https://www.nehs-digital.com

Systèmes d'information

L'interopérabilité médicale au coeur des discussions

0 524

PARIS, 29 janvier (TICsanté) - La problématique de l'interopérabilité entre systèmes d'information est de plus en plus réccurente. Une charte est en cours de rédaction sur la thématique et une table ronde a été organisée au Cnom (Conseil national de l'Ordre des médecins) dans le cadre de la Présidence française de l'Union européennne, en décembre 2008.

Lors de la table ronde sur "l'interopérabilité médicale en Europe", Michel Gagneux, inspecteur général des affaires sociales (Igas) a indiqué que l'"interopérabilité ne se décrète pas, elle se construit avec l'ensemble des partenaires: institutionnels, industriels, patients, professionnels de santé".

La technique des EAI (Enterprise Application Intégration) a été abordée. Il s'agit, selon Germain Zimmerlé, DSI des hôpitaux universitaires de Strasbourg, "d'un outil permettant d'avancer dans l'interopérabilité, qui est très adapté à la problématique des systèmes de communication entre les différents modules d'un SI".

Pour Alain Folliet, DSI Cnamts (Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés), "il faut continuer à travailler des normes de construction de système". Ces initiatives ont vocation à fédérer les acteurs pour que les systèmes puissent progressivement être cohérents et s'associer à un service global et efficace, a-t-il ajouté.

Dans le cadre du projet Netcards, Alain Folliet a annoncé qu'en 2009, 200 établissements seront associés, dont une vingtaine en France. "Nous avons une perspective pour l'interopérabilité sur l'ensemble de la Communauté européenne et nous sommes en train de construire un système d'information de santé qui dépassera nos frontières", a-t-il annoncé.

Jacques Lucas, vice président du Cnom, a souligné que "la mise en oeuvre de l'interopérabilité bénéficiait de nouveaux leviers, dont le support de la Commission européenne".

A cet effet, Gérard Comyn, chef de l'unité "TIC pour la santé" de la Commission européenne, a rappelé qu'une recommandation aux Etats membres a été promulguée par la Commission en matière d'interopérabilité. Il a également fait référence à l'initiative IHE (Integrated Hospital Enterprise) dont l'objectif est de créer cette interopérabilité, en faisant correspondre des SI respectant des standards. "Ce problème est bien plus complexe lorsqu'il dépasse les frontières", a-t-il estimé.

Un projet sur l'interopérabilité des systèmes de dossiers électroniques pour le patient a démarré dans le cadre d'un grand programme CIP (Competitiveness and Innovation programme), avec 12 états membres. Intitulé Epsos, le projet global représente 22 millions d'euros, dont 10 millions d'euros ont été apportés par la Commission. Il a permis de mettre en place un système avec les données d'urgence et la médication.

Il existe également des projets sur la certification des dossiers médicaux, la conformité de la qualité des dossiers médicaux et la PHS (Personal Health Systems), a-t-il indiqué.

Yannick Motel, délégué général du Lesiss (Les entreprises des systèmes d'information sanitaires et sociaux), a annoncé la mise en place d'un groupe de travail, constitué d'une quinzaine d'industriels de la Fédération Lesiss, pour élaborer "une charte d'interopérabilité permettant aux prestataires, aux donneurs d'ordres et aux professionnels de santé d'aboutir à un guide méthodologique de l'interopérabilité".

Joint par TICsanté, Yannick Motel a déclaré qu'il manque aujourd’hui la méthodologie pour permettre aux acteurs concernés de faire de l’interopérabilité dans des conditions optimales. Le guide en préparation évoquera les relations entre éditeurs, entre établissements de santé et entre ces deux acteurs, a-t-il indiqué. Le monde de la ville sera également concerné.

La charte d’interopérabilité est à l’initiative du Lesiss qui espère la publier dans le courant de l’été 2009. Elle sera présentée aux différents acteurs impliqués dans la santé, tels que les fédérations hospitalières, les directeurs d’établissements, les prestataires, le ministère…L'idée est aujourd'hui de "travailler ensemble et dans la concertation", a-t-il conclu./eg/ajr

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

MĂ©dico-social: l'Anap et l'ATIH changent de rĂ´les par rapport au tableau de bord de la performance

PARIS (TICsanté) - "La totalité de la gestion des campagnes annuelles" du tableau de bord de la performance que doivent remplir les établissements et services médico-sociaux (ESMS) est désormais confiée à l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH), et non plus à l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap), ont annoncé les deux agences dans un communiqué commun fin mars.

0 102

Systèmes d'information

Un arrêté autorise l'expérimentation du Répertoire partagé des professionnels intervenant dans le système de santé élargi

PARIS (TICsanté) - Un arrêté publié fin mars au Journal officiel autorise l'Agence du numérique en santé (ANS) à conduire l'expérimentation du Répertoire partagé des professionnels intervenant dans le système de santé élargi (RPPS+) pendant 18 mois.

0 125

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
1 + 8 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

https://www.santexpo.com/exposer/participer-au-salon/?utm_campaign=TICSANTE&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE