https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

La Cnamts prête à ouvrir davantage ses données suite à son premier "hackathon"

1 133

PARIS, 3 février 2015 (TICsanté) - La Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) est prête à ouvrir davantage ses données, notamment à des fins de recherche, a déclaré le 26 janvier son nouveau directeur général, Nicolas Revel, à l'issue du premier "hackathon" organisé par la caisse en partenariat avec Etalab.

"Il est clair que nous devons aller plus loin dans l'ouverture des données de santé. C'est l'intérêt de ce premier hackathon, c'est le sens de la stratégie nationale de santé, c'est l'objectif du projet de loi [de santé]", a observé Nicolas Revel à l'issue de l'évènement, qui a rassemblé une soixantaine de participants dans les locaux du laboratoire communautaire pour les biotechnologies "La Paillasse" à Paris.

Contraction des termes "hack" et "marathon", un hackathon désigne un évènement compétitif lors duquel des développeurs collaborent en temps limité, en général sur plusieurs jours, pour boucler un projet de programmation informatique sur un thème précis.

"C'est un premier hackathon, mais ce n'est pas aujourd'hui le début de l'ouverture des données de santé", a souligné Nicolas Revel, rappelant l'historique du système national d'information inter-régimes de l'assurance maladie (Sniiram), créé en 1999, et son ouverture progressive notamment par le biais de l'Institut des données de santé (IDS).

En l'espace d'une journée, les participants, regroupés en une douzaine d'équipes, ont pu exploiter un jeu de données issu du Sniiram, créé pour l'occasion, en les croisant au besoin avec plusieurs autres bases (données démographiques sur la population, répertoire partagé des professionnels de santé -RPPS-, base des accidents de la route, etc.).

Les participants étaient issus de structures publiques comme Etalab, la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), l'IDS, le GIP Midi-Picardie informatique hospitalière (Mipih) mais aussi d'entités privées dont Celtipharm, Microsoft GE Healthcare, des cabinets de consulting (Cap Gemini, Jalma), le fabricant d'objets connectés Withings et le groupe mutualiste Covéa.

NOUVELLE BASE OUVERTE DÉBUT FÉVRIER

Tous n'ont pu aller au bout de leur démarche compte tenu du temps imparti et des difficultés à s'approprier les bases, à corriger certains biais, en dépit de l'accompagnement des statisticiens de la Cnamts. Les sujets abordés étaient variés, allant du risque de ré-identification des données à la corrélation entre soins de médecine générale et activité physique des patients, jusqu'au rapport supposé entre une sous-consommation de soins de ville et un sur-recours aux urgences.

Les équipes pourront toutefois mettre les prochaines semaines à profit pour mener leur projet à terme, en lien avec les équipes de l'assurance maladie, a précisé Nicolas Revel qui a souhaité que le hackathon "ne s'arrête pas ce soir".

La base de données créée pour l'évènement sera par ailleurs rendue publique dans les premiers jours de février, dans la continuité de la démarche entamée à la mi-décembre par la Cnamts avec la publication d'un premier jeu de données sur le portail "open data" du gouvernement (voir dépêche du 23 décembre 2014).

L'ouverture des données de l'assurance maladie s'accompagnera toutefois de deux limites, a prévenu Nicolas Revel: les précautions juridiques liées à la protection des données personnelles (anonymisation notamment) et l'"accompagnement" nécessaire par les équipes de la Cnamts compte tenu de la complexité et du volume des bases.

"C'est l'occasion pour moi d'exprimer ma volonté d'aller dans le sens de l'ouverture des données", a indiqué à la presse la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, Marisol Touraine, en clôture de la journée.

"Je suis convaincue que la culture de rétention des données qui caractérise encore l'administration en France -pas seulement l'administration de santé-, au nom de la protection, va évoluer très vite. Parce que les acteurs publics vont se rendre compte qu'ils sont gagnants dans ce processus", a observé la ministre.

Sollicitée sur les modalités d'accès aux données, la ministre a indiqué que la future loi de santé devrait distinguer non pas en fonction du statut des acteurs de la recherche mais, entre autres, du caractère lucratif ou non. Elle n'a pas exclu la mise en place d'une redevance ou d'une "vente" des données de santé, notamment pour la presse, lorsqu'il n'y aurait selon elle "aucune valeur ajoutée" mais une simple retranscription des données.

vg/nc/ab

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Les établissements de santé sont devenus "addicts des systèmes d'information"

PARIS (TICsanté) - Transformés en "gigantesques plateformes logistiques", les établissements de santé deviennent "addicts des systèmes d'information" mais font face à des outils informatiques trop peu intégrés et peu ergonomiques, a déclaré Jean-Patrick Lajonchère, directeur général du groupe hospitalier Paris-Saint-Joseph, le 22 janvier.

1 372

Systèmes d'information

Medasys dévoile l'avenir "modulaire" du dossier patient informatisé DxCare

PARIS (TICsanté) - L'éditeur Medasys va lancer cette année le dossier patient informatisé (DPI) DxCare Evo, une "évolution modulaire" de DxCare qui doit offrir aux établissements de santé plus de souplesse dans le déploiement des différentes fonctionnalités de l'outil, a expliqué le 22 janvier Frédéric Vaillant, président du directoire de Medasys, à l'occasion de journées organisées par l'éditeur à Paris.

0 520
https://fr.surveymonkey.com/r/3PYDW8D

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (1)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
1 + 6 =
http://www.canyon.fr/
http://www.mediane.tm.fr/mediane-planning-sanitaire/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Hackathon DigH@cktion

    Du 17/01/2020 au 19/01/2020

  • CyberCamp Santé

    Le 05/02/2020

  • Hacking Health Camp 2020

    Du 20/03/2020 au 22/03/2020

  • 8e congrès de l'Apssis

    Du 31/03/2020 au 02/04/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 12/05/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 26/05/2020 au 28/05/2020