https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

SIH: urgences, PACS et DPI, les 3 grands chantiers du CHU de Poitiers

0 125

PARIS, 6 janvier (TICsanté) - Dans un entretien accordé à TICsanté, Eric Potaux, directeur du système d’information (DSI) au CHU de Poitiers revient sur les différents projets du CHU relatifs au SIH et notamment à l’informatisation des services d’urgences, au PACS et au dossier patient informatisé (DPI).

Courant janvier, une réunion de travail est prévue afin d’élaborer un calendrier sur l’année 2009 concernant le projet "d’interconnexion du service des urgences du CHU de Poitiers avec le SAMU". Un projet qui s’inscrit dans la continuité de l’informatisation des urgences, lancée en 2004 avec la mise en œuvre du logiciel Résurgences d’Improve. Le système mis en place communique avec le SI et permet de suivre la prise en charge du patient de l’accueil jusqu’à sa sortie.

Le CHU de Poitiers souhaite mettre en place un outil simple permettant d’anticiper l’arrivée du patient et donc d’améliorer sa prise en charge. Il s’agit de faire en sorte que la prise en charge du patient soit rapide et de qualité, a souligné Eric Potaux. Ce projet émane d’une réelle volonté partagée par le personnel soignant, les informaticiens et les industriels. Il ne s’agit pas d’alourdir le système avec des dispositifs complexes mais à l'inverse, de disposer d'un outil simplifié au maximum pour l’utilisateur. Ce système tend à se développer au sein de la région à d’autres établissements, publics et privés, a indiqué Eric Potaux. Une maquette a d’ailleurs été réalisée au cours de l’année 2008 afin de tester le concept, a-t-il précisé.

Le CHU de Poitiers va également dans les semaines à venir lancer un appel d’offres pour la mise en place d’un PACS (système d'archivage et de stockage des données numériques). Ce projet va s’étaler sur 2 ans et son déploiement se fera par thématiques, a expliqué Eric Potaux. Dans le cadre du plan Hôpital 2012, une aide financière de l’ordre d’1,6 million d'euros a été accordée, moyennant la constitution d’un GCS (Groupement de coopération sanitaire). Un cahier des charges a été rédigé en 2008 par le comité de pilotage du projet ainsi que les trois groupes de travail. L’objectif est d’offrir un véritable service et d’aller au-delà du simple stockage d’images. Des partenariats entre des établissements publics et privés pourraient là encore avoir lieu, a-t-il mentionné.

Après trois années de projets dont 9 mois consacrés au déploiement, le dossier patient informatisé est un système opérationnel et interopérable mis en place au CHU de Poitiers depuis septembre. En effet, développé en interne autour de technologies de Microsoft par 6 développeurs avec le mode full-web, le DPI s’est mis en place rapidement et sans grandes difficultés, a déclaré Eric Potaux.

Développé en interne, une société de services s’est alors mise en place avec un renforcement de la main-d’œuvre et la création d’un club d’utilisateurs internes d’une quarantaine de personnes. Cette situation a permis une véritable appropriation de l’outil et l’accompagnement au changement s’est alors fait rapidement. Ce DPI représente un outil dédié aux professionnels de santé et non aux informaticiens du CHU, a précisé le DSI.

Le travail en amont a été conséquent et ce projet aura nécessité un financement de la part du CHU d’environ 1,7 million d’euros. En terme de ROI (retour sur investissement), "c’est plus que rentable, 40% moins cher par rapport aux projets industriels", a affirmé Eric Potaux.

Le DPI est amené à évoluer en fonction des attentes et exigences du personnel médical. Dans cette optique et afin d’assurer son développement, le CHU de Poitiers compte solliciter Evalab, un laboratoire "d'ergonomie et d'usage des nouvelles technologies en santé" au CHRU de Lille, afin d'évaluer ce produit. "Il s’agit d’une sorte de fil rouge permettant de nous guider", a indiqué Eric Potaux.

Concernant la thématique de la sécurité des données, les professionnels ont à ce jour un login ainsi qu’un mot de passe personnel avec une traçabilité assurée, a précisé Eric Potaux. Il est question que la CPS remplace par la suite ce système.

Enfin, à partir du 1er février 2009, des bracelets personnalisés vont être proposés aux patients dans l’ensemble des secteurs MCO. Présentant le nom, le prénom, la date de naissance du patient et un code-barres, ils permettront au personnel médical de s'assurer de l'identité du patient lors de chaque geste de soin.

Ce dispositif s'inscrit dans le programme qualité de gestion des risques et fait suite à l’expérimentation menée de juin à novembre dans différents services tels que l’ORL ou l’ophtalmologie.

Au CHU de Poitiers, une importante logique de communication est mise en place entre les différents acteurs, ce qui facilite la mise en œuvre des projets. Les difficultés d’ordre technique, organisationnel ou structurel sont présentes mais en décidant d’opter pour un mode pédagogique et non répressif, en terme de sécurité par exemple, on assiste de la part de l’ensemble du personnel à un phénomène d’adhésion et de cohésion, a conclu Eric Potaux./eg/ajr

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

L'interopérabilité des SI et la codification des données: "clés" du succès du DMP

PARIS, 27 décembre 2018 (TICsanté) - Près de deux mois après sa généralisation, le dossier médical partagé (DMP) est très scruté et pour garantir son succès, "la compatibilité des logiciels des professionnels, l'implication de tous acteurs ou encore l'articulation du DMP avec les autres projets numériques sont essentielles", a estimé Pierre Albertini, directeur général de la CPAM de Paris.

0 735

Systèmes d'information

Début en 2019 des tests pour le projet SI Parcours sur l'AVC

ISSY-LES-MOULINEAUX (Hauts-de-Seine), 20 décembre 2018 (TICsanté) - Les tests pour le projet "Système d'information (SI) Parcours" débuteront en 2019 avec la prise en charge de l'accident vasculaire cérébral (AVC) à la phase aiguë pour un déploiement dans les agences régionales de santé (ARS) en 2020 et une déclinaison à d'autres pathologies, a-t-on appris lors de la journée des filières AVC à Issy-les-Moulineaux.

0 761

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 2 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
http://imaging.evolucare.com/Evolucare_aux_JFR_1.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=jfr2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • E-Health World Monaco

    Du 15/10/2019 au 17/10/2019

  • 4èmes Rencontres hospitalo-universitaires de santé connectée

    Le 17/10/2019

  • 2ème SOPHI.A Summit

    Du 20/11/2019 au 22/11/2019