https://vieviewer.com/

E-santé

Téléradiologie: 15 préconisations dans un rapport remis à l'ARS Lorraine

0 118

PARIS, 29 septembre 2015 (TICsanté) – L'agence régionale de santé (ARS) Lorraine et le groupement de coopération sanitaire (GCS) Télésanté Lorraine ont annoncé le 16 septembre dans un communiqué la publication d'un rapport visant à définir des principes d'organisation de la téléradiologie dans la région.

Ce rapport a été demandé en juin 2013 par l'ARS au Dr Élisabeth Parizel, radiologue, qui l'a rédigé avec la collaboration du Dr Philippe Marrel, neurologue. Il a été remis en décembre 2014 au directeur général de l'ARS, Claude d'Harcourt, avant d'être rendu public mi-septembre.

Le document d'une cinquantaine de pages est divisé en trois chapitres: "Le métier de radiologue à l’ère de la téléradiologie", "Le point sur la téléradiologie en Lorraine" et "Propositions pour les défis à relever en Lorraine".

Il commence par rappeler que "la téléradiologie est un acte médical à part entière" qui "ne doit pas être confondu avec la télévisualisation d’images". Les auteurs recommandent que la téléradiologie soit pleinement intégrée à l'organisation de la "production de soins". Ils observent que, "malgré les espoirs qu'elle suscite, la mise en œuvre de la téléradiologie se révèle délicate".

Ils citent, parmi les freins à son déploiement, "l'impact prévisible et difficilement contournable" sur la rémunération des radiologues hospitaliers, "l'absence pénalisante d'un protocole de télé-échographie", "l'absence d'une politique lisible concernant les partenariats public/privé" et, plus globalement, "une certaine hésitation des deux mondes, publics et privés, d’un même territoire à établir une collaboration forte et pérenne".

Les auteurs démontrent pourtant, grâce à un panorama des utilisations actuelles de la téléradiologie dans la région, "la faisabilité et le bénéfice de la téléradiologie lorsque les freins ont pu être levés. Ils citent notamment le programme T-Lor, qui a vu la réalisation de "plus de 42.000 examens" entre son lancement en 2012 et la rédaction du rapport, ou la mise en œuvre "en quelques mois" d'une collaboration régionale public/privé pour pallier la pénurie de radiologues au CHR de Metz.

Les Drs Parizel et Marrel formulent 15 préconisations pour lever les difficultés techniques, médicales, organisationnelles et administratives qui freinent cette pratique.

En tout premier lieu, la téléradiologie requiert l’harmonisation et l’évolution des pratiques et des protocoles, via la mise en place d'un "conseil scientifique de la téléradiologie" intégré au sein d'un "Observatoire régional de la télé-imagerie".

La téléradiologie doit reposer sur des projets médicaux et de territoires, se décliner à travers de nouveaux modèles d’organisation établis au niveau régional, s'appuyer sur des partenariats public/privé et sur des réseaux de télé-expertise, préconise le rapport. Cette pratique doit aussi être intégrée à la formation des professionnels et faire l’objet d’évaluation et d’observation afin d’en garantir son développement et son pilotage.

Les deux auteurs préconisent de "promouvoir Médiale [NDLR: le projet régional d'archivage et de partage d'imagerie, cf dépêche du 5 mai] comme outil de partage de données et de travail collaboratif au niveau régional" en y incorporant les fonctions actuelles de la plateforme d'imagerie T-Lor.

Dans leur communiqué commun, l'ARS et le GCS indiquent que certaines de ces préconisations seront mises en œuvre "par la poursuite d’un engagement déjà fort de l’ARS au côté des professionnels et des établissements de santé, sur la base de réponses pérennes à apporter par le niveau national".

Dans un courrier envoyé le 13 mars à Elisabeth Parizel et reproduit dans le rapport, Claude d'Harcourt signale néanmoins des futures "difficultés" sur la mise en œuvre de certaines préconisations, "en particulier celle concernant la [production de soins] ou le partenariat public/privé". L'ARS "ne saurait porter seule certaines propositions, sans une adhésion et une mobilisation forte de l'ensemble des acteurs lorrains, publics et privés", écrit le directeur général.

Rapport La téléradiologie en Lorraine

mb/ab

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Pour former ou pour soigner, les usages de la réalité virtuelle en santé se multiplient

PARIS, LAS VEGAS (Nevada) (TICsanté) - Les usages des technologies de réalité virtuelle se multiplient dans les établissements de santé pour former les professionnels, améliorer la gestion de la douleur chez les patients, ou traiter certaines pathologies, comme en témoignent plusieurs représentants hospitaliers et start-up du secteur interrogés par TICsanté.

0 449

E-santé

Le Collectif e-santé plaies et cicatrisations propose des modèles d'organisation et de financement

PARIS (TICsanté) - Le Collectif e-santé plaies et cicatrisation, associant la Société française et francophone des plaies et cicatrisation (SFFPC) et le Club des acteurs de la télésanté (Catel), a présenté ses nouvelles propositions en matière d'organisation et de financement de la prise en charge des plaies chroniques et/ou complexes par télémédecine, au congrès de la société savante, le 21 janvier à Paris.

0 397
https://fr.surveymonkey.com/r/3PYDW8D

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
6 + 4 =
http://www.canyon.fr/
http://www.mediane.tm.fr/mediane-planning-sanitaire/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • CyberCamp Santé

    Le 05/02/2020

  • Hacking Health Camp 2020

    Du 20/03/2020 au 22/03/2020

  • 8e congrès de l'Apssis

    Du 31/03/2020 au 02/04/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 12/05/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 26/05/2020 au 28/05/2020