https://inovelan.fr/santnetbox/

E-santé

Hypertension: Hy-Result, logiciel d'aide à l'interprétation des auto-mesures, voit son efficacité prouvée

0 44

PARIS, 14 janvier 2016 (TICsanté) - L'unité d'hypertension artérielle de l'hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP) a développé Hy-Result, un algorithme d'auto-interprétation des résultats de mesure de tension artérielle, dont les résultats sont parus dans une étude publiée en novembre par la revue Blood Pressure Monitoring.

L'équipe d'hypertension artérielle de l'HEGP travaille sur l'auto-mesure de la tension artérielle depuis "plusieurs dizaines d'années", rappelle dans cette étude le Dr Nicolas Postel-Vinay. On lui doit notamment le site d'éducation thérapeutique www.automesure.com, lancé en 1999.

L'unité travaille aujourd'hui sur "ce que l'on peut faire avec les nouvelles technologies", ajoute-t-il. L'arrivée d'internet offre en effet aux patients la capacité de mieux comprendre leurs résultats d'auto-mesure. "Toutes les recommandations disent que c'est le médecin qui prend les décisions suite aux mesures, mais il est utile que les patients puissent lire leurs résultats", souligne-t-il.

C'est l'objectif du logiciel Hy-Result, qui se base sur une série de mesures (au minimum 18, idéalement sur cinq jours) pour calculer une hypertension moyenne. Ce calcul est interprété en fonction des seuls recommandés et du profil du patient (âge, sexe, diabète, consommation de tabac ou d'alcool, etc.) et classé en trois couleurs (vert, orange, rouge).

Si ce type de dispositif a déjà été développé, "mais ils font des mesures isolées, ce qui n'a aucun sens", indique le praticien de l'HEGP.

Il souligne que Hy-Result est le seul algorithme d'aide à l'auto-interprétation dont les résultats ont été publiés dans une revue scientifique.

L'étude publiée en novembre 2015 dans Blood Pressure Monitoring (éditions Wolters Kluwer Health) montre que la concordance entre les analyses du logiciel et celles des médecins experts atteint 95,4%. "Les 5% restants sont dus à des erreurs de saisie manuelle des médecins", indique le Dr Postel-Vinay. Il en conclut dans l'étude que "la classification de Hy-Result est au moins aussi juste que celle d'un praticien spécialiste".

Pour mener cette étude, les données de 195 patients suivis par l'unité d'hypertension artérielle de l'HEGP ont été intégrés à Hy-Result, et les résultats comparés. Chez les 58 patients non traités, la concordance entre les données de Hy-Result et la classification du physicien était de 87,9%. Elle était de 91,9% chez les patients traités. C'est à la suite de la correction d'erreurs identifiées dans l'algorithme pendant l'étude que ce taux a pu être amélioré pour atteindre 95,4%.

Disponible gratuitement sur les sites automesure.com et hy-result.com, le logiciel est déjà utilisé par plus de 10.000 patients, se félicite le Dr Postel-Vinay. Il insiste néanmoins sur le fait que la solution "ne délivre pas de diagnostics, car elle ne peut pas connaître toutes les caractéristiques du patient", comme un cancer ou une anémie. Il s'agit bien "d'une aide à l'interprétation" qui permet au patient de savoir s'il doit urgemment se rendre chez son spécialiste (classement rouge), s'il doit prendre rendez-vous dans les semaines suivantes (classement orange) ou si un rendez-vous n'est pas nécessaire (classement vert).

A l'HEGP, qui n'a pas vocation à suivre au long cours des patients sans problème particulier, les utilisateurs dont le classement est vert sont invités à se tourner vers leur médecin généraliste ou leur cardiologue plutôt que vers les spécialistes de l'hôpital.

Automated interpretation of home blood pressure assessment (Hy-Result software) versus physician's assessment: a validation study, Blood Pressure Monitoring, 4 novembre 2015

mb/nc

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

L'AP-HP vise "100.000 volontaires à terme" au sein de sa communauté en ligne de patients pour la recherche (ComPaRe)

PARIS, 10 octobre 2018 (TICsanté) - Créée en 2017 par l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), la communauté de patients pour la recherche (ComPaRe) permet à 7.256 patients volontaires de répondre à des questionnaires en ligne, sur une plateforme de l'AP-HP, pour leur permettre de "devenir des acteurs de la recherche", a expliqué le Pr Philippe Ravaud, directeur du centre d'épidémiologie clinique de l'Hôtel-Dieu et fondateur du projet ComPaRe.

0 121

E-santé

Cancer de l'ovaire: une étude démontre l'intérêt d'une application dans la gestion des effets secondaires

CAMBRIDGE (Massachusetts), 22 août 2018 (TICsanté) - Les 16 patientes atteintes d'un cancer de l'ovaire qui expérimentaient l'application eCO (eCediranib-Olaparib) depuis 4 semaines ont indiqué qu'elle les avait aidées à "se sentir plus impliquées dans leurs soins" et "mieux connectées" à leur équipe soignante, selon les résultats de l'étude publiés le 16 juillet par la revue américaine JCO Clinical Cancer Informatics.

0 139

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
1 + 2 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/
http://www.corwin.eu/logiciel-sante.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=fevrier2019

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Hacking Health Camp 2019

    Du 22/03/2019 au 24/03/2019

  • 7ème Congrès national de l'Apssis

    Du 02/04/2019 au 04/04/2019

  • Congrès Pro Digital Health

    Du 04/04/2019 au 05/04/2019

  • 2e Forum Derm@to Connecté

    Le 17/05/2019

  • Paris Healthcare Week 2019

    Du 21/05/2019 au 23/05/2019

  • 59èmes Journées d'études et de formation de l'IHF

    Du 05/06/2019 au 07/06/2019