https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

E-santé

Télésanté: "On entre dans une logique qui dépasse l'expérimentation", selon Laurent Vandebrouck (Qualcomm Life)

0 299

PARIS, 17 mars 2015 (TICsanté) – La santé était cette année un sujet majeur du Mobile World Congress, le plus grand salon de l'industrie de la téléphonie mobile, qui s'est tenu à Barcelone du 3 au 5 mars. Le spécialiste des réseaux médicaux sans fil Qualcomm Life y a organisé une conférence sur le thème de la montée en puissance de la santé connectée.

Laurent Vandebrouck, directeur général de Qualcomm Life Europe, est un habitué du Mobile World Congress. "Je le fréquentais déjà il y a 10 ans, alors qu'il se déroulait encore à Cannes", a-t-il confié à TICsanté. Il a vu ces dernières années le sujet de la santé y prendre une place importante.

"C'est une rĂ©elle Ă©volution : ce marchĂ© n'Ă©tait absolument pas couvert il y a quelques annĂ©es. En 2014, on a commencĂ© Ă  voir quelques acteurs du monde de la santĂ© et, cette annĂ©e, j'ai Ă©tĂ© surpris de voir l'immense intĂ©rĂŞt suscitĂ© par ce sujet", tĂ©moigne-t-il.

Malgré la présence plus importante de laboratoires, de fabricants d'équipements médicaux et de fabricants d'équipements médicaux, il note néanmoins que beaucoup d'innovations présentées étaient "plus dans une approche 'quantified self' qu'intégrées dans un écosystème médical".

A l'occasion du salon, Qualcomm Life a organisé un évènement réunissant une cinquantaine de participants, "principalement des équipementiers et des prestataires de services", rapporte Laurent Vandebrouck. Issus de pays différents (France, Allemagne, Royaume-Uni, Danemark, Etats-Unis, etc.), ils ont fait des mêmes problématiques: "partout, on se dit que les hôpitaux ne peuvent plus accueillir autant de patients et qu'il faut de plus en plus les gérer depuis leur domicile".

Les échanges ont été optimistes, souligne le directeur général Europe. "2014 et 2015 sont deux années où l'on voit naître des initiatives majeures", note-t-il. Laurent Vandebrouck cite notamment les appels d'offres régionaux lancés au Royaume-Uni et le programme Territoires de soins numérique (TSN) en France. "Il y a un travail de fond, on entre dans une logique qui dépasse l'expérimentation et va entraîner des changements dans la coordination des soins ou la relation entre les patients et les acteurs sociaux".

"En trois ans, le panorama a changé et une stratégie réelle des autorités de santé, en partenariat avec les industriels, est apparue", insiste-t-il. "Ca a été plus long que tout le monde imaginait, mais le challenge était vertigineux". Il reste d'ailleurs des challenges, notamment concernant les modèles économiques et les systèmes de remboursement, ajoute-t-il.

25 CONTRATS SIGNÉS EN EUROPE PAR QUALCOMM

Le groupe Qualcomm, qui a lancé sa division santé en Europe à la fin de l'année 2012 (voir dépêche du 23 janvier 2013) a "vu ses efforts récompensés en 2014", après une année 2013 consacrée à la mise en place de son infrastructure.

"En un an et demi, nous avons signé 25 contrats en Europe", indique Laurent Vandenbrouck. Qualcomm Life, qui fonctionne seulement en "b to b" (business to business), travaille notamment avec de grands groupes pharmaceutiques dans le cadre de programmes d'observance. Le second cas d'usage le plus répandu est celui des opérateurs du monde de la télésanté choisis par les établissements de santé pour suivre des patients à domicile. Qualcomm Life a, par exemple, annoncé en février sa participation au projet Icare du CHU de Limoges (voir brève).

"Dans les mois à venir, nous annoncerons des collaborations avec de grands acteurs du monde de la santé qui disposaient d'offres propriétaires et ont décidé de migrer sur nos solutions", annonce Laurent Vandebrouck. Les prestataires, explique-t-il, "se rendent compte que leurs propres clients demandent de plus en plus de souplesse et de flexibilité quant aux appareils à déployer chez les patients".

mb/ab

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Le CHU de Rennes s'allie à Incepto afin d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale"

RENNES (TICsanté) - Le CHU de Rennes a annoncé le 23 octobre avoir noué un partenariat avec la start-up Incepto, spécialisée en intelligence artificielle (IA) appliquée à la radiologie, en vue d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale".

0 852

E-santé

TrauMatrix: quand l'IA se met au service des patients gravement traumatisés (AP-HP)

PARIS (TICsanté) - L’association Traumabase, l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), le CNRS, l’École des hautes études en sciences sociales, l’École polytechnique et la société Capgemini Invent ont annoncé le 25 octobre le lancement du projet TrauMatrix visant à développer "des outils d'IA d'aide à la décision pour la gestion des patients atteints de traumatismes graves".

0 717

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 6 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • HDI Day

    Le 18/11/2020

  • SantExpo Live (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 15/12/2020 au 17/12/2020

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021