https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/hexalis/
http://vieviewer.com/

Systèmes d'information

Psychiatrie: téléconsultations dans 40 Ehpad de Seine-Maritime

0 79

PARIS, 24 juin 2013 (TICsanté) - Un dispositif de téléconsultation mis en place par le centre hospitalier du Rouvray à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime) permet d'améliorer le recours aux soins psychiatriques pour les résidents d'une quarantaine d'établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

La directrice du CH du Rouvray, Véronique Hamon, et le Dr Sadeq Haouzir, président de la commission médicale d'établissement (CME), ont indiqué lors d'une table-ronde aux Salons de la santé et de l'autonomie, fin mai à Paris, dans quelles conditions ce dispositif de télémédecine avait été mis en place. Le but est de répondre à une demande importante à laquelle le service de psychiatrie pour personnes âgées du CH ne pouvait pas faire face.

Son équipe mobile de psychiatrie personnes âgées a des "moyens relativement modestes" : 1,1 ETP (équivalent temps plein) médical, 3,8 ETP infirmier, 0,2 cadre et 0,5 secrétariat, a déploré le Dr Sadeq Haouzir, précisant que son budget de fonctionnement s'élevait à 265.000 euros par an.

Cette équipe intervient sur 25 Ehpad, soit 3.034 lits, avec une file active de 865 patients et 15.422 actes. "Beaucoup d'établissements souhaitent que nous intervenions chez eux, mais nous ne pouvons pas", a-t-il indiqué. Plus de 20 établissements seraient en attente, soit 2.000 lits.

Le CH a profité d'un appel à projets de la Haute autorité de santé (HAS) en 2006-2007 pour mettre en place un dispositif de télémédecine. Le dispositif a d'abord été testé sur trois centres médico-psychologiques (CMP), un appartement thérapeutique et un Ehpad.

Une étude d'acceptabilité et de faisabilité a été réalisée en 2007, avec des "taux de satisfaction importants" auprès des patients, a rapporté le Dr Haouzir. Du côté des soignants (médecins/IDE), le taux de satisfaction atteignait 100% avec des remarques "principalement sur les conditions techniques".

Cet outil permet de réaliser des téléconsultations et des réunions pluridisciplinaires à distance.

Il est aujourd'hui utilisé par 64 établissements médico-sociaux, dont deux-tiers sont des Ehpad avec la participation de six établissements sanitaires (MCO, psychiatrie) et avec un partenariat avec le CHU de Rouen. Une centaine de consultations par mois ont lieu dans ce cadre.

GAIN DE TEMPS ET MEILLEURE REACTIVITE

Le Dr Haouzir a souligné les économies en gain de temps et en frais de déplacement car, auparavant, 0,8 ETP soignant par an était "perdu" en déplacement et entre 0,2 et 0,3 ETP pour les médecins.

Ce dispositif permet aussi un accès aux soins malgré l'éloignement ou les conditions climatiques et une réactivité, notamment en cas de décompensation dans un Ehpad situé à 100 km de l'hôpital, a-t-il fait remarquer.

"On a rapidement étendu ce dispositif de téléconsultation à des 'téléstaff' et à une téléexpertise", a-t-il poursuivi. En revanche, la réalisation d'évaluations neuropsychologiques via ce dispositif a été testée, mais "cela ne march[ait] pas bien", a-t-il reconnu.

Le Dr Haouzir a précisé que lors d'une téléconsultation le patient est toujours assisté par un soignant. Des prescriptions peuvent être effectuées dans ce cadre, soit via le médecin traitant, soit en faxant la prescription, a-t-il ajouté.

Sur l'avenir du dispositif, il a signalé qu'actuellement, était testé, dans un Ehpad, un petit robot, c'est-à-dire un dispositif de télémédecine "embarqué", qui se déplace dans la chambre du résident.

Ce robot coûte 8.000 euros hors taxes, contre 8.000 euros TTC pour une station écran fixe.

En dehors du coût du matériel, les Ehpad doivent financer le coût de fonctionnement du dispositif soit environ 1.000 euros par an, a-t-il ajouté. /mh/hm

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

L'interopérabilité des SI et la codification des données: "clés" du succès du DMP

PARIS, 27 décembre 2018 (TICsanté) - Près de deux mois après sa généralisation, le dossier médical partagé (DMP) est très scruté et pour garantir son succès, "la compatibilité des logiciels des professionnels, l'implication de tous acteurs ou encore l'articulation du DMP avec les autres projets numériques sont essentielles", a estimé Pierre Albertini, directeur général de la CPAM de Paris.

0 1071

Systèmes d'information

Début en 2019 des tests pour le projet SI Parcours sur l'AVC

ISSY-LES-MOULINEAUX (Hauts-de-Seine), 20 décembre 2018 (TICsanté) - Les tests pour le projet "Système d'information (SI) Parcours" débuteront en 2019 avec la prise en charge de l'accident vasculaire cérébral (AVC) à la phase aiguë pour un déploiement dans les agences régionales de santé (ARS) en 2020 et une déclinaison à d'autres pathologies, a-t-on appris lors de la journée des filières AVC à Issy-les-Moulineaux.

0 931

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 8 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/
https://www.nuance.com/fr-fr/healthcare/events/parishealthcareweek2019.html?cid=7010W000002O459QAC&cn=EHM-IP-20190320-PHW19&ls=Inbound%20Inquiry&rs=TICSANTE

Les offres APMjob.com

https://www.nuance.com/fr-fr/healthcare/events/parishealthcareweek2019.html?cid=7010W000002O459QAC&cn=EHM-IP-20190320-PHW19&ls=Inbound%20Inquiry&rs=TICSANTE

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • 2e Forum Derm@to Connecté

    Le 17/05/2019

  • Paris Healthcare Week 2019

    Du 21/05/2019 au 23/05/2019

  • 59èmes Journées d'études et de formation de l'IHF

    Du 05/06/2019 au 07/06/2019

https://pgpromotion.site.calypso-event.net/visiteur/visiteur-he-gh-hit/coordonnees.htm?utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_campaign=TICSANTE