https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

Docteur Panda: une messagerie instantanée pour connecter les professionnels de santé

0 164

PARIS, 4 avril 2018 (TICsanté) - Depuis novembre 2017, la start-up Pandalab commercialise une messagerie instantanée sécurisée baptisée "Docteur Panda", qui permet aux professionnels de santé d'échanger des messages, comptes rendus médicaux et autres fichiers patients en clin d'oeil pour "simplifier la vie des soignants", a expliqué à TICsanté son président et co-fondateur Aurélien Lambert.

Aurélien Lambert, 34 ans, déplorait dans son quotidien de médecin oncologue de ne pas pouvoir "échanger facilement et de manière sécurisée" avec d'autres soignants de façon instantanée, "un peu comme Messenger et WhatsApp".

C'est ainsi que le médecin, "qui code un peu", a créé la start-up Pandalab en novembre 2016 avec Romain Poirson, ingénieur informaticien. Ensemble, les deux amis éditent ainsi la messagerie Docteur Panda.

Panda, comme le surnom d'Aurélien Lambert, un sobriquet qui leur paraissait plus "original" qu'un "énième jeu de mots".

Un an plus tard, en novembre 2017, la messagerie Docteur Panda est commercialisée. Elle compte aujourd'hui plus de 500 utilisateurs actifs à travers la France. "Nous visons les 5.000 utilisateurs d'ici la fin de l'année", a-t-il ajouté.

Téléchargeable gratuitement sur Google Play (Android) et l'AppStore (iOS Apple), l'application est disponible depuis un smartphone, une tablette ou un PC.

La messagerie s'adresse à l'ensemble du corps médical: médecins, radiologues, infirmiers ou encore secrétaires médicales, afin qu'ils puissent "discuter entre eux et échanger des fichiers en toute sécurité et en interne."

Parmi les clients de Pandalab, il y a l'Institut de cancérologie de Lorraine (ICL) où exerce Aurélien Lambert, la polyclinique de Gentilly à Nancy, le centre chirurgical Marie-Lannelongue au Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine) et plusieurs prestataires de santé comme Elivie ou Asten Santé.

Agréée données de santé, la messagerie est hébergée chez le roubaisien OVH Healthcare.

Outre les échanges de messages, Docteur Panda propose la création d'ordonnances, la lecture des radiographies "directement depuis l'interface" et la prescription de médicaments grâce à un module de posologie intégré.

"L'idée est que nous permettions une communication en interne pour faciliter les réseaux, mais nous souhaitons aussi être un relais ville-hôpital et permettre les échanges entre professionnels qui ne sont pas forcément dans les mêmes bureaux, la même équipe ou la même ville."

Un système d'abonnement par "pack de licences"

Pour utiliser Docteur Panda, il faut compter 450 euros nets par mois pour un pack de 30 licences (donc pour 30 utilisateurs d'un même service ou hôpital, clinique...).

Les deux amis qui ont d'abord fait tourner leur start-up grâce à des fonds propres viennent de finaliser "une belle levée de fonds" -dont ils ne peuvent pas encore révéler le montant- auprès du fonds Senseii Ventures.

La start-up qui compte aujourd'hui cinq salariés (médecins, ingénieurs et juristes) espère encore développer de nouvelles fonctionnalités, y ajouter "un peu d'intelligence artificielle" et "d'ici le deuxième trimestre 2018", partir à la conquête de l'international et proposer ses services "aux pays limitrophes".

Actuellement, la start-up travaille à l'intégration de bots (robots capables de répondre à des demandes précises) afin d'aider les médecins et infirmiers à obtenir rapidement des informations sur les protocoles de recherche. "Un OK Google de la recherche médicale", a expliqué Aurélien Lambert.

Le 9 février dernier, la start-up s'est vue décerner le Trophée de l'application destinée aux professionnels de santé" pour la cinquième édition des Trophées de la santé mobile organisée par la société dmd Santé (voir dépêche du 12 février 2018).

Finaliste du concours " 10.000 startups pour changer le monde" organisé par La Tribune, Pandalab espère -cette fois encore- décrocher la victoire. Réponse le 9 avril 2018.

wz/vl/

La Rédaction
redaction@ticsante.com

https://aznetwork.eu/nos-offres/

Systèmes d'information

Pharmacies à usage intérieur: une étude pointe les problèmes rencontrés avec les systèmes d'information hospitaliers

PARIS, 27 août 2018 (TICsanté) - Bugs informatiques, difficultés de paramétrage du logiciel ou de mise à jour des bases de données, les pharmaciens des établissements de santé rencontrent de multiples problèmes liés aux systèmes d'information hospitaliers (SIH), montre une étude publiée dans l'édition de septembre 2018 des Annales pharmaceutiques françaises.

1 244

Systèmes d'information

Le dossier résident informatisé: une clé "sous-utilisée" en Ehpad

Dans sa thèse professionnelle, l'expert en systèmes d'information Jean-Christophe Quideau constate que l'usage du dossier résident informatisé, pourtant véritable outil de pilotage, est peu optimisé dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, du fait d'un manque de moyens financiers, humains et techniques, mais aussi d'une culture informatique encore trop peu répandue dans le médico-social.

0 258

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 6 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
https://www.evolucare.com/articles/salon-sfar2019-palais_des_congres.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=sfar2019

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Sommet European AI for Health

    Le 05/09/2019

  • 7èmes Rencontres du progrès médical

    Le 10/09/2019

  • Université des déserts médicaux et numériques

    Du 20/09/2019 au 21/09/2019

  • Catel Paris 2019

    Le 03/10/2019

  • 5ème Colloque cybersécurité en santé

    Le 03/10/2019

  • FASN Hôpital du futur

    Le 03/10/2019

  • 2ème SOPHI.A Summit

    Du 20/11/2019 au 22/11/2019