https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://www.neobe-sante.fr/tic-sante/?utm_source=Page&utm_medium=Banniere_Image&utm_campaign=Tic_Sante

Systèmes d'information

L'ordre des médecins veut un accès simplifié aux systèmes d'information en santé

0 166

PARIS, 28 janvier 2016 (TICsanté) - Le Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom) recommande de "faciliter l'accès de la profession aux systèmes d'information des établissements" et propose de rendre obligatoire l'utilisation d'une messagerie sécurisée entre professionnels de santé dans un livre blanc "pour l'avenir de la santé" publié le 26 janvier.

Parmi les 10 propositions formulées dans ce livre blanc, le Cnom relève l'impératif de "simplifier" et d'"homogénéiser les logiciels métiers ainsi que les systèmes d'information des établissements".

Il recommande de "promouvoir une messagerie sécurisée unique et interopérable pour un meilleur partage de certaines informations entre professionnels de santé et une meilleure accessibilité des usagers à certaines informations".

Cette messagerie unique pourrait dès lors être rendue obligatoire pour les médecins et les établissements de santé afin de partager rapidement les comptes rendus et résultats d'examens, propose le Cnom.

"Il faut rompre avec la complexité du système actuel, mêlant l'Agence des systèmes d'information en matière de santé, le dossier médical partagé et les messageries sécurisées, dont Apycript", détaille-t-il.

Le livre blanc du Cnom "pour l'avenir de la santé" rappelle également la nécessité de "favoriser l'accès à un très haut débit sécurisé de l'ensemble des professionnels de santé [...] pour permettre l'exercice des missions de service public".

L'objectif est de rendre au médecin du "temps médical" en le dégageant des tâches administratives jugées chronophages par la profession, notamment par la mise en place d'aides spécifiques (secrétariat mutualisé, télésecrétariat etc.) et l'accès à des outils performants et homogènes.

Ces aides et ces outils pourraient être gérés au sein d'un "bassin de proximité santé", échelon territorial unique de coordination des soins dont le Cnom propose la création.

Cet échelon intégrerait des structures d'exercice libéral, salarié, des structures hospitalières de proximité publiques ou privées et des consultants de premier et second recours.

Le livre blanc intègre la synthèse d'une cinquantaine de rencontres organisées avec les principaux acteurs impliqués dans le domaine médical. Il contient plusieurs verbatim de médecins et de représentants d'associations à propos de l'informatisation des métiers du secteur de la santé, et du partage d'informations entre professionnels.

Claude Leicher, président du syndicat des médecins généralistes MG France, considère ainsi que "le dossier professionnel du médecin, carrefour du recueil des données du patient, pourrait être la source dans laquelle les différents professionnels de santé pourraient venir puiser les données utiles avec l'autorisation du patient".

Le président de la Fédération des médecins de France (FMF), Jean-Paul Hamon, propose pour sa part d'attribuer un "forfait structure" aux professionnels de santé, pour "travailler avec un secrétariat et des outils informatiques communicants, afin d'assurer la coordination et la continuité des soins, quelle que soit la spécialité clinique".

Le Cnom recommande enfin de poursuivre le développement de la télémédecine, et renvoie sur ce point aux préconisations qu'il a déjà détaillées dans deux livres blancs publiés en septembre 2014 (voir dépêche du 17 septembre 2014) et en janvier 2015 (voir dépêche du 5 février 2015).

Livre blanc: "Pour l'avenir de la santé: de la grande consultation aux propositions"

rm/ab

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://4axes.fr/?xtor=SEC-200

Politique

Le Cnom alerte sur un risque de "rupture de solidarité" avec l'essor du numérique en santé

PARIS (TICsanté) - S'il permet une plus grande collaboration entre professionnels de santé, le numérique est aussi perçu comme "le plus grand danger en matière de rupture de solidarité", faisant craindre l'apparition de "coupe-file" dans le parcours de soins, a alerté Patrick Bouet, président du Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom), lors d'un débat public organisé le 12 février.

0 305

E-santé

Contre une "télémédecine administrée", le vice-président du Cnom appelle à "rentrer dans la pratique"

(Par Raphaël MOREAUX, au 11e congrès de la SFT)

PARIS, 14 décembre 2018 (TICsanté) - Le vice-président et délégué général au numérique du Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom), Jacques Lucas, a mis en garde le 6 décembre contre une "télémédecine administrée" et appelé les pouvoirs publics et les professionnels à "ne pas produire du texte" mais à "rentrer dans la pratique".

0 419

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 1 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
http://www.corwin.eu/actualite/rencontresfhp2019.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=fhp2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Révolution Pharmatech

    Le 09/12/2019

  • Consumer Electronics Show (CES) 2020

    Du 07/01/2020 au 10/01/2020

  • Tour de France du numérique en santé en Nouvelle-Aquitaine

    Le 16/01/2020

  • Hacking Health Camp 2020

    Du 20/03/2020 au 22/03/2020

  • 8e congrès de l'Apssis

    Du 31/03/2020 au 02/04/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 12/05/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 26/05/2020 au 28/05/2020