https://www.nehs-digital.com

E-santé

Télécardiologie: le système de financement prolongé d'un an

0 431

PARIS, 27 février (TICsanté) - Le conseil de l'hospitalisation a décidé de conserver pour une année supplémentaire le système actuel de financement de la télésurveillance des défibrillateurs implantables via la liste en sus de la T2A, a-t-on appris auprès de la Direction générale de l'offre de soins (DGOS).

Le Syndicat national de l'industrie des technologies médicales (Snitem), puis le Conseil national professionnel de cardiologie (CNPF), se sont inquiétés fin janvier de la disparition annoncée du financement spécifique des systèmes de télétransmission associés aux défibrillateurs implantables (cf dépêche TICsanté du 24 janvier).

Depuis mars 2011, le coût des défibrillateurs est inclus dans un forfait hospitalier (groupe homogène de séjour/GHS) mais le coût du système de transmission des données pour suivi à distance des patients implantés est remboursé en sus grâce à son inscription sur la liste des produits et prestations remboursables (LPPR), rappelle-t-on.

Mais il y avait un projet de radiation des systèmes de télésurveillance de la liste en sus pour les inclure dans les GHS au 1er mars 2013.

Interrogée par l'APM, le DGOS a indiqué que finalement, le conseil de l'hospitalisation n'a pas entériné ce projet pour 2013.

Il a "recommandé le maintien de l'inscription des systèmes de télésurveillance pour défibrillateurs cardiaques implantables sur la liste en question et cela, jusqu'en mars 2014", précise à l'APM un porte-parole de la DGOS.

Il y a donc un sursis d'un an. D'ici là, on devrait disposer de nouvelles données médico-économiques sur l'intérêt de la télésurveillance des défibrillateurs (on dispose déjà de données montrant une réduction des consultations), note-t-on. De plus, la Haute autorité de santé (HAS) doit rendre dans les prochains mois un avis sur le service attendu de la prestation technique de télésurveillance des défibrillateurs implantables. /mb

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Numérique en santé mentale: le CCOMS préconise de développer un outil pour référencer les dispositifs existants

PARIS (TICsanté) - Il manque des outils de référencement des solutions numériques existantes en santé mentale, a constaté le Dr Déborah Sebbane, directrice du Centre collaborateur de l'Organisation mondiale de la santé pour la recherche et la formation en santé mentale (CCOMS), lors du 2e symposium Management & psychiatrie (Maps), organisé en visioconférence le 2 juin.

0 184

E-santé

La DNS ébauche la procédure de référencement au catalogue de l'Espace numérique de santé

PARIS (TICsanté) - La délégation ministérielle du numérique en santé (DNS) a ébauché la procédure de référencement au catalogue de l'Espace numérique de santé (ENS) lors d'une téléconférence organisée par l'Agence du numérique en santé (ANS) fin mai.

0 532

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
8 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://groupepsih.com/business-intelligence-en-sante-hospivision/
http://www.phast.fr/live-snomedct-medicament/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 23/09/2021 au 24/09/2021