https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

CHR d'Orléans: le challenge est lancé en matière de SI

0 121

PARIS, 13 janvier (TICsanté) - Dans un entretien accordé à TICsanté, Guillaume Laurent, directeur du système d’information (DSI) au centre hospitalier régional (CHR) d'Orléans (Loiret), a fait part de l’ensemble des projets en cours et à venir relatifs au système d’information (SI).

Le CHR d'Orléans est actuellement en train de rédiger un nouveau "schéma directeur informatique 2009-2013 du SI", assisté par le groupe Capgemini. Il s'agit d'un schéma directeur de l’ensemble de l’établissement qui devrait être validé fin février 2009 par les instances de l’hôpital, a annoncé Guillaume Laurent.

Ce qui ressort de ce schéma directeur est la "volonté de remettre à niveau l’infrastructure afin qu’elle puisse supporter des applications types Pacs ou dossier patient", a expliqué Guillaume Laurent. D’un point de vue technique, la mise en place d’un EAI (Enterprise Application Integration) est prévue dans le courant de l’année 2009 et une cartographie des différents processus (de prise en charge du patient, de facturation...) va être élaborée.

La démarche entreprise au CHR d'Orléans consiste à repartir des bases, avec pour ligne d’horizon, l’ouverture du nouvel hôpital à partir de 2014. La Direction Générale (DG) veut remettre à niveau le SI de telle façon qu'en 2012-2013, les outils soient véritablement bien appréhendés par le personnel médical, a indiqué Guillaume Laurent.

Dans le cadre de la 1ère tranche du plan Hôpital 2012, le CHR a choisi de mettre en priorité l’informatisation des soins. L’objectif étant de se focaliser sur la production de soins pour ensuite mettre en place un Dossier Patient Partagé (DPP), a précisé le DSI.

Le logiciel Actipidos a été mis en production dans des sites pilotes dès 2000 et la fin de son déploiement est prévue le 30 juin 2009. Utilisé pour 550 lits, il est aujourd’hui arrivé en fin de vie technologiquement et va prochainement être remplacé.

Le système d’information du CHR est aujourd’hui trop hétérogène. Les outils utilisés ne sont pas fédérateurs. Il s’agit donc de passer d’une structure applicative disparate à une application homogène et concentrée, a déclaré Guillaume Laurent.

L’interopérabilité, chantier de taille, va également être entreprise au CHR d'Orléans. Il faut solliciter fortement les éditeurs sur des aspects de normes, de référentiels et insister dans le cahier des charges sur ces points, a-t-il souligné.

Quant à la mise en oeuvre du Pacs, celle-ci est prévue dans le service d'imagerie à l'automne 2009 et son déploiement à l'ensemble des services s'effectuera en 2010. Une procédure dite de dialogue compétitif a été lancée en 2008, à l'issue de laquelle trois éditeurs ont été sélectionnés. Des maquettes vont être réalisées en février et le choix définitif sera rendu en mai.

C'est un projet novateur car il inclut des besoins en termes d’archivage et de transmission d’images pour la cardiologie interventionnelle et la radiothérapie, a mentionné Guillaume Laurent. Une aide financière de l’ordre d’1,5 million d'euros a été obtenue dans le cadre de la première tranche du plan Hôpital 2012.

En 2009, 700 PC vont être changés, soit presqu’un tiers du parc informatique du CHR d'Orléans qui compte environ 2.000 postes de travail.

Le schéma directeur qui va être établi va planifier des ressources financières (acquisition de logiciels, de matériels, de réseaux…) et d’exploitation (frais de maintenance…). Un recrutement de personnel supplémentaire au sein du service informatique est par ailleurs envisagé et un poste de chargé de projet sera créé dès 2009 pour le DPP, a annoncé Guillaume Laurent.

Le CHR d'Orléans a fait le choix de s’appuyer fortement sur une assistance à maîtrise d’ouvrage. Un appel d’offres va être lancé dans le courant de l’année 2009 pour aider à la rédaction du cahier des charges, choisir les éditeurs, instaurer un dialogue compétitif et piloter les ressources humaines et financières.

Selon Guillaume Laurent, chaque année au CHR, 1,8 million d’euros était investi en informatique et 1 million d’euros en exploitation.

Dans le cadre de la première tranche du plan Hôpital 2012, le CHR a bénéficié d'une aide financière de l'ordre de 3,5 millions d'euros. Il souhaiterait obtenir près de 5 millions d'euros dans la deuxième tranche, dans le but de financer la mise en place du Dossier Patient Partagé (DPP). Si l'aide n'est pas obtenue, "il faudra réajuster les projets et revoir à la baisse les ambitions mais le DPP restera une priorité", a commenté Guillaume Laurent.

L'établissement doit rester vigilant pour préserver la capacité d’autofinancement pour la construction du nouvel hôpital et maintenir l'équilibre budgétaire. En cas de déficit, le risque de ne pouvoir recruter du personnel est grand, a souligné Guillaume Laurent. La difficulté réside dans l’équilibre à soutenir entre le projet de construction du nouvel hôpital et le "cap sur l’informatique". Le financement du nouvel hôpital comprend un autofinancement aidé par l’ARH et un emprunt, a-t-il rappelé.

A la fin du premier semestre 2009, un GCS (groupement de coopération sanitaire) va se mettre en place. Institué sous l’égide de l’ARH, il est ouvert pour l’ensemble des ES de la région (publics et privés) et a pour objectif de mutualiser les compétences en termes d’interopérabilité et de communication vers la médecine de ville.

Le CHR va s’appuyer sur le GCS pour la mise en place du schéma directeur, notamment dans le domaine de l’hébergement des données de réseau de santé. Une plateforme régionale a déjà été constituée, financée et autonomisée par le GCS, a indiqué le DSI.

Un chantier d’accompagnement au changement va enfin être mis en place afin d'aider les professionnels de santé. Ces derniers se montrent parfois mitigés, tout en ayant conscience que l'informatisation permet un gain de temps, une traçabilité accrue, une amélioration de la prise en charge du patient et une analyse de la performance, a noté le DSI. Les difficultés ressenties sont inhérentes à l'"appréhension des nouveaux outils". La traçabilité peut, par exemple, engendrer la crainte d’être surveillé car les erreurs sont repérables plus facilement./eg/ajr

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Hébergement de données de santé: un projet de décret précise les activités soumises à agrément du ministère de la culture

PARIS, 17 octobre 2018 (TICsanté) - Un projet de décret soumis à consultation auprès de la Commission européenne précise les activités d'hébergement de données de santé à caractère personnel qui doivent faire l'objet d'un agrément du ministère chargé de la culture dans le cadre des services d'archivage électronique (SAE).

0 257

Systèmes d'information

Le CH de Valenciennes choisit Arterys pour "transformer son pôle de radiologie" grâce à l'intelligence artificielle

PARIS, 15 octobre 2018 (TICsanté) - La société Arterys a annoncé le 10 octobre la signature d'un partenariat de cinq ans avec le centre hospitalier (CH) de Valenciennes (Nord) pour équiper l'établissement de ses solutions d'intelligence artificielle dans le cloud pour l'imagerie médicale.

0 270

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
http://imaging.evolucare.com/Evolucare_aux_JFR_1.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=jfr2019

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • E-Health World Monaco

    Du 15/10/2019 au 17/10/2019

  • 4èmes Rencontres hospitalo-universitaires de santé connectée

    Le 17/10/2019

  • 2ème SOPHI.A Summit

    Du 20/11/2019 au 22/11/2019