et services médico-sociaux (ESMS) est désormais confiée à l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH), et non plus à l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap), ont annoncé les deux agences dans un communiqué commun fin mars.

0 132

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
8 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021