https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniereticsanteseptembresite&utm_term=&utm_content=

E-santé

Le Fonds FHF se penche sur les impacts de l'IA sur les métiers de la santé

0 1438

PARIS (TICsanté) - Le fonds "Recherche & Innovation" de la Fédération hospitalière de France (FHF) a lancé le 11 février deux études dont l'une porte spécifiquement sur "les impacts de l'intelligence artificielle (IA) sur les métiers de la santé", a détaillé Enguerrand Habran, directeur du fonds.

"Le fonds FHF développe une vision du système de santé à moyen et à long termes dans le but de guider les décisions et les actions. L'avenir du système de santé s'invente de manière collaborative et collective et nous nous sommes entourés de partenaires institutionnels, industriels et de l'ensemble de la communauté hospitalière et médico-sociale pour réaliser ces deux études", a expliqué le 11 février lors d'une rencontre avec la presse, Zaynab Riet, déléguée générale de la FHF.

"L'IA et plus globalement les technologies numériques bouleversent de plus en plus le secteur de la santé. Pour accompagner au mieux cette transformation complexe, il faut avoir la capacité de la comprendre et d'anticiper ses effets positifs, comme négatifs", a déclaré la FHF dans son dossier de presse.

Pour répondre à ce défi, le fonds FHF a lancé le 11 février une "étude globale, scientifique et pluridisciplinaire sur les différentes tâches exercées par plus de 200 métiers du secteur de la santé", a expliqué Enguerrand Habran.

L'objectif de cette étude est d'apporter un ensemble de référentiels et d'outils pour piloter la transformation des métiers et des formations du secteur de la santé, afin d'accompagner au mieux les établissements de santé dans leur évolution digitale et organisationnelle.

Pour cela, le fonds s'est entouré de trois partenaires institutionnels et industriels: le groupe mutualiste MGEN (groupe Vyv), la banque coopérative de la fonction publique Casden et la start-up spécialisée dans l'IA en santé, Synapse Medicine.

L'étude va recenser les différents métiers de la santé et collecter les tâches associées dans les référentiels métiers existants. Avec l'aide d'experts, le fonds va également procéder au recueil des différentes tâches qui ne sont pas encore référencées.

Ce recensement complet permettra d'abord aux auteurs de l'étude de "caractériser" les différentes tâches des métiers de la santé, via une plateforme réservée (www.iaetmetiersdelasante.fr) et d'élaborer ainsi un guide technologique à l'état de l'art et anticipant des évolutions technologiques dans un temps prospectif de "3 à 7 ans".

"Ce sont 1,2 million de personnes qui peuvent être potentiellement sondées, nous allons analyser plus de 241 métiers de la santé et plus de 3.000 tâches. Concrètement, il y a 30 à 40 questions par tâche et le temps nécessaire pour caractériser une tâche est de 10 à 15 minutes", a précisé Enguerrand Habran.

Cette première étape de la caractérisation doit aboutir à la modélisation des impacts des différentes technologies numériques sur chaque tâche de chaque métier.

Pour parvenir à cette modélisation, les auteurs vont s'appuyer sur six axes d'analyse: la typologie de la tâche; l'interdépendance de la tâche; les données et les connaissances manipulées; "l'acceptance" des individus; les risques et les responsabilités; et le ratio "qualité/sécurité/temps/coût".

La modélisation doit alors permettre l'ordonnancement des tâches et métiers les plus impactés par le développement des nouvelles technologies et à partir de réflexions pluridisciplinaires menées sur l'impact de ces transformations numériques, des référentiels et outils de pilotage doivent être élaborés.

Une étude "illimitée" dans le temps

Cette étude a, en réalité, été initiée dès janvier 2018, avec la construction de son modèle d'analyse "mais il a fallu deux ans de préparation pour la travailler et la lancer", a souligné le directeur du fonds FHF.

Officiellement lancée le 11 février, la présentation du guide technologique est annoncée pour le 27 mai à l'occasion du salon SantExpo et la présentation des impacts de l'IA sur un premier métier de la santé sera réalisée en septembre 2020, lors des universités d'été de la FHF. D'autres métiers seront présentés "à partir de décembre 2020", a indiqué la FHF sans donner plus de détails.

"Il est important de souligner que cette étude est un observatoire, elle n'est donc pas limitée dans le temps car les évolutions et les nouvelles technologies vont continuer à transformer les métiers de la santé", a relevé Enguerrand Habran.

Une deuxième étude, intitulée "Parcours de santé, le souhait des usagers" a également été présentée ce 11 février par le fonds de dotation de la FHF.

Elle doit permettre de se pencher sur "l’évolution démographique, la chronicisation des maladies, les nouvelles pratiques médicales et la transformation du patient institutionnalisé en usager autonome", a détaillé Enguerrand Habran.

L'enquête, qui sera officiellement lancée le 2 mars via la mise en place d'un questionnaire de caractérisation, portera sur les profils des usagers du système de santé, leurs attentes et leurs parcours de santé respectifs.

Les participants disposeront d'un site web spécifique: lesouhaitdesusagers.fr pour cette étude menée en partenariat avec l'Ecole du design de Nantes, le groupe La Poste et la société Happytal.

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Admissions et durées de séjour: un outil d'aide à la décision testé au GHT Novo (Val-d'Oise)

PARIS (TICsanté) - Un outil d'aide à la décision pour la pertinence des admissions et des durées de séjour, développé par la start-up So-log et intégré au dossier patient informatisé (DPI), sera testé dans plusieurs services du groupement hospitalier de territoire (GHT) Nord Ouest Vexin Val-d'Oise (Novo) à partir de 2020, a indiqué à APMnews (site d'information du groupe APM International dont fait partie TICsanté), Edouard Devaud, cofondateur de la start-up et président de la commission médicale d'établissement (CME) de l'hôpital de Pontoise.

0 483

Politique

La DGOS souligne "plusieurs défis importants" du programme e-Parcours

VALENCIENNES (Nord) (TICsanté) - Marie-Gabrielle Rietsch, chargée de mission e-Parcours à la direction générale de l'offre de soins (DGOS), a exposé le 4 octobre les défis auxquels ce programme fait face pour se développer, inclure les aidants, ou encore s'harmoniser avec le dossier médical partagé.

0 686
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
7 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://esante.pharmagest.com/blog/pharmagest-diatelic-organise-son-symposium-au-congres-sfndt-le-8-octobre/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • JournĂ©e En avant la e-santĂ© 2020

    Le 22/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021