https://www.nehs-digital.com

E-santé

Territoire de soins numérique : le Languedoc-Roussillon présente un projet de gestion territoriale intégrée

0 590

PARIS, 19 juin 2014 (TICsanté) – L'agence régionale de santé (ARS) Languedoc-Roussillon s'est portée candidate à l'appel à projet national territoire de soins numérique (TSN), a-t-on appris auprès de Philippe Domy, administrateur du groupement de coopération sanitaire (GCS) e-santé Languedoc-Roussillon.

Le projet, baptisé GTIs (Gestion territoriale, transversale et intégrée de l'information de santé), vise à offrir un espace sécurisé d'échange pour la production et le partage d'informations entre les organisations et les systèmes d'informations du sanitaire, du médico-social et de la médecine de ville.

Il place "en première ligne la médecine générale et les soignants infirmiers" pour maintenir le patient autant que possible dans son lieu de vie habituel (domicile ou institution), explique à TICsanté Philippe Domy.

Il mettra en commun des services mĂ©dico-industriels sur l'ensemble de la rĂ©gion Languedoc-Roussillon : messagerie sĂ©curisĂ©e, accès Ă  une base mĂ©dico-Ă©conomique performante, prescription pharmaceutique informatisĂ©e, accès pour tous les professionnels Ă  un logiciel d'aide Ă  la prise en charge, etc.

"Ces outils doivent permettre à tout opérateur, quelle que soit la maturité de son système d'information, d'agréger des données, d'échanger en temps réel et de mieux coopérer", résume l'administrateur du GCS.

Les rĂ©sultats sont attendus sur trois dimensions :
- sanitaire, avec "e-chromed", un ensemble de solutions pour répondre aux besoins de patients atteints de maladies chroniqes
- médico-sociale, avec "e-silver", des solutions dédiées au vieillissement et à l'autonomie
- prévention, avec "e-MIT", un ensemble de solutions d'éducation et formation en ligne, et centre de simulation.

Le projet mĂ©dical de GITs est "dĂ©jĂ  existant et actif" dans le domaine des plaies et cicatrisations, avec le projet Domoplaies (voir dĂ©pĂŞche du 13 juin 2014). Ce "maillage tĂ©lĂ©mĂ©dical ville-hĂ´pital multiprofessionnels" actif sur plus de 7000 patients sera Ă©tendu aux principales comorbiditĂ©s : diabète, dĂ©pression, hypertension artĂ©rielle, bronchopneumopathie chronique obstructive, insuffisance cardiaque, affections immunoallergiques.

L'ensemble du projet est estimé à 40 millions d'euros. Le portefeuille d'usages envisagé sera mis en œuvre pour une première population de 200.000 personnes, porteuses de pathologies sévères (ALD). "Le choix de positionner GTIs sur ce maillage médical a pour objectif de fournir rapidement une visibilité concrète de l'amélioration de l'accès à l'expertise régionale et de valider sa généralisation", souligne Philippe Domy.

Le projet a été construit en intégrant un modèle économique favorisant sa pérennisation et sa généralisation à l'ensemble de la région, sans financement complémentaire (hors projet de recherche). "Nous pourrons apporter une preuve de concept in vivo à la dimension de la région", estime l'administrateur du GCS.

La plateforme collaborative envisagée est adaptable et pourra supporter un changement d'échelle et un déploiement à l'échelle régionale, interrégionale et nationale à l'horizon 2020. La filière industrielle qui soutiendra ce projet sera jaugée sur la base HIMSS pour démontrer qu'elle sera "éligible à l'exportation".

"Sans investissement TSN, le projet continuera mais de manière beaucoup plus difficile, et avec un périmètre sans doute restreint", souligne Philippe Domy. Un appel à des fonds européens Feder et à des fonds régionaux est envisagé en complément de l'investissement potentiel de l'appel à projet TSN.

Lancé en décembre 2013, l'appel à projets du programme "Territoire de soins numérique" prévoit de consacrer 80 millions d'euros au financement de cinq projets d'amélioration du système de soins par les outils numériques dans le cadre des investissements d'avenir, rappelle-t-on.

La sélection des projets déposés se déroulera en principe en juillet, a indiqué Franck Jolivaldt, chef de la mission des systèmes d'information des offreurs de soins (MSIOS) à la direction générale de l'offre de soins (voir dépêche du 27 mai). /mb

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Numérique en santé mentale: le CCOMS préconise de développer un outil pour référencer les dispositifs existants

PARIS (TICsanté) - Il manque des outils de référencement des solutions numériques existantes en santé mentale, a constaté le Dr Déborah Sebbane, directrice du Centre collaborateur de l'Organisation mondiale de la santé pour la recherche et la formation en santé mentale (CCOMS), lors du 2e symposium Management & psychiatrie (Maps), organisé en visioconférence le 2 juin.

0 184

E-santé

La DNS ébauche la procédure de référencement au catalogue de l'Espace numérique de santé

PARIS (TICsanté) - La délégation ministérielle du numérique en santé (DNS) a ébauché la procédure de référencement au catalogue de l'Espace numérique de santé (ENS) lors d'une téléconférence organisée par l'Agence du numérique en santé (ANS) fin mai.

0 532

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 3 =
http://www.canyon.fr/
https://groupepsih.com/business-intelligence-en-sante-hospivision/
http://www.phast.fr/live-snomedct-medicament/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 23/09/2021 au 24/09/2021