https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

E-santé

Marisol Touraine annonce un fonds d'investissement de 100 millions d'euros pour l'innovation en santé

0 522

PARIS, 7 octobre 2015 (TICsanté) - La ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, Marisol Touraine, a annoncé lundi le lancement d'un fonds d'investissement de 100 millions d'euros pour financer l'innovation en santé.

"J'ai décidé de lancer un fonds d'investissement de 100 millions d'euros pour mieux accompagner les jeunes pousses en leur permettant de mener à bien leurs projets, de franchir le cap de la diffusion de l'innovation et de pouvoir enfin s'asseoir au banc des acteurs de santé", a déclaré la ministre à l'occasion de l'inauguration des laboratoires de la start-up Eligo Bioscience au sein de l'Institut Pasteur (Paris XVème).

Le lancement de ce fonds se fera "à l'automne", a indiqué l'entourage de la ministre à l'APM.

Sa dotation en fonds propres viendra du programme d'investissements d'avenir (PIA), piloté par le commissariat général à l'investissement (CGI), a précisé une source compétente à l'APM.

Le commissaire général à l'investissement, Louis Schweitzer, accompagnera la ministre pour le lancement du fonds, a indiqué cette dernière dans son discours. Cela devrait avoir probablement lieu en novembre.

Il est prévu que les premiers investissements soient réalisés "avant la fin de l'année 2015", a ajouté la source.

Alors qu'il existe beaucoup de velléités de création d'entreprises, ce fonds aura pour "but d'accompagner le développement" de ces start-up sur le premier ou le deuxième tour de table. "Ce qu'on ne veut plus, c'est voir des entreprises qui s'épuisent" à chercher des fonds et "meurent de ne pas avoir pu trouver de cash", a expliqué cette source.

Les tickets pris par le fonds à l'intérieur des entreprises seront "importants". Si un plancher d'un million d'euros est fixé par investissement, il n'y aura pas de plafond, a-t-elle ajouté.

Les fonds issus des PIA seront opérés par la banque publique d'investissements Bpifrance. Ces dernières semaines ont été occupées par la constitution d'un "véhicule de fonds" avec Bpifrance, c'est-à-dire par la création de la structure juridique destinée à recevoir ces 100 millions d'euros, a appris l'APM.

DES "CLUSTERS" DANS LE PLAN MEDECINE DU FUTUR

Marisol Touraine a aussi annoncé lundi sa volonté de mettre en place des "clusters" permettant le "croisement des expertises et des outils" dans le cadre du Plan "médecine du futur" de la Nouvelle France industrielle.

La "solution" "médecine du futur" est issue de la fusion des trois plans consacrés à la santé ("santé numérique", "dispositifs médicaux et nouveaux équipements de santé" et "biotechnologies médicales") de la Nouvelle France industrielle, programme devant permettre à la France de regagner d'ici 10 ans des parts de marché à l'international dans des domaines jugés porteurs, rappelle-t-on.

La ministre a déclaré qu'elle installera "prochainement" le comité de pilotage du Plan médecine du futur coprésidé par le Pr André Syrota et Olivier Charmeil. Fin mai, Olivier Charmeil et le Pr André Syrota avaient été nommés "chefs de file" du plan.

Le comité de pilotage nouvellement installé aura pour charge la "mise en place de clusters intersectoriels" destinés à croiser l'origine des acteurs (santé, économie, etc.), a indiqué lundi l'entourage de la ministre à l'APM.

"Concrètement, nous allons soutenir des fonds d'entrepreneurs spécialisés et rassembler les acteurs au sein de clusters", a expliqué Marisol Touraine dans son discours.

Elle a aussi annoncé une "délégation à l'innovation en santé" au sein de son ministère "début 2016" afin de créer un "interlocuteur identifié" pour que les échanges entre les pouvoirs publics et "les acteurs de l'innovation" soient "simples, rapides, fluides".

La ministre a précisé à l'APM que les chefs de projet des trois ex-plans santé ne feraient plus partie de "médecine du futur". Il s'agissait d'André-Michel Ballester, directeur général de Sorin (en cours d'acquisition par Cyberonics), Sacha Loiseau, directeur général de Mauna Kea, Mireille Faugère, ex-directrice générale de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), Christian Nibourel, PDG d'Accenture France, et André Choulika, président de Cellectis.

yb/eh/ab

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

L’IA, sujet "très important" pour 81% des décideurs des CHU (sondage EY)

PARIS (TICsanté) - L'intelligence artificielle (IA) est un sujet "très important" pour 81% des directeurs généraux et présidents de commission médicale d'établissement (CME) de CHU, selon le premier "baromètre de maturité de l’IA dans les CHU" publié le 21 novembre par le CHU de Nancy et le cabinet de conseil Ernst & Young (EY).

0 559

E-santé

Soins psychiatriques sans consentement: un logiciel gratuit d’aide à la rédaction du certificat initial

LILLE (TICsanté) - La Fédération régionale de recherche en psychiatrie et santé mentale (F2RSM Psy) Hauts-de-France propose gratuitement un logiciel d'aide à la rédaction du certificat médical initial, nécessaire dans le cadre de soins psychiatriques sans consentement, annonce-t-elle dans un communiqué diffusé le 27 novembre.

0 1045

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
1 + 3 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • SantExpo Live (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021