https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

E-santé

Ile-de-France: un projet d'application "antisèche" pour aider les infirmiers à gérer l'urgence

0 405

PARIS, 28 août 2015 (TICsanté) - La fédération des réseaux de santé en soins palliatifs d'Ile-de-France (Respalif) travaille actuellement au développement d'une application pour téléphone mobile ou tablette visant à aider les infirmiers en dehors du milieu hospitalier à gérer une situation de crise.

La fédération des réseaux de santé en soins palliatifs d'Ile-de-France a eu l'idée d'une application qui soit une source rapide d'informations sur les difficultés des patients couramment rencontrées par les infirmiers.

Dyspnée, douleur, déshydratation... "Les coordonnateurs se sont aperçus que les infirmiers [...] avaient besoin de conseils pratico-pratiques" pour améliorer leur réactivité, a expliqué à Gerontonews (service APM) la directrice du Respalif, Elisabeth Royet. L'application démarre ainsi par le choix d'un symptôme observé, parmi la quinzaine des plus courants.

Elle propose alors trois types d'aide: à l'évaluation, à la réaction et à la "transmission" aux autres professionnels. Le premier volet récapitule les observations qui vont le plus souvent de pair avec le symptôme sélectionné, et vise à s'assurer que le problème a bien été identifié. Divers outils, comme des échelles de la douleur, affinent cette évaluation.

Dans un deuxième temps, l'application rappelle les recommandations officielles, en association avec un système de "check-list" des bons gestes à avoir. Sont aussi indiquées les prescriptions généralement associées, afin d'aider l'infirmier à s'y retrouver dans les médicaments du résident.

Le troisième outil, qui nécessite encore d'être précisé, doit permettre de transmettre efficacement le bilan réalisé aux partenaires de santé. Dans le cas des Ehpad, les destinataires seraient par exemple des médecins coordonnateurs et des médecins traitants. Plusieurs pistes sont envisagées: l'envoi d'un courriel récapitulatif généré informatiquement, une plateforme spécifique et partagée, auxquels pourrait s'ajouter un annuaire téléphonique des professionnels à contacter.

Le projet est déjà bien avancé, assure Elisabeth Royet. Les visuels sont prêts, l'architecture de l'application a été décidée. Des infirmières libérales et la société française d'accompagnement et de soins palliatifs (Sfap) relisent et améliorent actuellement les contenus. Restent donc les phases de développement et d'évaluation.

UN COUP DE POUCE FINANCIER BIENVENU

Là où le Respalif sèche un peu, en revanche, c'est sur le financement. Plusieurs partenaires habituels de la fédération n'ont pas donné suite, en raison du coût important que représente le développement d'une telle application "embarquée" (c'est-à-dire ne nécessitant pas une connexion internet pour fonctionner). Elle a donc l'intention de prendre part à l'appel à projets Aixpé (Aide à l'expérimentation), qui soutient des projets innovants en Ile-de-France.

"Au pire, on fera ça sur papier", lance Elisabeth Royet. Quitte à lancer l'application un peu plus tard. Rendez-vous donc en "septembre-octobre" 2015 pour un premier aperçu du projet.

pm/vl/ab

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

L’IA, sujet "très important" pour 81% des décideurs des CHU (sondage EY)

PARIS (TICsanté) - L'intelligence artificielle (IA) est un sujet "très important" pour 81% des directeurs généraux et présidents de commission médicale d'établissement (CME) de CHU, selon le premier "baromètre de maturité de l’IA dans les CHU" publié le 21 novembre par le CHU de Nancy et le cabinet de conseil Ernst & Young (EY).

0 559

E-santé

Soins psychiatriques sans consentement: un logiciel gratuit d’aide à la rédaction du certificat initial

LILLE (TICsanté) - La Fédération régionale de recherche en psychiatrie et santé mentale (F2RSM Psy) Hauts-de-France propose gratuitement un logiciel d'aide à la rédaction du certificat médical initial, nécessaire dans le cadre de soins psychiatriques sans consentement, annonce-t-elle dans un communiqué diffusé le 27 novembre.

0 1045

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
5 + 1 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • SantExpo Live (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021