https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/hexalis/
http://vieviewer.com/

E-santé

Autonomie: la commande publique doit être un pilier de la Silver Economy (Michèle Delaunay)

0 66

(Par Morgan Bourven, à la journée "36h chrono en Aquitaine pour Faire avancer la santé numérique")

BORDEAUX, 20 avril 2015 (TICsanté) - Les solutions numériques permettant de retarder l'entrée dans la dépendance existent déjà, mais manquent encore d'un modèle de financement, ont estimé plusieurs participants à l'étape bordelaise de l'initiative Faire avancer la santé numérique (FASN), qui s'est tenue jeudi.

Cet évènement, intitulé "36h chrono en Aquitaine", est la première étape en région de l'opération FASN, portée par le cabinet Care Insight, qui doit durer deux ans.

L'ex-ministre déléguée aux personnes âgées et à l'autonomie, Michèle Delaunay, est intervenue lors d'une session consacrée au vieillissement. "Le secteur de l'âge et de la santé entretiennent un flirt très poussé", a-t-elle lancé, avant de signaler l'impact du numérique sur ce couple. "Un âgé actif sur les réseaux sociaux ne vieillit jamais", a-t-elle estimé, citant une étude américaine qui avait montré qu'une "attitude active sur internet entraîne une stimulation cognitive qui retarde la démence".

Pour l'ancienne ministre, "le numérique est un élément de lien social, de présence dans la cité". Répondant à ceux qui craignent que "le numérique remplace l'humain", elle a répondu qu'au contraire, "il favorise l'humain" et qu'un senior qui voudrait voir plus souvent ses petits-enfants devrait parier "sur la tablette plutôt que le gâteau au chocolat".

Promotrice du concept de "Silver Economy" (l'économie au service des personnes âgées) en 2013, Michèle Delaunay a rappelé que le projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement contient des mesures "d'amélioration de l'accès aux aides techniques" visant à "faire entrer les services numériques dans les foyers modestes".

Jean-Pascal Piermé, directeur général de la Fondation Bagatelle (qui quittera ses fonctions officiellement en août) et représentant de la filière Silver Eco en Aquitaine, a rappelé que dans ce domaine, "la plupart des technologies existent". Il a salué la mesure du projet de loi de santé facilitant l'échange de données au sein d'une équipe de soins, "une énorme avancée". Aujourd'hui, "il ne manque que le modèle économique", a-t-il noté. Des "livings labs" aquitains testeront dans les mois à venir "différents modèles économiques", a-t-il indiqué.

Nicolas Brugère, médecin généraliste et adjoint au maire de Bordeaux en charge des seniors, de l'autonomie et de la santé, a lui aussi relevé "le coût" de ces nouvelles technologies, ainsi que leur déploiement "au quotidien".

Un échange a eu lieu avec la salle sur l'exemple des "télévisions interactives" (smart TV) comme éventuelle aide au maintien à domicile. Alors que Bruno Salgues, directeur d'études à l'Institut Mines Telecom, soulignait que "ces technologies existent déjà" et qu'un grand nombre de foyers possède une TV connecté, d'autres personnes du public ont rappelé que ces produits étaient dans les faits peu intuitifs et donc peu utilisés, "même par les trentenaires".

LA COMMANDE PUBLIQUE, PILIER DE LA FILIÈRE

Pour Michèle Delaunay, l'augmentation de la demande -liée notamment au vieillissement des baby-boomers, qui "arrivent en retraite avec une tablette sous le bras"- devrait faciliter le déploiement de la filière Silver Economy. Son développement repose sur "deux piliers", a-t-elle expliqué. Le premier est la commande publique, "en particulier pour les foyers les plus démunis". La filière "démarrera le jour où la commande publique sera organisée", a-t-elle assuré.

Le second pilier est "l'attractivité" des dispositifs mis sur le marché. "Il faut que les gens aient envie d'adopter la Silver Economy", comme ils adoptent les montres connectées. Ces dernières ont montré que les objets connectés "peuvent être tendance". L'objectif, selon elle, est qu'une personne âgée s'équipant de ces dispositifs ne soit pas "stigmatisée" mais simplement vue comme "quelqu'un qui a su anticiper et s'émanciper" des problématiques liées à l'avancée en âge.

mb/san/

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

"L'innovation dans le big data risque d'échapper aux CHU" (conférence des DG)

(Par Jean-Yves PAILLE, aux Assises hospitalo-universitaires)

POITIERS, 28 décembre 2018 (TICsanté) - L'innovation en santé reposant sur l'intelligence artificielle et le big data risque d'échapper aux CHU s'ils ne se positionnent pas sur le créneau, a prévenu mi-décembre Catherine Geindre, récemment élue présidente de la conférence des directeurs généraux de CHU.

0 652

E-santé

Médecins libéraux: publication des modalités de prise en charge de la télé-expertise et de certaines consultations complexes

PARIS, 26 décembre 2018 (TICsanté) - Une décision de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie (Uncam) permettant la valorisation des actes de télé-expertise et de certaines consultations complexes a été publiée le 19 décembre au Journal officiel.

0 563

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
6 + 9 =
https://www.universite-esante.com/
https://www.groupepsih.com/
https://www.evolucare.com/articles/CP_Axapa.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=axapa

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Congrès SFIL 2019

    Du 28/03/2019 au 29/03/2019

  • 7ème Congrès national de l'Apssis

    Du 02/04/2019 au 04/04/2019

  • Congrès Pro Digital Health

    Du 04/04/2019 au 05/04/2019

  • Catel Visio 2019

    Le 04/04/2019

  • Journée française de l'interopérabilité

    Le 10/04/2019

  • 2e Forum Derm@to Connecté

    Le 17/05/2019

  • Paris Healthcare Week 2019

    Du 21/05/2019 au 23/05/2019

  • 59èmes Journées d'études et de formation de l'IHF

    Du 05/06/2019 au 07/06/2019