https://www.nehs-digital.com

E-santé

Des usages innovants liés aux données de santé présentés à Doctors 2.0

0 467

PARIS, 8 juin 2015 (TICsanté) – Le congrès Doctors 2.0 & You, qui s'est tenu à Paris jeudi et vendredi, est revenu sur l'usage des données dans des cas concrets liés aux cancers, au diabète, aux infections ou à l'impression 3D.

Doctors 2.0 & You se présente comme "la conférence annuelle internationale incontournable en matière de santé digitale en Europe". Son objectif est de faire le lien entre les patients, les médecins et tous les intervenants de la santé dans le domaine du digital, quelle que soit son appellation: e-santé, m-santé, santé connectée.

Lancé en juin 2011, il s'agit du premier congrès reconnu comme adhérant à la charte internationale "patients-included". "Nous avions remarqué qu'il y avait deux communautés séparées sur le web, d'un côté les patients, de l'autre les cliniciens", a expliqué vendredi Denise Silber, fondatrice de Doctors 2.0 & You, lors de la conférence plénière du congrès. "Nous avons donc voulu créer un évènement qui ne fait pas qu'inclure les patients, mais surtout qui n'exclut personne", a-t-elle poursuivi.

Elle a ensuite cité ses "data heroes" ("héros de la donnée"), des patients qui "utilisent la data pour faire avancer la santé". Elle est revenue sur l'action d'Hugo Campos, un entrepreneur américain équipé d'un défibrillateur cardiaque connecté, qui s'est battu pour obtenir le droit d'accéder aux données produites par l'appareil afin de les partager.

Elle a aussi cité le Dr Gia Sison, qui après avoir été diagnostiquée avec un cancer, a bâti sur les réseaux sociaux une communauté de patients autour de cette maladie. Beate Bartès, créatrice en 2000 de l'une des premières communautés de patients en ligne, Vivre sans Thyroïde, et le Britannique Michael Seres, atteint de la maladie de Crohn, ont aussi été cités par Denise Silber. "Connecter les patients les uns avec les autres a un impact énorme sur la façon dont ils font face à leur parcours de soin, aux complications et aux succès", explique ce dernier sur son blog.

Plusieurs innovations en santé digitale ont été présentées lors de la conférence.

La société Medivizor, qui avait remporté en 2014 le premier prix du "concours Doctors 2.0 & You des start-up", a pour objectif d'éviter que les patients ne deviennent des "chercheurs chroniques sur internet", a expliqué son cofondateur, Tal Givoly. Ce réseau d'experts en ligne spécialisé dans la curation d'informations médicales vise à répondre aux difficultés des patients à trouver une information fiable sur les moteurs de recherche.

"90% de l'information que vous trouvez sur Google est non pertinente, redondante, périmée ou peu fiable", a assuré Tal Givoly. L'objectif du service est donc de fournir un résumé personnalisé de l'état de l'art en fonction des besoins du patient. Moins d'un an après le lancement du service, plusieurs hôpitaux américains l'ont déjà adopté, s'est félicité le responsable.

Autre start-up récompensée lors de l'édition 2014 du congrès, la société allemande Medexo permet d'obtenir, sur internet, un second avis médical, grâce à des questionnaires d’anamnèse et au téléchargement de dossiers médicaux. "Cela permet au patient d’optimiser son plan de traitement et de minimiser le risque d’interventions non pertinentes", a expliqué Juliane Zielonka, qui représentait la société.

Enfin, Norrie Daroga, cofondateur de la société américaine Geppetto Avatars, a présenté un cas concret d'utilisation d'un assistant médical virtuel pour l'observation et le suivi de personnes âgées atteintes de la maladie de Parkinson. L'avatar médical, capable de dialoguer avec le patient, est relié au programme d'intelligence artificielle Watson, conçu par IBM, afin de répondre à l'ensemble des questions du patient.

mb/ab

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Les bornes numériques du GH Paris Saint-Joseph permettent à une part importante des patients d'être "complètement autonomes"

PARIS (TICsanté) - Le groupe hospitalier (GH) Paris Saint-Joseph a mis en place des bornes numériques facilitant suffisamment le parcours des patients pour qu'une grande partie d'entre eux soient autonomes, ont soutenu Christophe Nicolaï, directeur des systèmes d'information (DSI) et Bernadette Dureau, DRH et directrice des projets de l'établissement.

0 229

E-santé

La sérialisation inscrite dans les bonnes pratiques de dispensation dans les pharmacies (JO)

PARIS (TICsanté) - Un arrêté publié fin février au Journal officiel inscrit la "lutte contre la falsification des médicaments", rendue possible grâce au dispositif de sérialisation, dans les bonnes pratiques de dispensation dans les pharmacies.

0 248

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
5 + 9 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

https://www.santexpo.com/exposer/participer-au-salon/?utm_campaign=TICSANTE&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE