https://www.nehs-digital.com

Systèmes d'information

Cariatides: un logiciel en constante Ă©volution depuis 10 ans

0 496

PARIS, 23 avril (TICsanté) - Dans un entretien accordé à TICsanté, Francis Ebelé, directeur des systèmes d'information (DSI) du CH de Rouffach et directeur du Groupement d’intérêt public Symaris (Synergie et mutualisation des actions de recherche en informatique de santé) est revenu sur la création et les évolutions du logiciel Cariatides.

Cariatides est un logiciel de gestion du dossier médical du patient qui recouvre tous les besoins des professionnels et est actuellement utilisé dans 25 établissements en France, déclare Francis Ebelé. Pour la moitié d’entre eux, il s’agit d’hôpitaux psychiatriques, parmi lesquels, Bourges, Limoges et Lille. Pour l’autre moitié, il s’agit de structures à caractère médico-social (Ehpad, maisons de retraite...). Une dizaine d’établissements sont également en cours de réflexion, précise-t-il.

Cariatides est un dossier informatisé centré sur les activités de prise en charge du patient. Il intègre l’ensemble des activités médicales, paramédicales et soignantes au travers de modules capables d’accompagner les différents professionnels dans toutes leurs tâches courantes. La mise en place de ce progiciel créé en 1999 s’est faite progressivement. A l’origine du développement de cette application informatique, quatre établissements: le CH de Rouffach (Haut-Rhin), le CH d’Erstein (Bas-Rhin), l’établissement public de santé Alsace-Nord (Bas-Rhin) et le CH de Novillars (Doubs), rappelle Francis Ebelé.

Initialement, le CH de Rouffach avait lancé un appel d’offres, mais aucun logiciel ne répondait aux besoins exprimés. L’établissement a alors souhaité faire appel à un prestataire externe afin d’être aidé dans le développement de l’application, mais face au tarif annoncé, le CH de Rouffach a pris la décision de développer en interne le logiciel Cariatides. "Le travail effectué en amont était d’ores et déjà important, nous ne voulions pas abandonner", explique Francis Ebelé.

En 2006, dans le but de "mutualiser les ressources humaines financières et matérielles", les établissements partenaires du progiciel Cariatides ont décidé de créer un groupement d’intérêt public. L’arrêté du 23 octobre 2006 porte approbation de la convention constitutive du GIP Symaris, hébergé par le CH de Rouffach et constitué aujourd’hui de 14 personnes.

Technologiquement, Cariatides est depuis sa mise en place un produit très avancé: en effet, c'est la technologie web qui a été choisie, informe Francis Ebelé. Le logiciel fonctionne donc depuis le départ avec les standards d'Internet. Un choix fait à l’époque dans le but de le rendre ensuite compatible avec le futur dossier médical personnel (DMP), souligne-t-il. Pour certains établissements (notamment les maisons de retraite ou les petits hôpitaux locaux), les médecins de ville ont un accès au dossier du patient via Internet, explique Francis Ebelé. Les hôpitaux psychiatriques et les structures hospitalières (services excentrés) sont en liaison ADSL cryptée et possèdent également un accès au même SI sur Cariatides, précise-t-il.

La question de la sécurité des informations est primordiale et la volonté que le SI soit partagé avec l’ensemble des professionnels de santé, très importante. Ce dossier informatisé est sécurisé à plusieurs niveaux par la gestion des noms et celle des mots de passe, ainsi que par une gestion des profils et des habilitations. L’idée étant: "les professionnels de santé ont besoin d’avoir accès à ces informations tout en préservant leur confidentialité".

Tous les 3 mois environ, une nouvelle version est mise en place pour améliorer l’application, souligne Francis Ebelé. Les étapes de correction ou d’évolution du logiciel font appel aux "travaux de groupes pluridisciplinaires rassemblant des infirmiers, des pharmaciens, des biologistes, des hygiénistes, des informaticiens...".

Devant le "succès" rencontré par Cariatides, des prestataires ont voulu s’associer pour diffuser le logiciel. Selon Francis Ebelé, "notre but n’est pas de le commercialiser, mais nous affichons, en revanche, une volonté de mutualisation afin d'aider et d'avancer avec les professionnels".

Avec Cariatides, la qualité de la prescription médicamenteuse ainsi que tous les champs couverts (de la prescription en passant par la préparation, jusqu’à l’administration du médicament au patient) sont optimisés, cite-t-il, en ajoutant qu'il en est de même pour les analyses biologiques. A l'inverse, au niveau financier, il est difficile de prouver et surtout de quantifier un retour sur investissement (ROI), admet le DSI, en avançant toutefois que les adhérents au GIP sont de plus en plus nombreux, ce qui est un élément participant au ROI.

Dix ans après sa création, Cariatides figure sur la liste des projets réussis, affirme Francis Ebelé. Des améliorations restent néanmoins à apporter, notamment sur le dossier médical, les observations médicales et l’ergonomie du logiciel. Des réflexions sont en cours également sur l’utilisation d’écrans tactiles. En termes de fonctionnalités, un travail sur le dossier de soins infirmiers est en train d'être mené et un projet d’intégration pour obtenir une trajectoire de soins du patient de manière graphique est aussi à l’ordre du jour, déclare le DSI. Il s’agirait d’une sorte d’agenda par patient qui permettrait une planification des actes de soins par les infirmiers./eg/ajr

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

MĂ©dico-social: l'Anap et l'ATIH changent de rĂ´les par rapport au tableau de bord de la performance

PARIS (TICsanté) - "La totalité de la gestion des campagnes annuelles" du tableau de bord de la performance que doivent remplir les établissements et services médico-sociaux (ESMS) est désormais confiée à l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH), et non plus à l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap), ont annoncé les deux agences dans un communiqué commun fin mars.

Systèmes d'information

Un arrêté autorise l'expérimentation du Répertoire partagé des professionnels intervenant dans le système de santé élargi

PARIS (TICsanté) - Un arrêté publié fin mars au Journal officiel autorise l'Agence du numérique en santé (ANS) à conduire l'expérimentation du Répertoire partagé des professionnels intervenant dans le système de santé élargi (RPPS+) pendant 18 mois.

0 116

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
7 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

https://www.santexpo.com/exposer/participer-au-salon/?utm_campaign=TICSANTE&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE