https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

E-santé

HospiLike: une conférence sur l'utilisation des réseaux sociaux par les établissements de santé organisée en décembre à Angers

0 401

ANGERS, 11 novembre 2014 (TICsanté) - Les premières "HospiLike Conférences", qui s'intéresseront à l'importance de la gestion des réseaux sociaux dans le domaine de la santé, se tiendront le jeudi 11 décembre sur une initiative du CHU d'Angers.

Ces rencontres visent à rassembler hospitaliers et communicants pour échanger sur la pratique émergente des réseaux sociaux par les établissements de santé et répondre aux interrogations des professionnels.

Présent sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Youtube, LinkedIn, Viadeo, etc.) depuis plusieurs années, le CHU d'Angers est régulièrement sollicité par d'autres hôpitaux à ce sujet. "Nos collègues communicants nous appellent fréquemment pour recueillir nos conseils et notre point de vue, nous avons donc eu envie de partager notre début d'expertise autour de ces rencontres HospiLike", a expliqué à l'APM la directrice de la communication du CHU, Anita Rénier.

D'autres établissements "disposant d'une expérience avérée et de vraies communautés" partageront sur le sujet, comme le CHU de Rouen, le CH de Compiègne-Noyon (Oise) ou la clinique Pasteur de Toulouse. La fondation MACSF, partenaire de l'événement et auteur d'un guide de bonnes pratiques sur les réseaux sociaux, sera aussi présente.

La matinée sera consacrée au retour d'expérience des quatre établissements ainsi qu'à deux présentations. Yann Leroux, psychologue clinicien et psychanalyste spécialiste des réseaux sociaux, recontextualisera leur utilisation au regard des pratiques traditionnelles de communication. Olivier Moch, chargé de communication du CHR de la Citadelle de Liège (Belgique), expliquera ensuite l'importance d'intégrer les "natifs numériques" (la génération née après 1984) dans les organisations. "Cette génération représente aujourd'hui 25% de nos hospitaliers -50% dans 10 ans- et a l'habitude de communiquer et s'informer avec les médias sociaux", rappelle Anita Rénier.

Les participants à la conférence pourront ensuite assister à deux ateliers parmi les quatre proposés l'après-midi. "Les thèmes ont été choisis en fonction des demandes qui nous sont remontées depuis deux ans", indique la directrice de la communication.

La gestion des "bad buzz" (situations de crise sur les réseaux sociaux) sera au programme. "C'est ce qui inquiète le plus les établissements qui nous appellent", témoigne Lucie Philippe, webmaster du CHU d'Angers. Cet atelier rappellera l'importance de mettre en place une procédure en cas de plainte, tout en rassurant l'auditoire: "les plaintes que l'on a connues se comptent sur les doigts de la main", assure-t-elle. Un chiffre à mettre en parallèle avec les plus de 2.000 fans que compte la page Facebook de l'établissement.

Un atelier "découverte des réseaux sociaux" expliquera l'intérêt de ces outils, les différents réseaux existants et leur fonctionnement, ainsi que des bonnes pratiques. Cet atelier a d'abord été pensé "pour l'interne". "Nous avons beaucoup d'interrogations de médecins ou de cadres, qui se demandent si tout cela est bien utile et s'interrogent sur nos résultats", témoigne Lucie Philippe. "Mais finalement, nous avons aussi beaucoup d'inscription de communicants d'autres établissements qui souhaitent se lancer, mais ont besoin d'être rassurés sur leur utilisation, se demandent combien de temps ça prend et comment investir les réseaux", ajoute Nolwenn Guillou, rédactrice au CHU d'Angers, qui animera cet atelier.

Les deux autres ateliers seront consacrés à "l'e-réputation d'un établissement de service public sur le web 2.0" et sur le "community management" (l'animation de la communauté). La communauté du CHU d'Angers regroupe "des agents, des patients et des citoyens intéressés par la chose publique", précise Anita Rénier.

"Les réseaux sociaux mettent en oeuvre un nouveau schéma communicationnel entre les patients et l'institution et entre les agents et l'institution", souligne-t-elle. Avec l'explosion des terminaux mobiles (smartphones, tablettes), il s'agit aussi d'un nouvel environnement numérique dont les établissements de santé doivent se saisir, insistent les organisateurs.

Le site Internet d'Hospilike

mb/san

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Moins d'un professionnel de santé sur dix a déjà fait une téléconsultation (sondage Odoxa)

PARIS (TICsanté) - Seuls 9% des professionnels de santé ont déjà fait une téléconsultation, selon un sondage Odoxa pour "Le Magazine de la santé" et l'Agence du numérique en santé (ANS, ex-Asip santé) publié le 27 janvier.

0 703

E-santé

80% des médecins généralistes de moins de 50 ans utilisent les outils socles d'e-santé (étude Drees)

PARIS (TICsanté) - D’après le panel d’observation des pratiques et conditions d’exercice en médecine générale publié le 22 janvier par la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), près de 80% des médecins généralistes de moins de 50 ans utilisent quotidiennement les trois outils socles de l'e-santé: le dossier patient informatisé (DPI), le logiciel d’aide à la prescription (LAP) et la messagerie sécurisée de santé (MSSanté).

1 905
https://protect-eu.mimecast.com/s/EyzrC76REFVjOJ3H8HYlT?domain=app.livestorm.co

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 8 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://www.mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • WebconfĂ©rence "Les grandes tendances de la e-santĂ© en 2021"

    A partir du 26/01/2021

  • SANTEXPO LIVE (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021