https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://vieviewer.com/

E-santé

Télémédecine: le Pr Pierre Simon dresse un panorama des pratiques et des perspectives dans un livre

0 132

PARIS, 26 octobre 2015 (TICsanté) - Le Pr Pierre Simon, président de la Société française de télémédecine (SFT-Antel) dresse un panorama complet des pratiques existantes en la matière dans un livre intitulé "Télémédecine: enjeux et pratiques", publié le 19 octobre aux éditions Le Coudrier.

Cet ouvrage de 191 pages est le "premier" à offrir "un point complet sur le sujet", fait valoir l'éditeur dans sa présentation du livre. Il ambitionne d'explorer le contexte dans lequel se développe la télémédecine, d'exposer les "éléments nécessaires à l'action" et de détailler les spécialités ayant développé des pratiques à distance.

"J'en avais assez d'entendre parler de télémédecine comme de la 'médecine du futur'", a lancé le Dr Pierre Simon mercredi, lors d'une conférence de presse de présentation du livre. Il estime que la télémédecine est la "médecine du présent" mais "a l'impression que ce n'est pas assez connu". Dans nombre de spécialités, "on ne fait plus de l'expérimentation, on fait de la télémédecine depuis 15 ans", argumente-t-il.

Pierre Simon a lui-même pratiqué la télémédecine pendant plus de 15 ans au centre hospitalier de Saint-Brieuc, en tant que chef du service de néphrologie-dialyse. Il assure la présidence de la SFT-Antel depuis 2010 et quittera ce poste à la fin du mois, remplacé par le Pr Thierry Moulin, neurologue au CHU de Besançon.

En tant que conseiller général des établissements de santé (CGES) au ministère chargé de la santé, Pierre Simon a contribué à la réflexion nationale sur le développement de la télémédecine et a notamment cosigné avec Dominique Acker le rapport ministériel de 2008 sur la place de la télémédecine dans l'organisation des soins, rappelle-t-on.

"La France est pionnière dans la télémédecine", a-t-il expliqué lors de la conférence de presse. La stratégie politique française dans ce domaine est "parfois décriée" mais "nous devrions être fiers que les pouvoirs publics se soient aussi investis dans la télémédecine", a-t-il dit.

Les quatre premiers chapitres du livre expliquent les termes propres au domaine, puis reviennent sur l'histoire de la télémédecine. Après les Etats-Unis, le Canada et la Norvège, la France s'est engagée rapidement dans ce domaine, dès la fin des années 1980. Pierre Simon rappelle que le Pr Louis Lareng a fondé l'Institut européen de la télémédecine en 1989 et mené de premières expérimentations en région Midi-Pyrénées.

"Le mode de financement des hôpitaux par budget global jusqu'à fin 2007 a favorisé [l'émergence des projets tout] comme l'absence de financements clairement identifiés après l'entrée en vigueur de la tarification à l'activité (T2A) a freiné le mouvement", écrit l'auteur.

Pierre Simon détaille ensuite la politique actuelle de la France et revient notamment sur les priorités définies par la direction générale de l'offre de soins (DGOS), le rôle des différents acteurs (DGOS, Haute autorité de santé, Agence des systèmes d'information partagés de santé, agences régionales de santé, etc.) et la réglementation.

Il écrit que "ceux qui veulent que 'la santé connectée bouleverse la médecine' auront du mal à vendre cette idée auprès du corps médical", resté attaché à une "démarche académique d'evidence-based medicine".

Dans les trois chapitres suivants, le Pr Simon expose donc les éléments nécessaires à l'action et fournit des conseils pour la mise en oeuvre d'un projet de télémédecine. Il détaille les phases d'études de faisabilité, de déploiement et d'évaluation et revient également sur les responsabilités des différents acteurs impliqués (professionnels médicaux et non médicaux, tiers technologiques, etc.).

"Il n'y a pas de bonne expérience de télémédecine sans projet médical qui répond à un besoin", a expliqué l'auteur durant son point presse. Il a aussi présenté son livre comme "un plaidoyer pour des démarches de coconstruction entre les professionnels de santé et les industriels".

Le dernier chapitre est consacré aux différentes spécialités ayant développé des pratiques à distance. Il présente, pour chacune, les articles scientifiques français et étrangers les plus pertinents à leur sujet. Seize spécialités sont citées, des plus répandues (télé-imagerie, téléneurologie, télécardiologie, télédiabétologie, etc.) aux plus "méconnues", comme la télé-odontologie (avec le projet e-DENT de l'agence régionale de santé -ARS- Languedoc-Roussillon, voir dépêche du 31 juillet 2014) ou la téléchirurgie ambulatoire.

LES GHT AU MENU DU CONGRES EUROPÉEN DE LA SFT-ANTEL

La publication de ce livre intervient quelques jours avant le huitième congrès européen de la SFT-Antel, qui se tiendra les vendredi 30 et samedi 31 octobre à Paris.

Les deux journées de travaux sont placées sous le thème "la télémédecine: un atout pour les groupements hospitaliers de territoire (GHT)", rappelle-t-on (voir dépêche du 23 avril 2015).

"Les GHT sont une opportunité de placer la télémédecine dans la réforme hospitalière", estime Pierre Simon. Cela "avait été tenté en 2009 avec les communautés hospitalières de territoire (CHT)", mais sans succès, observe-t-il.

Jacqueline Hubert, directrice générale du CHU de Grenoble, qui a été chargée avec Frédéric Martineau d'une mission sur les futurs GHT, sera présente vendredi pour présenter "les forces et résistances" pour la mise en place des GHT, lors de la session plénière intitulée "les apports de la télémédecine dans un projet médical de territoire".

Une autre session sera consacrée à "la télé-expertise spécialisée entre les établissements de santé" et tâchera de tirer les leçons des expériences menées depuis de nombreuses années dans le domaine de la téléneurologie.

Le programme complet est disponible sur le site du congrès: www.congres-antel.com/

(Télémédecine - Enjeux et pratiques, éditions Le Coudrier, 191 pages, 29,50 euros)

mb/ab/

La Rédaction
redaction@ticsante.com

https://aznetwork.eu/nos-offres/

E-santé

"L'innovation dans le big data risque d'échapper aux CHU" (conférence des DG)

(Par Jean-Yves PAILLE, aux Assises hospitalo-universitaires)

POITIERS, 28 décembre 2018 (TICsanté) - L'innovation en santé reposant sur l'intelligence artificielle et le big data risque d'échapper aux CHU s'ils ne se positionnent pas sur le créneau, a prévenu mi-décembre Catherine Geindre, récemment élue présidente de la conférence des directeurs généraux de CHU.

0 607

E-santé

Médecins libéraux: publication des modalités de prise en charge de la télé-expertise et de certaines consultations complexes

PARIS, 26 décembre 2018 (TICsanté) - Une décision de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie (Uncam) permettant la valorisation des actes de télé-expertise et de certaines consultations complexes a été publiée le 19 décembre au Journal officiel.

0 606

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
6 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
https://www.evolucare.com/articles/salon-sfar2019-palais_des_congres.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=sfar2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Sommet European AI for Health

    Le 05/09/2019

  • 7èmes Rencontres du progrès médical

    Le 10/09/2019

  • Université des déserts médicaux et numériques

    Du 20/09/2019 au 21/09/2019

  • Catel Paris 2019

    Le 03/10/2019

  • 5ème Colloque cybersécurité en santé

    Le 03/10/2019

  • FASN Hôpital du futur

    Le 03/10/2019

  • 2ème SOPHI.A Summit

    Du 20/11/2019 au 22/11/2019