https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://www.neobe-sante.fr/tic-sante/?utm_source=Page&utm_medium=Banniere_Image&utm_campaign=Tic_Sante

E-santé

E-santé: l'ARS Ile-de-France lance le projet Terris@nté et prépare un "GPS de la santé"

0 126

PARIS, 18 décembre 2014 (TICsanté) – L'agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France a dressé un panorama de ses actions en e-santé, notamment le projet Terris@nté, dont le dialogue compétitif sera lancé vendredi, et un futur service public d'information de santé, mercredi lors de sa sixième journée régionale de l'e-santé.

Par ses actions dans le domaine de la santé numérique, l'ARS veut répondre aux défis "économique", "épidémiologique", "démocratique", "territorial" et "social" auxquels fait face le système de santé, a souligné Claude Evin, directeur général de l'ARS, en ouverture de la journée.

La région Ile-de-France est particulièrement concernée par les inégalités territoriales et sociales, mais la télémédecine peut y apporter des réponses, a-t-il souligné.

A ce titre, Claude Evin s'est félicité de la présence de Terris@nté parmi les cinq projets retenus par Matignon dans le cadre de l'appel à projets Territoire de soins numérique, destiné à favoriser l'émergence de territoires à l'avant-garde en matière d'utilisation d'outils numériques dans le domaine de la santé (voir dépêche du 10 septembre).

Ce projet, centré sur un territoire de 370.000 habitants situé dans le Val-de-Marne et dans le XIIIème arrondissement de Paris, est "représentatif des enjeux sanitaires de la région" et sera un "levier pour amener à des modifications dans les modes de fonctionnement entre les différents acteurs", a déclaré Claude Evin.

Le projet Terris@nté doit favoriser les collaborations entre professionnels et organismes de santé et médico-sociaux et développer et moderniser la prévention, grâce au "déploiement massif" d'un bouquet de services numériques, rappelle-t-on (voir dépêche du 30 avril).

Doté d'un budget de 20 millions d'euros, le projet aura "un impact sur le développement industriel des outils" et donc des débouchés en termes d'emplois, a souligné Claude Evin.

A ce titre, 2 millions d'euros, soit 10% du budget du projet, seront consacrés à des appels à projets de partenariats d'innovation. "A cette somme s'ajouteront 2 millions d'euros abondés par le conseil régional, soit 4 millions d'euros au total", a annoncé Laurent Treluyer, directeur du pôle systèmes d'information à l'ARS Ile-de-France.

Le projet Terris@nté avait été choisi parmi huit candidatures d'acteurs franciliens, a-t-il indiqué.
Les services de Terris@nté seront déployés sur une "plateforme technique socle", qui devra permettre l'interfaçage des systèmes d'informations des acteurs du territoire et l'accès à des services de base (dossiers parcours, e-prescription, gestion des rendez-vous, etc.).
Un dialogue compétitif, dont l'appel à candidatures sera publié vendredi, sera mené courant 2015 en vue du déploiement dès 2016 de cette plateforme.

L'objectif à 12 mois est aussi de déployer les services existants sur quatre parcours de soins pilotes (cancérologie, diabète, femmes enceintes, premier recours), a expliqué Eric Lepage, directeur du programme innovation du groupement de coopération sanitaire (GCS) D-Sisif.

La cible à 24 mois est la mise en service de la plateforme socle, avec des premiers services généralisés sur les quatre parcours pilotes et son intégration aux systèmes d'informations des offreurs de soins, a-t-il détaillé. La solution Terris@nté doit être généralisée à tout le territoire dans trois ans.

Quatre groupes de travail consacrés aux domaines pilotes se réunissent depuis novembre et jusqu'à fin janvier 2015 pour identifier et prioriser les services numériques à déployer. Les premiers déploiements sur ces quatre parcours pilotes doivent intervenir à partir du second trimestre 2015.

UN GPS DE LA SANTÉ EN PROJET

Cette journée a aussi été l'occasion pour l'ARS de présenter son projet GPsanté, un service d'information de santé à destination du grand public. Il est né du constat que malgré l'existence de "pléthore d'informations santé sur internet, il n'y a pas d'offre de référence facilement accessible", a observé Nicolas Péju, directeur de cabinet de Claude Evin.

Or "l'intérêt à agir des ARS est très important, car un meilleur parcours dans l'information de santé conduit à un meilleur parcours de soins", a-t-il expliqué. La région est un échelon d'autant plus pertinent que "le citoyen qui se pose des questions sur sa santé attend une réponse adaptée à ses conditions de vie", a-t-il ajouté.

Le GPsanté, dont la phase de conception va débuter après un dialogue compétitif "presque achevé", sera disponible à la fois sur internet et sous forme d'application mobile. Il regroupera un moteur de recherche sémantique puissant et une cartographie interactive. Il contiendra du contenu national et régional, valorisant les ressources publiques déjà disponibles mais peu connues du grand public (sites des ARS, de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé -Inpes-, de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé -ANSM-, Scope Santé, etc.).

"Il ne s'agit pas d'un agrégateur de contenu, mais d'une sélection de sources validées", a souligné le Dr François Dolveck, directeur médical du GCS D-Sisif.

L'ARS Ile-de-France travaille sur ce projet avec "deux-trois autres agences", a précisé Claude Evin. "Nous avons anticipé le service public d'information en santé prôné par la ministre de la santé", a-t-il noté. Ce GPsanté aura vocation à être "une brique" de ce service public, a-t-il expliqué.

mb/ab/

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://4axes.fr/?xtor=SEC-200

E-santé

"L'innovation dans le big data risque d'échapper aux CHU" (conférence des DG)

(Par Jean-Yves PAILLE, aux Assises hospitalo-universitaires)

POITIERS, 28 décembre 2018 (TICsanté) - L'innovation en santé reposant sur l'intelligence artificielle et le big data risque d'échapper aux CHU s'ils ne se positionnent pas sur le créneau, a prévenu mi-décembre Catherine Geindre, récemment élue présidente de la conférence des directeurs généraux de CHU.

0 879

E-santé

Médecins libéraux: publication des modalités de prise en charge de la télé-expertise et de certaines consultations complexes

PARIS, 26 décembre 2018 (TICsanté) - Une décision de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie (Uncam) permettant la valorisation des actes de télé-expertise et de certaines consultations complexes a été publiée le 19 décembre au Journal officiel.

0 876

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
8 + 2 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
http://www.corwin.eu/actualite/rencontresfhp2019.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=fhp2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Consumer Electronics Show (CES) 2020

    Du 07/01/2020 au 10/01/2020

  • Tour de France du numérique en santé en Nouvelle-Aquitaine

    Le 16/01/2020

  • Hacking Health Camp 2020

    Du 20/03/2020 au 22/03/2020

  • 8e congrès de l'Apssis

    Du 31/03/2020 au 02/04/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 12/05/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 26/05/2020 au 28/05/2020