https://www.nehs-digital.com/santexpo/
https://www.nuance.com/fr-fr/healthcare/campaign/report/quality-of-care.html?cid=7010W000002LDh6QAG&utm_campaign=EHM-WL-20210222-KPI_FR_WP&utm_medium=Display&utm_source=Tic_Santé

Systèmes d'information

Former le patient à l'e-santé

0 527

NICE, 25 novembre (TICsanté) – Jean-Luc Bernard, ancien président du Comité inter associatif sur la santé (Ciss) a abordé la question de l’information et de la formation du patient, en particulier à l'e-santé, dans le cadre du Salon Santé Agora (la semaine dernière à Sophia Antipolis-Nice).

Selon Jean-Luc Bernard, il est important de rendre le patient "acteur de santé", ce qui suppose de lui reconnaiître deux droits et de lui donner les moyens de les exercer. Il s’agit en l'occurrence du droit à la vérité et du droit au consentement aux soins. Jean-Luc Bernard a indiqué que l’information concernant le diagnostic, le pronostic et surtout les choix en matière de traitement est indispensable pour générer une participation active du malade aux décisions médicales.

Il a aussi précisé que l’information ne se réduit pas à de la communication mais s’inscrit dans un "contexte éthique", avec différents aspects, notamment sur les fondations du secret et la confidentialité. Des notions que les nouvelles technologies mal employées ont parfois tendance à malmener, a-t-il affirmé.

La connaissance du malade est aujourd’hui renforcée par les informations qu’il trouve grâce à Internet. De manière générale, les nouvelles technologies modifient les éléments de la relation médecin/malade. Des médecins y ont vu une certaine forme de concurrence, alors que pour Jean-Luc Bernard, cela conforte chaque praticien dans un rôle central qui "réassure" la valeur et la pertinence de l’information. "Plus on développera ce type d’outil (internet…) et plus la relation humaine et la communication entre les professionnels et le patient devront se renforcer", a-t-il assuré.

Avec le développement des TIC, il est impératif que le malade et ses aidants connaissent des éléments concernant la maladie et soient formés aux outils d’e-santé disponibles. Sans ces préalables, la présence de professionnels au domicile, tout comme celle de machines de surveillance avec téléalarme (…), peut se révéler angoissante, voire insupportable, a-t-il expliqué.

"Afin de comprendre les enjeux, le patient a besoin de décrypter ces informations", a-t-il conclu./eg/ajr

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

L'ANS alerte sur des cyberattaques liées au coronavirus

PARIS (TICsanté) - La cellule d'accompagnement cybersécurité des structures de santé (ACSS) de l'Agence du numérique en santé (ANS, ex-Asip santé) a publié le 16 mars une alerte signalant que "le coronavirus est utilisé pour réaliser des cyberattaques".

0 1395

Systèmes d'information

Dedalus poursuit sa croissance dans les GHT

PARIS (TICsanté) - L'éditeur spécialisé dans l'informatique hospitalière Dedalus poursuit sa croissance dans les groupements hospitaliers de territoire (GHT) et "se positionne comme une entreprise de services numériques autour du client", a expliqué la semaine dernière à TICsanté son directeur général, Frédéric Vaillant.

0 1624

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 9 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SANTEXPO LIVE

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021