https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

Politique

Covid-19: le ministÚre précise l'organisation de la télésanté pour répondre à l'épidémie

1 325

PARIS (TICsanté) - Le ministÚre des solidarités et de la santé a détaillé l'organisation de la télésanté dans une note "DGS-urgent" publiée le 12 novembre et signée par JérÎme Salomon et Katia Julienne, directrice générale de l'offre de soins (DGOS), alors que le gouvernement encourage le recours aux télésoins dans le contexte de la crise sanitaire.

"Le virus Covid-19 connait une forte circulation sur le territoire et faisant suite aux nouvelles recommandations nationales, il est nécessaire de favoriser la prise en charge médicale et soignante dans le contexte de confinement. Le recours à la télésanté est trÚs fortement encouragé", ont insisté la DGS et la DGOS dans leur note.

"La tĂ©lĂ©santĂ© a connu un dĂ©veloppement massif en avril dernier, prĂšs d‘un million de tĂ©lĂ©consultations par semaine ont Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©es contre 10.000 par semaine en fĂ©vrier. DĂ©but septembre, l’activitĂ© avait nettement diminuĂ© sans toutefois retrouver les niveaux observĂ©s durant le confinement. Il permet pourtant de limiter des risques de propagation du virus et de maintenir le suivi mĂ©dical et soignant, particuliĂšrement pour des patients atteints de pathologies chroniques, et prĂ©venir les ruptures de soins", ont-ils regrettĂ©.

Dans sa publication "DGS-urgent" du 12 novembre dernier, le ministĂšre a rĂ©sumĂ© "la stratĂ©gie de prise en charge Ă  distance par les professionnels de ville, ainsi que les professionnels et actes concernĂ©s", en prĂ©sentant les modalitĂ©s d’équipement et les outils d’information Ă  destination des patients.

La prise en charge par les professionnels

Le ministÚre a ainsi encouragé les "professionnels médicaux" à recourir aux actes de téléconsultation et "les auxiliaires médicaux autorisés et pharmaciens", à opter pour le télésoin.

"Face Ă  la recrudescence de l’épidĂ©mie, il vous est demandĂ© de privilĂ©gier de façon massive et rapide les prises en charge Ă  distance", a-t-il prĂ©cisĂ©, afin:

  • d’éviter les dĂ©placements des patients et des femmes enceintes en convertissant les consultations en prĂ©sentiel en consultations Ă  distance lorsque cela est possible
  • de diminuer le nombre de vos patients en salle d’attente
  • de maintenir le suivi de vos patients et Ă©viter les ruptures de prise en charge, en proposant une prise en charge Ă  distance en substitution du prĂ©sentiel ("les consultations en prĂ©sentiel sont susceptibles d’ĂȘtre annulĂ©es par les patients eux-mĂȘmes, auquel cas il pourra leur ĂȘtre proposĂ©e une prise en charge Ă  distance")
  • d’assurer l’accĂšs Ă  un professionnel mĂ©dical pour les patients ĂągĂ©s et isolĂ©s, en organisant l’accompagnement Ă  la tĂ©lĂ©consultation par les professionnels auxiliaires mĂ©dicaux (infirmiers rĂ©munĂ©rĂ©s pour cet accompagnement) lors de leurs visites Ă  domicile
  • de prendre en charge les patients susceptibles d’ĂȘtre atteints de Covid-19.

Cette prise en charge est accompagnĂ©e de plusieurs recommandations: pour les mĂ©decins, il s'agit de proposer une tĂ©lĂ©consultation mĂ©dicale pour les patients prĂ©sentant les signes "d’une infection respiratoire", pour les patients atteints de Covid-19 et "de s’intĂ©grer dans une organisation de tĂ©lĂ©surveillance des patients Covid-19 lorsqu’elle existe".

Pour les infirmiers, la note encourage le recours au télésuivi "destiné spécifiquement à la prise en charge des patients atteints de Covid 19, sur prescription médicale".

Le ministÚre a, par ailleurs, listé les professionnels et actes concernés par la télésanté.

"Les organisations de télésanté concernent les professionnels médicaux (médecins, sages-femmes et chirurgiens-dentistes), les diététiciens, ergothérapeutes, masseurs-kinésithérapeutes, orthophonistes, orthoptistes, pédicures-podologues, psychomotriciens et les pharmaciens, autorisés à exercer à distance, ainsi que les infirmiers autorisés à réaliser un suivi à distance (télésuivi). Pour rappel, les psychologues ne sont pas régis par les textes sur le télésoin mais peuvent décider de réaliser leurs activités à distance", a-t-il ainsi détaillé.

"Les actes de tĂ©lĂ©mĂ©decine et les activitĂ©s de tĂ©lĂ©soin sont autorisĂ©s et encouragĂ©s et peuvent ĂȘtre pris en charge par l’assurance maladie selon des conditions de droit et dĂ©rogatoires en pĂ©riode d’épidĂ©mie. L’ensemble des possibilitĂ©s et dĂ©rogations est recensĂ© dans le tableau rĂ©capitulatif rĂ©guliĂšrement mis Ă  jour disponible sur le site du ministĂšre des solidaritĂ©s et de la santĂ©."

"La HAS a Ă©ditĂ© des recommandations applicables aux prises en charge en tĂ©lĂ©consultation et en tĂ©lĂ©-expertise ainsi que des rĂ©ponses rapides spĂ©cifiques Ă  la prise en charge Ă  distance dans le cadre de l’épidĂ©mie de Covid", a Ă©galement soulignĂ© le ministĂšre, rappelant aussi qu'en raison "de la rĂ©activation de l’état d’urgence sanitaire Ă  compter du 17 octobre 2020 sur tout le territoire", le gouvernement a autorisĂ© la prise en charge des tĂ©lĂ©consultations par tĂ©lĂ©phone.

Des outils référencés, à disposition

Concernant les Ă©quipements Ă  privilĂ©gier pour la rĂ©alisation d'actes de tĂ©lĂ©santĂ©, le ministĂšre fait savoir: "Si vous ne disposez pas dĂ©jĂ  d’un outil de tĂ©lĂ©santĂ©, des outils numĂ©riques de tĂ©lĂ©santĂ© sont rĂ©fĂ©rencĂ©s par le ministĂšre sur son site et affichent leurs fonctionnalitĂ©s, et leur conformitĂ© aux recommandations de sĂ©curitĂ©".

Ce recensement est Ă©tabli Ă  partir d’une autodĂ©claration par les Ă©diteurs de solutions, rappelle-t-on.

"Il importe d’informer et d’accompagner les patients dans l’usage de la tĂ©lĂ©santĂ©. A cette fin, des outils de la campagne d’information grand public, intitulĂ©e Pour ma santĂ©, je dis oui au numĂ©rique' sont accessibles", a Ă©galement signalĂ© le ministĂšre.

Encourager le développement de la télé-expertise pour les patients Covid-19
Le 13 novembre, le ministÚre des solidarités et de la santé a publié des recommandations d'organisation des soins visant à réduire l'embolisation des hÎpitaux du fait de l'épidémie de Covid-19, avec une série de fiches thématiques, dont l'une est consacrée à la télé-expertise.
Dans sa fiche n°7, il a ainsi encouragĂ© le recours et le renforcement de la tĂ©lĂ©-expertise pour Ă©viter les hospitalisations pour les patients dont l’état de santĂ© ne le justifie pas.
Le ministÚre a repéré "cinq champs d'expertise à développer dans le cadre du rebond épidémique" en télé-expertise pour: la pneumologie, les maladies infectieuses et tropicales, la gériatrie, les soins palliatifs et la médecine physique et réadaptation.
Il a aussi appelĂ© les organisations territoriales "Ă  mettre en place pour assurer le dĂ©veloppement de ces dispositifs de tĂ©lĂ©santĂ©" et en premier lieu, les agences rĂ©gionales de santĂ© (ARS), invitĂ©es Ă  effectuer "le recensement sur son territoire des dispositifs de recours Ă  des avis d’experts opĂ©rationnels" et Ă  privilĂ©gier les dispositifs "dĂ©jĂ  actifs".
Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Covid-19: un arrĂȘtĂ© autorise le recours au tĂ©lĂ©soin pour les kinĂ©sithĂ©rapeutes

PARIS (TICsantĂ©) - Un arrĂȘtĂ© publiĂ© au Journal officiel le 18 avril autorise le recours au tĂ©lĂ©soin par vidĂ©otransmission pour les kinĂ©sithĂ©rapeutes.

0 719

Politique

Coronavirus: un arrĂȘtĂ© prĂ©cise les dispositions relatives Ă  la tĂ©lĂ©santĂ©

PARIS (TICsantĂ©) - Un arrĂȘtĂ© publiĂ© le 24 mars au Journal officiel rappelle les dispositions relatives Ă  la tĂ©lĂ©santĂ© dans le cadre exceptionnel de lutte contre l'Ă©pidĂ©mie de Covid-19 et vient notamment prĂ©ciser la valorisation des actes de tĂ©lĂ©consultation rĂ©alisĂ©s par les sages-femmes libĂ©rales et assouplir les conditions de tĂ©lĂ©surveillance pour les patients insuffisants cardiaques.

0 940

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (1)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 1 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • SantExpo Live (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021