https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
http://vieviewer.com/

E-santé

Objets connectés: "Nous passons d'une société digitale à une société sanitaire" (Filippo Monteleone)

0 73

PARIS, 30 octobre 2015 (TICsanté) – Filippo Monteleone, ancien directeur général du groupe Générale de santé, s'est exprimé sur la place du patient dans le système de santé à l'heure des nouvelles technologies, mercredi lors d'une conférence organisée par GE Healthcare

Cette conférence s'est tenue dans le cadre des "Garages", une série d'événements sur le futur de l'industrie organisée du lundi 26 octobre au vendredi 6 novembre à l'espace Comines (Paris IIIe arrondissement). GE Healthcare organise dans ce cadre plusieurs événements sur l’innovation dans la santé, dont une table ronde "l'innovation en santé, pourquoi ? Vers où ?" le jeudi 5 novembre.

Le concept des "Garages" de GE a fait le tour du monde depuis 2012, et Paris est sa troisième escale en Europe, a précisé le Dr Dan Bensadoun, directeur médical de GE pour l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient. "Il s'agit de rendre hommage aux entreprises de la Silicon Valley nées dans des garages", a-t-il expliqué.

A l'occasion de ce premier évènement, Filippo Monteleone, auteur du livre "Patients, réveillez-vous" était invité à s'exprimer sur la place du patient et la prise en compte de ses attentes, dans un secteur de la santé en pleine évolution (internet, digitalisation, objets connectés, big data, etc.).

Il a expliqué que son livre était né d'un "constat d'échec". Alors que la responsabilité des dirigeants d'établissements est de "faire évoluer le système" dans un monde qui change, "la place de "l'hôpital et du patient a peu bougé". Il s'en est rendu compte lorsque, "passé de l'autre côté de la barrière", il s'est confronté au parcours patient. "Là, quand on est responsable, on se dit: 'mais ce n'est pas possible, on a fait plein de réunions, et ça donne ça'", a-t-il témoigné.

Pour lui, "le patient est tellement au centre du système qu'on l'a oublié […]. Les syndicats, les ministères, ont pris de la place dans les préoccupations des dirigeants, et le patient s'en est éloigné".

Pourtant, "le patient s'est transformé". Il utilise notamment internet pour s'informer, chose qui a été au départ refusée par les médecins. "Aujourd'hui, une nouvelle génération de professionnels de santé comprend qu'il ne sert à rien de lutter contre internet", a-t-il dit, citant l'exemple d'un médecin ORL conseillant à un patient des sites internet où effectuer des tests auditifs.

"Le problème, c'est que les médecins ne sont pas formés à l'innovation, à la technologie, à la communication", a-t-il regretté. "On ne peut pas faire la médecine de demain avec la formation d'avant-hier".

Pour Filippo Monteleone, les innovations technologiques –objets connectés qui trackent nos données de santé et nos comportements, tests ADN de moins en moins chers- et la diffusion de l'information –Angelina Jolie sensibilisant aux mastectomies préventives- nous ont fait passer "d'une société digitale à une société sanitaire".

Cette évolution pose plusieurs questions, a-t-il soulevé: "Que faire des informations dont on dispose? Jusqu'à quel point peut-on contrôler les comportements?". S'il est aujourd'hui "normal de porter un casque à moto et sa ceinture en voiture", sera-t-il demain obligatoire de porter des objets connectés? "Va-t-on passer de la démocratie sanitaire à la dictature sanitaire?", a-t-il lancé.

Il a rappelé que l'assurance maladie avait tenté de conditionner le remboursement de la pression positive continue (PPC) à l'observance, disposition finalement annulée par le Conseil d'Etat (voir dépêche du 9 décembre 2014).

Au-delà de ce "débat philosophique", ces évolutions technologiques ont permis aux patients de mieux prendre conscience de l'importance de leurs comportements sur la santé et ont facilité les actions de prévention, a-t-il noté.

Le programme complet du Garage de GE est disponible sur www.gegarages.fr.

mb/ab

La Rédaction
redaction@ticsante.com

https://aznetwork.eu/nos-offres/

E-santé

"L'innovation dans le big data risque d'échapper aux CHU" (conférence des DG)

(Par Jean-Yves PAILLE, aux Assises hospitalo-universitaires)

POITIERS, 28 décembre 2018 (TICsanté) - L'innovation en santé reposant sur l'intelligence artificielle et le big data risque d'échapper aux CHU s'ils ne se positionnent pas sur le créneau, a prévenu mi-décembre Catherine Geindre, récemment élue présidente de la conférence des directeurs généraux de CHU.

0 665

E-santé

Médecins libéraux: publication des modalités de prise en charge de la télé-expertise et de certaines consultations complexes

PARIS, 26 décembre 2018 (TICsanté) - Une décision de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie (Uncam) permettant la valorisation des actes de télé-expertise et de certaines consultations complexes a été publiée le 19 décembre au Journal officiel.

0 623

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
2 + 6 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
https://www.evolucare.com/articles/CP_Axapa.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=axapa

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Sommet European AI for Health

    Le 05/09/2019

  • 7èmes Rencontres du progrès médical

    Le 10/09/2019

  • Université des déserts médicaux et numériques

    Du 20/09/2019 au 21/09/2019

  • Catel Paris 2019

    Le 03/10/2019