https://www.nehs-digital.com

E-santé

L'Institut Curie veut déployer l'application MyCurie à l'ensemble de ses patients en 2016

0 549

PARIS, 3 mars 2016 (TICsanté) - Déjà testée par les patients des services de pneumologie et d'hématologie de l'Institut Curie, l'application MyCurie doit être déployée progressivement aux 14.000 patients de l'institut, alors que "l'ajout d'autres fonctionnalités est à l'étude", a indiqué à TICsanté le Dr Alain Livartowski, oncologue à l'origine du projet.

Accessible depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur, l'application MyCurie permet au patient de suivre l'évolution de son parcours de soins dans un espace "entièrement sécurisé et personnalisé".

MyCurie s'organise autour de quatre rubriques ("mon planning", "mes traitements", "mes médecins" et "mes infos pratiques") qui fournissent un service de rappel des rendez-vous médicaux, des informations sur les risques d'effets secondaires des traitements, un accès à la ligne téléphonique des spécialistes chargés du suivi du patient, et des liens vers des vidéos et des fiches pédagogiques sur la prise en charge du cancer.

"L'application permet de multiplier les canaux d'information du patient, elle s'ajoute aux papiers fournis par l'équipe médicale mais n'a pas pour ambition de les remplacer", a précisé le Dr Livartowski, responsable du projet e-santé à l'Institut Curie.

Si le téléchargement de l'application est gratuit, l'ouverture d'un compte sur MyCurie ne peut se faire que par l'intermédiaire d'un référent de l'Institut Curie, qui, à partir d'un e-mail et d'un numéro de téléphone, donne accès à l'application.

Un système de double authentification par enregistrement d'un mot de passe et par envoi d'un code de confirmation par SMS, a été retenu pour satisfaire "des critères de sécurité indispensables en matière de données de santé et conformes aux recommandations de la Cnil [Commission nationale informatique et libertés] et de l'Asip santé [Agence des systèmes d'information partagés de santé]", a expliqué le Dr Alain Livartowski.

"Toute la difficulté du projet reposait sur une double exigence de sécurité et de grande simplicité d'utilisation", a-t-il confié à TICsanté.

L'idée de créer un portail patient est née en 2014 à l'Institut Curie. Un cahier des charges a été réalisé à partir des besoins exprimés par les patients, et un comité de pilotage réunissant des représentants des patients, de l'équipe médicale et des ingénieurs a été mis en place pour valider les grandes lignes du projet.

Pour le développement, l'Institut Curie a fait appel à la société Open Group, à travers un mécénat de compétences.

"Nous avons eu un travail supplémentaire à faire pour mieux comprendre les fonctionnalités et usages à développer dans le monde de la santé, les contraintes propres à la sécurité des données de santé du patient qui, avec MyCurie, deviennent mobiles et sont diffusées à l'extérieur de l'institut", a détaillé à TICsanté Frédéric Sebag, coprésident d'Open.

Pendant plus d'un an, cinq employés d'Open ont été mobilisés, et deux audits de l'application par des sociétés indépendantes ont été réalisés à différents stades de la conception de MyCurie.

NOUVELLES FONCTIONNALITÉS

En 2016, l'objectif est de proposer l'application à l'ensemble des patients de l'institut. "Nous recueillons actuellement les retours d'expérience des premiers utilisateurs. Ils donneront lieu à une deuxième version de l'application dans les mois qui viennent", a confirmé le Dr Livartowski.

Le portail pourrait aussi être décliné à d'autres établissements de santé, ayant été "conçu d'emblée sur le standard d'interopérabilité HL7", a-t-il ajouté.

Des réflexions sont également engagées pour imaginer d'autres services à partir de l'application MyCurie. L'ajout des comptes rendus médicaux à l'espace personnel du patient est notamment envisagé, tout comme le développement d'une application spécifique pour les patients souffrant d'un cancer du sein.

"On aimerait que le médecin traitant ait accès aux informations présentes dans l'espace du patient en plus d'informations médicales complémentaires. Nous allons interroger plusieurs médecins traitants en 2016 pour faire remonter leurs besoins à ce sujet", a ajouté le Dr Livartowski.

La mise en place d'un carnet de bord alimenté par le patient lui-même et communiqué aux médecins oncologues est une autre piste de développement, mais "il nécessite de s'organiser au niveau hospitalier pour recevoir et traiter les données", a expliqué le Dr Livartowski.

"Nous avons besoin de plancher sur le modèle économique si l'on veut fournir le même effort en 2016 qu'en 2015", a pour sa part souligné Frédéric Sebag.

Côté budget, l'enveloppe consacrée au développement de MyCurie avoisine les 250.000 euros, dont un tiers a été financé par l'Institut Curie, un tiers par le groupe Open, et le dernier tiers par le mécénat de compétences.

rm/ab

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

En bref

L'Institut Curie numérise son service de biopathologie avec une solution de Sectra

L'entreprise d'imagerie médicale et de cybersécurité Sectra installera sa solution de pathologie numérique à l'Institut Curie, a-t-elle annoncé fin mai dans un communiqué.

0 108

E-santé

MediRisk, un "serious game" pour sensibiliser aux enjeux de cybersécurité à l'hôpital

PARIS (TICsanté) - Doshas Consulting a mis au point un jeu de plateau baptisé MediRisk, destiné aux directeurs hospitaliers et équipes informatiques des établissements pour "les sensibiliser aux risques cyber et les préparer à la gestion de crise", ont expliqué le 2 février Didier Ambroise et Cédric Moullet, respectivement associé-fondateur et directeur commercial de Doshas Consulting.

0 625

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://groupepsih.com/business-intelligence-en-sante-hospivision/
http://www.phast.fr/live-snomedct-medicament/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 23/09/2021 au 24/09/2021