https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

Politique

Cartes Vitale: Saficard a fait homologuer sa solution pour que les lecteurs réalisent des mises à jour

0 334

PARIS, 11 septembre 2014 (TICsanté) – Saficard a obtenu l'homologation par le GIE Sesam-Vitale de sa solution qui permet de transformer les simples lecteurs de cartes Vitale Twin3x en appareils capable de les mettre à jour automatiquement, a-t-on appris auprès de la société.

La société bagnoletaise Saficard s'est positionnée, dès sa création en 1999, sur le marché des bornes de mises à jour de cartes Vitale –notamment pour les pharmacies– et des feuilles de soins électroniques.

Cette expérience lui a permis, dès 2011, de travailler sur un lecteur multifonction. "Nous avons observé qu'il y avait dans les établissements de santé une multitude de lecteurs: la borne de mise à jour de carte Vitale dans le hall, un lecteur simple connecté au PC, un lecteur bancaire... Nous avons donc eu l'idée de regrouper toutes ces fonctions dans un seul lecteur", explique Richard Jeanberné, responsable commercial grands comptes de la société.

Cette fonctionnalité a été installée sur les lecteurs Twin33 d'Ingenico, le seul constructeur de lecteurs pour le secteur de la santé. "Dès qu'un patient arrivait, il donnait sa carte Vitale à la personne chargée des admissions qui, en la glissant dans le lecteur, la mettait automatiquement à jour avant de la lire dans son logiciel de gestion administrative", résume-t-il. "Elle pouvait ensuite faire l'encaissement par carte bleue avec le même lecteur."

Après le retrait du lecteur Twin33, la société a développé puis fait homologuer début 2014 auprès du GIE Sesam-Vitale une solution pour les lecteurs Twin30, Twin30+ et Twin31. Il y en a plus de 80.000 installés en France. Ils sont maintenant éligibles à la mise à jour des cartes Vitale.

Ce développement s'est fait avec le concours de grands éditeurs de logiciels de gestion administrative (Mipih, Cpage, etc.), ainsi qu'avec des établissements demandeurs. Rhéna-Clinique de Strabourg, le centre hospitalier de Soissons (Aisne) et la clinique Ambroise-Paré de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) ont été parties prenantes du processus.

"Il y a un gain financier important: au lieu d'acheter de nouveaux lecteurs, je garde mon parc et télécharge simplement un logiciel pour les faire évoluer, avec un coût d'investissement deux à trois fois moins élevé", assure Richard Jeanberné. Pour les établissements non équipés, il est aussi possible d'acquérir des lecteurs à faible coût et de les faire évoluer, plutôt que d'acheter directement du matériel plus perfectionné.

Le téléchargement se fait automatiquement depuis le PC auquel est relié le lecteur: une partie du logiciel est installée sur ce dernier, l'autre sur l'ordinateur. "C'est très rapide, il n'y a même pas besoin de nous expédier les lecteurs."

Cette innovation s'inscrit dans la politique de réduction des coûts que doivent mener les établissements de santé en concordance avec les programmes Phare et Fides, assure la société. La mise à jour systématique des cartes permet notamment de réduire grandement les rejets.

Elle offre aussi d'autres fonctionnalités, telles que la possibilité de faire des statistiques mensuelles du nombre de mises à jour réalisées, ou d'accéder au service sécurisé "CDR" de Consultation des Droits en ligne.

mb/eh/

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Politique

Sécurité sociale: une prise en compte insuffisante de la qualité des services numériques (Cour des comptes)

PARIS (TICsanté) - Si le nombre de téléservices proposés par les caisses de sécurité sociale s'accroît sensiblement, les enjeux de "qualité de service" sont encore "insuffisamment pris en compte", note la Cour des comptes dans son rapport annuel sur la sécurité sociale, rendu public le 8 octobre.

0 858

Politique

La doctrine technique du numérique en santé soumise à concertation publique

PARIS (TICsanté) - Les premiers éléments de la doctrine technique prévue par la feuille de route gouvernementale sur le numérique en santé ont été mis en ligne pour concertation avant la publication d'une version définitive attendue "d'ici fin décembre", a indiqué le 3 octobre Laura Létourneau, déléguée ministérielle du numérique en santé (DNS).

0 1584
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
7 + 1 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021