https://vieviewer.com/
https://digital-solutions2.konicaminolta.fr/FR-20201126-WBR-0-SAN-WBR-HVF-0-digital-sante_LP-01-Page-dinscription.html?utm_campaign=FR-20201126-WBR-0-SAN-WBR-HVF-0-digital-sante&utm_source=TicSante&utm_content=webinar&utm_medium=display

Systèmes d'information

Plateforme de télésanté Pays-de-la-Loire: du pour et du contre...

0 411

ANGERS, 28 novembre (TICsanté) - La plateforme de télésanté Pays-de-la-Loire, présentée lors d’une conférence de presse mardi dernier, offre de nombreux avantages mais ne fait pas l’unanimité.

Cette plateforme régionale comprend: une messagerie électronique sécurisée "Planet Santé", qui permet aux professionnels de santé inscrits d'acheminer des données partagées (compatibilité CPS pour un accès encore plus sécurisé); des espaces de travail collaboratifs (possibilité de créer des documents et d'y travailler à plusieurs, possibilité de développer des outils de sondage...); un dossier patient partagé (DPP); un annuaire régional; une plateforme "ressource" pour des informations régionales et des tableaux des gardes.

Sa construction a débuté en 2005 et réunit une multitude d’acteurs, comme l’équipe de télésanté du Syndicat Interhospitalier de Bretagne (SIB), des établissements de santé (CHU de Nantes, Nouvelles Cliniques Nantaises, CH de Cholet…), ainsi que des industriels (Enovacom, Ilex…). La plateforme est soutenue et financée par la Mission régionale de santé (MRS) et la maîtrise d'ouvrage du projet est orchestrée par le GIE de télésanté Pays-de-la-Loire.

L’année 2008 a été consacrée au déploiement de l’utilisation des services de la plateforme: généralisation de l’usage de la messagerie sécurisée pour les échanges entre hospitaliers et libéraux, dossiers patients partagés (DPP). Cette phase devrait se poursuivre jusqu’en 2010, année de clôture du Schéma Régional d’Organisation Sanitaire (SROS).

Aujourd’hui, plus de 922 professionnels de santé de la région et plus de 66 laboratoires d’analyses médicales utilisent gratuitement la messagerie sécurisée "Planet Santé" pour échanger des données concernant leurs patients. Pour les professionnels de santé, il semble que cet outil permette "un gain de temps, une simplification et une sécurisation des communications entre professionnels de santé". S'il est utilisé en majorité par les libéraux, des tests sont actuellement menés avec des établissements publics pilotes, tels que le CH du Mans ou encore le laboratoire d’analyses au CHU de Saumur, afin de développer l’usage de la messagerie.

Depuis octobre 2007, les réseaux de santé de la région ont la possibilité d’élaborer leur propre dossier patient partagé (DPP) en ligne. Les DPP réalisés concernent, entre autres, le réseau gérontologique du saumurois et le réseau régional sécurité naissance.

"Planet Santé" ne fait pourtant pas l’unanimité. Selon une source proche du dossier, la messagerie sécurisée ne l’est pas vraiment et "l’accès aux dossiers médicaux se fait à travers la même interface web". La majorité des professionnels de santé inscrits est reconnue par un "banal mot de passe" adressé lors de l’ouverture du compte par courrier simple et seule une vingtaine de professionnels utilise "l’authentification forte par carte à puce". En outre, des interrogations subsistent sur la zone "consentement du patient", qualifiée de "sommaire".

A l'inverse, pour l'association Cap Santé 49, structure de gestion du dépistage des cancers du Maine-et-Loire, "Planet Santé" représente un nouveau mode de communication avantageux. Depuis le 1er octobre, les comptes-rendus des dépistages du cancer du sein ou colorectal sont expédiés via cette messagerie électronique qu'elle estime sécurisée, permettant ainsi d'économiser des frais de gestion. Les économies les plus directes ont été chiffrées à 27.000 euros par an pour les frais d’envoi et à environ 200 heures par an pour les opérations de mise sous pli, indique Cap Santé 49.

"Les médecins généralistes apprécient en particulier la rapidité de la transmission d'information et la facilité d'intégration des données reçues dans le dossier patient", souligne l'association. A l'heure du lancement, seul le département de l'Oise s'organisait également de la sorte, mais l'idée fait son chemin. Les plateformes télésanté d'Aquitaine, du Limousin, d'Auvergne, du Nord-Pas-de-Calais, de Paca et de Bretagne y réfléchissent, rapporte-t-elle./eg/ajr

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

L’Asip santé accélère la dématérialisation de l’authentification des professionnels de santé

PARIS (TICsanté) - L’activation de la carte de professionnel de santé (CPS) virtuelle, ou e-CPS, sera possible pour les professionnels de santé qui n’ont pas de carte physique "à partir du deuxième trimestre 2020", a annoncé Jean-François Parguet, directeur du pôle urbanisation et services de confiance de l’Agence des systèmes d’information partagés de santé (Asip santé) le 21 novembre.

0 624

Systèmes d'information

Cyberattaque: le système d'information du CHU de Rouen "quasiment revenu à la normale"

ROUEN (TICsante) - Victime d’une cyberattaque la semaine dernière, le système d'information (SI) du CHU de Rouen était "quasiment revenu à la normale" mardi 26 novembre, a-t-on appris auprès de la direction de la communication de l'établissement.

0 655

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
7 + 6 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • SantExpo Live (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021