https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

Systèmes d'information

La démarche d'efficience informatique de l'hôpital de Saumur sur la bonne voie (CRC)

0 396

NANTES, 2 mai 2016 (TICsanté) - Un rapport de la chambre régionale des comptes (CRC) Pays-de-la-Loire publié le 25 avril souligne que la démarche d'efficience du CH de Saumur pour "conduire le système d'information hospitalier (SIH) vers sa pleine maturité" paraît désormais "engagée", mais que son appropriation par les personnels "reste cependant à confirmer".

Le rapport publié par la CRC Pays-de-la-Loire porte sur la période 2010-15 et a été mené dans le cadre de l'enquête nationale de la Cour des comptes et de ses chambres régionales sur la contribution des systèmes d'information à l'efficience hospitalière (voir brève du 2 mars 2016).

Il relève les progrès réalisés en termes de transformation du SIH de l'établissement, soulignant que ce dernier est passé "d'une composante essentiellement technique et conduite sans approche globale substantielle", à "une fonction transversale véritablement stratégique".

Il explique cette évolution par "deux facteurs extérieurs" jouant "un rôle mobilisateur": la certification de la Haute autorité de santé (HAS) qui a progressivement intégré dans ses dernières versions des obligations informatiques, et le Plan "hôpital numérique" (PHN) dont "la conception" et "le suivi régulier" sont jugés par la CRC "plus efficaces que ceux des plans précédents", notamment du Plan hôpital 2012 dont le projet est resté inachevé à Saumur.

Le rapport de la CRC rappelle qu'en 2013, le CH de Saumur faisait partie des "organismes les plus en retard de la région" en termes d'atteinte des prérequis du PHN et qu'en 2015, la situation, bien que "toujours imparfaite", apparaît en "plus grande conformité" avec les exigences du programme.

Les observations de la CRC Pays-de-la-Loire reposent sur les évolutions constatées au CH de Saumur depuis l'établissement du schéma directeur du système d'information (SDSI) 2009-13 dont l'analyse a révélé "différents facteurs de fragilisation".

Sont notamment cités "un manque de communication et de réactivité" de certains éditeurs, "un périmètre 'production de soins' encore incomplet" et un système décisionnel souffrant de cloisonnement, d'une "interopérabilité complexe", d'une "mise en cohérence imparfaite" et d'une "difficulté d'expression des besoins".

A l'issue de son dernier contrôle réalisé en 2015, la CRC a constaté que l'impact de ces faiblesses avait été réduit et qu'il devrait l'être encore davantage avec le choix d'une nouvelle solution informatique de production de soins pour laquelle l'éditeur Softway Medical a été retenu en juin 2015 et qui "permettra de faire avancer les projets d'informatisation" et d'en "ré-informatiser d'autres de manière plus pertinente".

Dans le détail, le calendrier de déploiement de la solution prévoit un démarrage au premier semestre 2016 avec le circuit du médicament, et se terminera en mai 2018 avec l'informatisation de la maternité et de la psychiatrie.

"De même, les écueils concernant les infrastructures ont été levés", estime la CRC dans son rapport.

Elle souligne qu'une politique de sécurité du SI "est en voie de formalisation", qu'une autorité de gestion de la sécurité des systèmes d'information a été constituée, qu'une cellule de gestion de l'identito-vigilance a été mise en place et qu'un correspondant informatique et libertés (CIL) a été nommé.

Il relève également l'attention portée aux compétences internes en matière de sécurité des SI, avec "une élévation du niveau de qualification du responsable des SI" qui a obtenu un master spécialisé en santé, et une formation menée dans le cadre de la création d'un poste de référent sécurité des SI (RSSI).

En conclusion, la CRC Pays-de-la-Loire explique que "l'Ă©tat des lieux rĂ©alisĂ© […] ne fait pas Ă©tat d'insuffisances majeures sur les plans technologique et fonctionnel qui placeraient l'Ă©tablissement en situation de risque".

"Les choix opérés en matière de rénovation de l'infrastructure devraient en effet faciliter le bon déploiement des solutions informatiques futures", a-t-elle estimé.

Sur la période 2008-14, le CH de Saumur a dépensé 11 millions d'euros en informatique, dont les trois quarts (8,82 millions d'euros) en fonctionnement. La part des investissements informatiques (2,18 millions d'euros) a représenté 8% du programme total d'investissement de l'établissement sur la période, indique-t-on.

Accéder au rapport d'observations de la CRC Pays-de-la-Loire

rm/ab

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Acteurs

Informatique hospitalière: les finances du Mipih inquiètent la chambre régionale des comptes

TOULOUSE (TICsanté) - La chambre régionale des comptes (CRC) d'Occitanie a qualifié la situation financière du groupement d'intérêt public (GIP) Mipih (Midi Picardie Informatique hospitalière) de "difficilement lisible" et ses comptes d’"insuffisamment fiables", dans un rapport publié le 15 juillet.

2 491

Systèmes d'information

Les actualités qu'il ne fallait pas manquer en 2019 sur TICsanté

PARIS (TICsanté) - Feuille de route du numérique en santé, débuts du Health Data Hub, création d'entrepôts de données dans les CHU, éternel chantier de l'interopérabilité des systèmes d'information (SI), cyberattaques… retour sur une année 2019 riche en actualités.

0 1591

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
1 + 8 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • SantExpo Live (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021