https://vieviewer.com/

Acteurs

Synapse Medicine lève 7 millions d'euros pour déployer sa plateforme de prévention des risques médicamenteux

0 370

BORDEAUX (TICsanté) - Spécialisée dans l’intelligence artificielle (IA) et la bio-informatique, la start-up bordelaise Synapse Medicine a annoncé le 6 juillet avoir bouclé une levée de fonds de 7 millions d’euros destinée à "poursuivre le déploiement de sa plateforme de prévention des risques médicamenteux".

La levée de fonds a été menée par la MACSF, avec le soutien de XAnge, BNP Paribas Développement, Bpifrance, la région Nouvelle-Aquitaine et de Nicolas Dessaigne (cofondateur d’Algolia).

En mars 2019, la jeune pousse avait levé 2,5 millions d’euros auprès du fonds d’investissement européen XAnge, de BNP Paribas Développement, du fonds d'amorçage de Xavier Niel Kima Ventures, de Bpifrance et de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Créée en juin 2017 par Clément Goehrs, médecin et diplômé en bio-informatique et Louis Létinier, médecin et data scientist, Synapse Medicine a développé une plateforme pour répondre à "un besoin formulé par les médecins" et résoudre la problématique des erreurs de prescriptions médicamenteuses, a expliqué à TICsanté le Dr Goehrs.

"Car la polémique récente autour de l'hydroxychloroquine l’a rappelé, s’il en était besoin: le bon usage du médicament reste un sujet complexe. C’est également un enjeu de santé publique, le mésusage des médicaments étant responsable de plus de 130.000 hospitalisations et 30.000 décès par an en France. C’est l’équivalent de l’épidémie de Covid-19 chaque année en termes de décès et d’hospitalisations", a-t-il souligné.

Pour rappel, au début de l'épidémie de coronavirus, le réseau national des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV), le département de pharmacologie du CHU de Bordeaux et la start-up Synapse s'étaient alliés pour réaliser le site web grand public covid19-medicaments.com, permettant aux patients d’obtenir une réponse sur les risques relatifs à l’auto-médication en cas de symptômes de Covid-19.

Le site "a permis d’aider plus de 800.000 patients en 6 semaines", a fait savoir la start-up bordelaise. "Nous espérons que ce site ne servira bientôt à rien mais nous allons le maintenir pour être prêts en cas de deuxième vague de Covid-19 ou d'un nouvel événement sanitaire majeur", a confié Clément Goehrs.

Cap sur l'international

La levée de fonds annoncée le 6 juillet a, en réalité, été bouclée dès février dernier mais les dirigeants de Synapse Medicine n'ont pas jugé "décent de l'annoncer en pleine pandémie".

"Durant l'année 2019, nous avons travaillé à générer de la confiance, notamment avec le premier millier de professionnels de santé qui collaborent avec nous", a expliqué le Dr Goehrs.

"Aujourd'hui, il y a une véritable nécessité d'accélérer et de nous déployer, essentiellement pour deux raisons: nous travaillons avec l'essentiel des sociétés de télémédecine (Hellocare, MesDocteurs, MédecinDirect…) pour leur fournir un volet d'aide à la prescription et nous souhaitons, par ailleurs, nous déployer à l'international (Etats-Unis et Japon)", a-t-il poursuivi.

Collaborant également avec plusieurs hôpitaux français, la start-up entend renforcer sa présence dans les établissements de santé.

En 2019, Synapse Medicine a notamment remporté l’appel à projet national du "Programme de recherche sur la performance du système de soins" (Preps) en collaboration avec l’Hôpital européen Georges Pompidou (HEGP, AP-HP), le CHU de Rennes, le CHU de Bordeaux et l’Inserm.

"Nous travaillons de manière très active avec le CHU de Bordeaux, nous menons quatre études cliniques qui sont en cours ou publiées. Aujourd'hui nous sommes en train de discuter pour mettre en place des partenariats avec le 'Top 30' des CHU de France et plusieurs très gros CH, nous discutons également avec les centres de lutte contre le cancer (CLCC)", a indiqué à TICsanté le Dr Goehrs.

La start-up qui compte actuellement "une trentaine" de salariés devrait également recruter une dizaine de personnes "avant la fin de l'année".

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

En bref

Jeunes médecins s'allie à Synapse Medicine pour proposer leur plateforme d'IA destinée au bon usage du médicament

La start-up Synapse Medicine, qui développe une plateforme d'intelligence artificielle (IA) pour l'aide à la prescription, et Jeunes médecins, ont noué un partenariat pour "accompagner les médecins de toute spécialité dans leur activité de prescription", ont annoncé les deux parties dans un communiqué diffusé le 3 décembre.

0 583

Acteurs

Ehpad et services à domicile: pour un "pack technologique" financé par l'assurance maladie

PARIS (TICsanté) - Dans un rapport sur les nouvelles technologies et le grand âge publié en juillet, le délégué général de la Société française de gériatrie et gérontologie (SFGG), Jean-Pierre Aquino, et le conseiller stratégique à la Fédération hospitalière de France (FHF), Marc Bourquin, préconisent de faire financer par l'assurance maladie un "pack technologique" pour tous les établissements et services de soins pour personnes âgées

0 1131

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
8 + 5 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • VPH 2020

    Du 24/08/2020 au 28/08/2020

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • JournĂ©e En avant la e-santĂ© 2020

    Le 22/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021

https://vph2020.sciencesconf.org