https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://www.neobe-sante.fr/tic-sante/?utm_source=Page&utm_medium=Banniere_Image&utm_campaign=Tic_Sante

Systèmes d'information

E-Santé: seuls 26% des DSI sont à l'aise avec la télémédecine et la prescription électronique

0 123

PARIS, 3 mars 2015 (TICsanté) – De nombreux établissements de santé ont des difficultés à finaliser leur passage au numérique, selon la deuxième édition du baromètre santé EMC santé, publié le 24 février.

L'étude a été réalisée auprès de 124 décideurs informatiques d'établissements publics et privés en France, entre juillet et septembre 2014. Elle a été faite par EMC, société spécialiste du Cloud, du Big Data et de la gestion informatique.

EMC a interrogé ces décideurs sur le niveau d'adoption des nouvelles technologies au sein de leurs établissements ainsi que sur les mesures mises en place en interne afin de les gérer. La société constate que, "malgré l'émergence des solutions santé 'as a service'" (Saas), la transformation numérique semble ralentir dans les établissements de santé.

"Les mesures mises en place restent assez marginales et peu répandues", observe EMC. Certains projets sont "encore moins développés" que lors du premier baromètre, alerte la société (voir dépêche du 24 décembre 2013).

L'exploitation des informations pour la prise de décision (médicale ou de gestion) est "peu ou pas du tout" utilisée dans 48% des établissements (contre 44% en 2013). Le partage et l'échange des données médicales n'est pas ou peu effective dans 42% des établissements (contre 35% en 2013) et la sécurité et confidentialité des dossiers patients n'est pas ou peu mise en oeuvre dans 18% des établissements interrogés (contre 16% en 2013). Par contre, la digitalisation des données de santé progresse: elle est effective dans 62% des établissements, contre 47% en 2013.

Les domaines les plus maîtrisés par les établissements de santé sont la fiabilité de l’infrastructure de sauvegarde (64%), l'accès distant au SI de l’établissement (53%) et la consolidation et hiérarchisation du stockage (47%).

A l'inverse, les domaines les moins maîtrisés sont le tri, le traitement et l'analyse des données (20%), la télémédecine et la prescription électronique (25,9%) et l'accès en self service aux applications pour le personnel (32%).

Peu de changements sont à noter par rapport au premier baromètre, si ce n'est que la dématérialisation des dossiers médicaux et administratifs semble moins maîtrisée –passant de 50% en 2013 à 41% en 2014. Les normes de sécurité et confidentialité sont, elles, plus maîtrisées en 2014 (42%) qu'en 2013 (28,6%).

Parmi les priorités des établissements de santé pour 2015: le partage des données et la mobilité (importants pour 57% des sondés), la dématérialisation des données patients (55%) et les solutions de sauvegarde (42%).

Les établissements devront aussi apprendre à gérer un afflux de données médicales qui ne cesse de croître, note EMC. 61% des établissements sondés doivent gérer plus de 20 To de données et 20% doivent gérer plus de 100 To. Or, plus de la moitié des répondants (54%) déclare ne pas disposer des ressources suffisantes pour faire face à ces nouveaux défis.

mb/cb

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

L'interopérabilité des SI et la codification des données: "clés" du succès du DMP

PARIS, 27 décembre 2018 (TICsanté) - Près de deux mois après sa généralisation, le dossier médical partagé (DMP) est très scruté et pour garantir son succès, "la compatibilité des logiciels des professionnels, l'implication de tous acteurs ou encore l'articulation du DMP avec les autres projets numériques sont essentielles", a estimé Pierre Albertini, directeur général de la CPAM de Paris.

0 866

Systèmes d'information

Début en 2019 des tests pour le projet SI Parcours sur l'AVC

ISSY-LES-MOULINEAUX (Hauts-de-Seine), 20 décembre 2018 (TICsanté) - Les tests pour le projet "Système d'information (SI) Parcours" débuteront en 2019 avec la prise en charge de l'accident vasculaire cérébral (AVC) à la phase aiguë pour un déploiement dans les agences régionales de santé (ARS) en 2020 et une déclinaison à d'autres pathologies, a-t-on appris lors de la journée des filières AVC à Issy-les-Moulineaux.

0 901

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
8 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
https://global.evolucare.com/fr/congres-srlf/?region=fra&utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=srlf2020

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Consumer Electronics Show (CES) 2020

    Du 07/01/2020 au 10/01/2020

  • Tour de France du numérique en santé en Nouvelle-Aquitaine

    Le 16/01/2020

  • Hacking Health Camp 2020

    Du 20/03/2020 au 22/03/2020

  • 8e congrès de l'Apssis

    Du 31/03/2020 au 02/04/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 12/05/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 26/05/2020 au 28/05/2020