https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

Silver Economie: le Syntec Numérique publie un livre blanc sur "la révolution du bien vieillir"

0 84

PARIS, 30 juin 2015 (TICsanté) - Le syndicat Syntec Numérique et le groupe Orange Healthcare ont présenté le 24 juin un livre blanc à Laurence Rossignol afin d'accélérer le déploiement des nouvelles technologies en lien avec le vieillissement de la population.

Le document, issu d'un travail collaboratif de 27 entrepreneurs et industriels, ambitionne de détailler "comment le numérique transforme l’action sociale et accélère le développement de la Silver économie".

Le livre blanc a été remis à la secrétaire d'Etat à la famille, aux personnes âgées, à l'autonomie et à l'enfance, par trois membres du groupe de travail "Silver économie" de Syntec Numérique, Sadik Filipovic (Ailancy), Nadia Frontigny (Orange Healthcare) et Isabelle Zablit (Clavesis et Wellfundr).

Sadik Filipovic a d'abord défini le champ de la "Silver économie" en quatre points:

  • seniors constituant un groupe hétérogène (actifs, fragiles et dépendants), auquel il convient de s'adresser différemment. Le risque de dépendance reste "faible" à environ "10%"
  • La prise en compte du souhait de 90% des gens de vieillir à domicile. "La Silver économie doit se développer autour du domicile et de son aménagement", a-t-il assuré
  • La problématique du financement. Sadik Filipovic a admis que le secteur public jouait son rôle, mais a pointé le manque de coordination avec les financements privés. A ce titre, il a exprimé son intérêt pour les futures actions des conférences départementales des financeurs prévues dans le projet de loi "vieillissement".
  • La nécessité de communiquer sur les produits sans stigmatiser les personnes âgées.

Laurence Rossignol a réagi en disant que, sur les financements, "le besoin de coordination" est réel, et que "les conférences des financeurs" vont y remédier en coordonnant "les politiques de prévention et leur diffusion équitable sur les territoires" ainsi que "le développement et l'accès aux aides techniques". Laurence Rossignol a également rappelé que, vu la longueur du "processus législatif", l'expérimentation avait déjà démarré avec 26 départements.

Nadia Frontigny a ensuite listé deux des quatre recommandations du groupe de travail de Syntec Numérique, qu'elle préside.

  • Relancer le comité de filière "Silver économie" chargé de structurer les acteurs [NDLR: le syndicat Syntec fait partie des 44 signataires du contrat de filière en décembre 2013, le comité ne s'étant pas réuni depuis].

Laurence Rossignol a réagi en disant "qu'il s'est passé plus de choses dans la filière que dans le comité de filière". Elle a admis des "tâtonnements" dans la mesure où "c'est très nouveau, contrairement aux autres filières, c'est ici le consommateur qui fait la filière", au lieu "du produit" et que cela nécessitait de "discuter du périmètre". Elle a néanmoins assuré qu'un "calendrier" serait mis en place d'ici au mois de juillet "avec des objectifs sur la rentrée".

  • Construire un plan national de modernisation de l'action sociale: les auteurs du livre blanc souhaitent "replacer la prévention à sa juste valeur en complément de l'offre de soins", selon Nadia Frontigny. Selon le document, "l’hôpital et l’Ehpad ne peuvent pas être l’unique solution à la perte d’autonomie. Or faute d’une organisation de la première ligne adaptée, c’est en général la solution la plus coûteuse qui est choisie, à savoir l’hospitalisation".

Pour la secrétaire d'Etat, "[ces] propositions sont dans l'esprit de ce sur quoi on travaille avec l'acte deux de la filière. [Cet acte deux] s'appuie sur l'action sociale puisqu'il réunit les différents partenaires". Concernant les aides techniques, elle a admis qu'un travail restait à faire sur la "labellisation" et que l'association France Silver Eco y travaillait. Laurence Rossignol a prévenu contre le risque de "silos", avec "les technologies d'un côté, la prévention et l'action sociale de l'autre".

Isabelle Zablit a présenté les deux dernières recommandations des auteurs du livre blanc.

  • Faire émerger de grands acteurs privés qui soient "de réels partenaires de la puissance publique", et "qui assurent la pérennité des actions menées", ce qui n'exclut pas les start-up.
  • Mettre en place un opérateur-pivot, qui ne soit "pas une structure en plus, mais un acteur opérationnel essentiel" chargé de "piloter les quatre grands domaines" (financement, usagers, partenaires industriels et puissance publique) et la prévention.

Elle a souligné qu'il peut simplement s'agir "d'un rôle confié à l'acteur le plus pertinent dans un territoire donné". L'opérateur serait complété "d'un observatoire des usages et des métiers". Selon Isabelle Zablit, "le numérique impliquant une transformation à partir des usages, cet opérateur détecterait à la fois les besoins de nouveaux métiers au service des seniors et des besoins de nouvelles formations pour les métiers existants".

Prochaine étape pour le Syntec Numérique, un nouveau livre blanc "enrichi" dès novembre en lien avec la Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne privés non lucratifs (Fehap). Il proposera "des pistes opérationnelles", a assuré Nadia Frontigny.

Le livre blanc "La révolution du bien vieillir"

cbe/vl/mb

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

L'interopérabilité des SI et la codification des données: "clés" du succès du DMP

PARIS, 27 décembre 2018 (TICsanté) - Près de deux mois après sa généralisation, le dossier médical partagé (DMP) est très scruté et pour garantir son succès, "la compatibilité des logiciels des professionnels, l'implication de tous acteurs ou encore l'articulation du DMP avec les autres projets numériques sont essentielles", a estimé Pierre Albertini, directeur général de la CPAM de Paris.

0 675

Systèmes d'information

Début en 2019 des tests pour le projet SI Parcours sur l'AVC

ISSY-LES-MOULINEAUX (Hauts-de-Seine), 20 décembre 2018 (TICsanté) - Les tests pour le projet "Système d'information (SI) Parcours" débuteront en 2019 avec la prise en charge de l'accident vasculaire cérébral (AVC) à la phase aiguë pour un déploiement dans les agences régionales de santé (ARS) en 2020 et une déclinaison à d'autres pathologies, a-t-on appris lors de la journée des filières AVC à Issy-les-Moulineaux.

0 696
https://www.apmjob.com/display-job/74556/?searchId=1567170277.2615&page=1

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 3 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
https://www.evolucare.com/articles/salon-sfar2019-palais_des_congres.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=sfar2019

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Université des déserts médicaux et numériques

    Du 20/09/2019 au 21/09/2019

  • Catel Paris 2019

    Le 03/10/2019

  • 5ème Colloque cybersécurité en santé

    Le 03/10/2019

  • FASN Hôpital du futur

    Le 03/10/2019

  • 2ème SOPHI.A Summit

    Du 20/11/2019 au 22/11/2019