Une opération de maintenance est prévue jeudi 29 juillet 2021 entre 13h15 et 13h45. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

https://www.nehs-digital.com
https://www.silpc.fr/le-silpc-devient-l-editeur-de-vieviewer#overlay-context=node

Systèmes d'information

Les BdM et les LAP, encore trop sous-utilisés

0 530

PARIS, 26 décembre (TICsanté) - Un état des lieux a été dressé sur l’agrément des banques de données médicales (BdM) et la certification des logiciels d’aide à la prescription (LAP) en ambulatoire, à l’occasion d’une table ronde organisée dans le cadre des deuxièmes rencontres de la HAS (Haute Autorité de Santé), la semaine dernière à Paris. Une table ronde a réuni des médecins, ainsi que des éditeurs sur les apports des LAP et les perspectives qu'ils offrent.

Hervé Nabarette, chef de service qualité de l’information médicale à la HAS, a indiqué que les LAP sont "sous-utilisés" par les prescripteurs. Un constat partagé par Pierre Bruneau, directeur médical, Cegedim logiciels médicaux. En effet, selon les chiffres avancés, un médecin sur deux écrit l’ordonnance à la main.

Une enquête réalisée par l’association APIMA (Association pour l’Informatisation médicale) sur l’utilisation des BdM et des LAP dans la pratique quotidienne des médecins, et présentée par Claude Bronner, médecin généraliste, révèle que 80% des données administratives sont informatisées et que 75% des médecins utilisent à cet effet la carte vitale. La pratique de "rajout à la main d'un ou plusieurs médicaments" sur l'ordonnance déjà imprimée apparaît relativement courante.

Afin de remédier à ce manque d'utilisation des BdM et des LAP, il existe, selon Pierre Bruneau, différentes solutions possibles: incitation de la part des autorités (l'exemple de la Belgique où les médecins touchent près de 750 euros pour l'utilisation de logiciels agréés a été évoqué); meilleure interaction avec les dossiers m

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous ĂŞtes dĂ©jĂ  inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce Ă  la publicitĂ©, que ce site est financĂ© et que les articles rĂ©digĂ©s par nos journalistes sont mis Ă  votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

MaPUI Labs lance une plateforme numérique qui centralise les tensions et ruptures de stock de médicaments

LYON (TICsanté) - La start-up rennaise MaPUI Labs a présenté Hospistock, une plateforme numérique de pilotage des tensions et ruptures de stock de médicaments, fin juin lors du congrès du Syndicat national des pharmaciens des établissements publics de santé (Synprefh) à Lyon.

Systèmes d'information

Informatique hospitalière: l'Anap publie une "boîte à outils" pour les systèmes d'information en stérilisation

PARIS (TICsanté) - L'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap) a publié une "boîte à outils" pour les systèmes d'information (SI) en stérilisation, a-t-elle fait savoir dans un communiqué début juillet.

https://hplanner.fr/ticsante

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
7 + 6 =
http://www.canyon.fr/
https://groupepsih.com/business-intelligence-en-sante-hospivision/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 23/09/2021 au 24/09/2021

https://pulse.sido-lyon.com/fr/registration/register?utm_source=sidolyon_partenaire&utm_medium=cpc&utm_campaign=presse_ticsante&utm_content=redirectionbanner