https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

E-santé

Télésurveillance: les industriels appellent à "dépasser le stade des expérimentations"

0 457

PARIS, 22 dĂ©cembre 2016 (TICsantĂ©) - L'Alliance eHealth France qui regroupe les entreprises du numĂ©rique et de la santĂ© s'est fĂ©licitĂ©e le 19 dĂ©cembre de la publication au Journal officiel de l'arrĂȘtĂ© fixant le cahier des charges des expĂ©rimentations de tĂ©lĂ©surveillance, tout en rĂ©itĂ©rant son appel Ă  "dĂ©passer le stade des expĂ©rimentations" en matiĂšre de tĂ©lĂ©mĂ©decine.

Un arrĂȘtĂ© publiĂ© le 15 dĂ©cembre au Journal officiel a prĂ©cisĂ© le cahier des charges des expĂ©rimentations de tĂ©lĂ©surveillance pour trois pathologies, l'insuffisance cardiaque, l'insuffisance respiratoire et l'insuffisance rĂ©nale, rappelle-t-on (voir dĂ©pĂȘche du 19 dĂ©cembre).

Selon cet arrĂȘtĂ©, les actes de tĂ©lĂ©surveillance sont rĂ©munĂ©rĂ©s sous la forme d'un forfait semestriel pour les professionnels de santĂ© qui les effectuent, pour ceux qui assurent l'accompagnement thĂ©rapeutique du patient et pour les fournisseurs de la solution de la tĂ©lĂ©surveillance et des prestations associĂ©es.

A ce forfait s'ajoute une prime conditionnée à l'atteinte d'objectifs de santé publique, comme la réduction de 20% des hospitalisations en ce qui concerne l'insuffisance cardiaque.

Cette publication au Journal officiel constitue "une étape importante", a salué l'Alliance eHealth France dans un communiqué de presse, rappelant que ces cahiers des charges étaient attendus "depuis 2014" et qu'ils représentent "une brique essentielle au déploiement de la télémédecine".

"Nous espérons que les pouvoirs publics nationaux et les agences régionales de santé veilleront au bon déploiement de ce dispositif dans les territoires, afin que la télémédecine soit intégrée par un nombre croissant de professionnels de santé et qu'elle puisse ainsi bénéficier à davantage de patients", a relevé Pierre Leurent, coordinateur général et porte-parole de l'Alliance eHealth France, cité dans le communiqué.

Le groupement d'organisations professionnelles fait Ă©tat d'un "effort Ă  poursuivre". Il renvoie Ă  son appel Ă  "passer Ă  la vitesse supĂ©rieure" formulĂ© aprĂšs la prĂ©sentation de la stratĂ©gie nationale "e-santĂ© 2020" par la ministre des affaires sociales et de la santĂ©, Marisol Touraine (voir dĂ©pĂȘche du 29 juillet 2016).

"Nous avons désormais besoin de dépasser rapidement le stade des expérimentations et de doter la télémédecine d'un cadre financier et organisationnel pérenne, ce qui passe notamment par la clarification du cadre d'évaluation nécessaire pour les solutions industrielles déployées, afin de faire de la France un des leaders mondiaux dans ce domaine", a souligné Pierre Leurent.

CrĂ©Ă©e en octobre 2015, l'Alliance eHealth France regroupe la FĂ©dĂ©ration des Ă©diteurs d'informatique mĂ©dicale et paramĂ©dicale ambulatoire (Feima), Les entreprises du mĂ©dicament (Leem), Les entreprises des systĂšmes d'information sanitaires et sociaux (Lessis), le Syndicat national de l'industrie des technologies mĂ©dicales (Snitem) et le Syndicat professionnel des entreprises de services du numĂ©rique, des Ă©diteurs de logiciels et des sociĂ©tĂ©s de conseil en technologies (Syntec NumĂ©rique) (voir dĂ©pĂȘche du 15 octobre 2015).

rm/ab
.

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Politique

Coronavirus: un arrĂȘtĂ© prĂ©cise les dispositions relatives Ă  la tĂ©lĂ©santĂ©

PARIS (TICsantĂ©) - Un arrĂȘtĂ© publiĂ© le 24 mars au Journal officiel rappelle les dispositions relatives Ă  la tĂ©lĂ©santĂ© dans le cadre exceptionnel de lutte contre l'Ă©pidĂ©mie de Covid-19 et vient notamment prĂ©ciser la valorisation des actes de tĂ©lĂ©consultation rĂ©alisĂ©s par les sages-femmes libĂ©rales et assouplir les conditions de tĂ©lĂ©surveillance pour les patients insuffisants cardiaques.

0 990

E-santé

Moins d'un professionnel de santé sur dix a déjà fait une téléconsultation (sondage Odoxa)

PARIS (TICsanté) - Seuls 9% des professionnels de santé ont déjà fait une téléconsultation, selon un sondage Odoxa pour "Le Magazine de la santé" et l'Agence du numérique en santé (ANS, ex-Asip santé) publié le 27 janvier.

0 691
https://protect-eu.mimecast.com/s/EyzrC76REFVjOJ3H8HYlT?domain=app.livestorm.co

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://www.mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • WebconfĂ©rence "Les grandes tendances de la e-santĂ© en 2021"

    A partir du 26/01/2021

  • SantExpo Live (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021

https://www.interaction-healthcare.com/actualites/les-grandes-tendances-de-la-e-sante-en-2021/