https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

E-santé

La communauté académique pharmaceutique crée un consortium en faveur de l'IA

0 1017

PARIS (TICsanté) - La communauté académique pharmaceutique se mobilise en faveur des solutions d'intelligence artificielle (IA) en créant un consortium pour encadrer la production et l'utilisation d'algorithmes pharmaceutiques utilisés par les acteurs de l'e-santé, a indiqué le président du Centre national hospitalier d’information sur le médicament (CNHIM) le 17 février à APMnews.

L’avènement de solutions informatiques d’aide à la décision touchant entre autres aux domaines du diagnostic, de la prescription, de l’analyse pharmaceutique, devient incontournable pour une pratique clinique efficiente, sous réserve qu’elles soient validées.

Ces nouveaux concepts, développés par des sociétés informatiques, des start-up et les laboratoires de recherche en informatique qui ont pour objectifs de simplifier, sécuriser, améliorer les performances de la production de soin, et en particulier le circuit du médicament, sont en nette accélération.

En réponse à l’émergence de ces acteurs et du besoin d’expertise pharmaceutique exprimé par ces derniers pour valider les règles embarquées dans leurs solutions, la communauté académique pharmaceutique (sociétés savantes et collège universitaire de pharmacie clinique) "se mobilise et se structure pour garantir la pertinence de l’élaboration des algorithmes de décision sur lesquels s’appuient les techniques d’intelligence artificielle (IA)", a exposé à APMnews (site du groupe APM International dont fait partie TICsanté) Xavier Dode, président du CNHIM.

Ces algorithmes servent à retranscrire les règles métiers dans les solutions informatiques des sociétés développant ces applications embarquant l’IA.

"Adapter et améliorer les pratiques professionnelles" grâce à l'IA

A l'occasion du congrès de la Société française de pharmacie clinique (SFPC) à Marseille début février, son président, le Pr Stéphane Honoré, le président du CNHIM, le Dr Xavier Dode, le président de l’Association nationale des enseignants de pharmacie clinique (ANEPC), le Pr Pierrick Bedouch, en lien avec le Pr Catherine Rioufol, présidente nouvellement élue de la Société française de pharmacie oncologique (SFPO), ont annoncé la création d’un consortium visant à produire un corpus de règles métier pouvant être retranscrites en algorithme à destination des acteurs de l'e-santé.

"Le consortium a pour objectif de fournir un corpus de règles/algorithmes à partir desquels sont et seront construites les fonctionnalités embarquées dans les solutions informatiques des éditeurs. Ce corpus garantira la qualité et la reproductibilité d’un acteur à l’autre des règles sur lesquelles s’appuient ces éditeurs", précisent-ils.

L’objectif attendu est d’accompagner l'adaptation et l’amélioration des pratiques professionnelles initialement pharmaceutiques puis interprofessionnelles.

Jusqu'à présent, les équipes de pharmaciens hospitaliers qui travaillent sur l'utilisation de l'IA au service de la pharmacie clinique pour sécuriser la prise en charge médicamenteuse et les sociétés impliquées devaient "défricher" en construisant leurs propres règles et les algorithmes associés. Pour ne pas tout refaire, certains les partagent mais ces acteurs étaient en attente d'un accompagnement national.

Edith Dufay, pharmacienne du centre hospitalier (CH) de Lunéville (Meurthe-et-Moselle) qui expérimente le logiciel Pharmaclass de Keenturtle, avait exprimé son souhait que les sociétés savantes comme la SFPC portent une base nationale d'algorithmes, rappelle-t-on.

Sylvie Lapostolle

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Le CHU de Rennes s'allie à Incepto afin d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale"

RENNES (TICsanté) - Le CHU de Rennes a annoncé le 23 octobre avoir noué un partenariat avec la start-up Incepto, spécialisée en intelligence artificielle (IA) appliquée à la radiologie, en vue d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale".

0 878

E-santé

TrauMatrix: quand l'IA se met au service des patients gravement traumatisés (AP-HP)

PARIS (TICsanté) - L’association Traumabase, l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), le CNRS, l’École des hautes études en sciences sociales, l’École polytechnique et la société Capgemini Invent ont annoncé le 25 octobre le lancement du projet TrauMatrix visant à développer "des outils d'IA d'aide à la décision pour la gestion des patients atteints de traumatismes graves".

0 746

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
5 + 5 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • HDI Day

    Le 18/11/2020

  • SantExpo Live (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 15/12/2020 au 17/12/2020

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021